Troisieme mensonge (le)

KRISTOF, AGOTA

EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 01/01/97
LES NOTES :

à partir de
6,50 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

De l'autre côté de la frontière, la guerre est finie, la dictature est tombée. Pour vivre, pour survivre, il a fallu mentir pendant toutes ces années. klaus et claus t. découvrent à leurs dépens que la liberté
retrouvée n'est pas synonyme de vérité. et si leur existence était en elle-même un mensonge ? Ainsi s'achève la trilogie inaugurée avec le grand cahier, et traduite aujourd'hui dans une vingtaine de pays.
4 personnes en parlent

Ce troisième tome en double lecture, l'autre version de l'histoire par les retrouvailles des jumeaux vieillissant dans la Hongrie libérée du totalitarisme soviétique. Dans ce récit, les deux voix se croisent. L'un ramène à l'autre ce Grand Cahier qui a toujours été rédigé. A son tour de le compléter afin que l'histoire se termine, celle de Klaus et Lucas. Ou de Lucas et Klaus. Livre dans le livre, l'un détournant la souffrance, l'autre en révélant les origines. Ce roman là est le moins violent quant au contexte mais certainement pas le moins cruel. De cette trilogie, il en est la lecture la plus émouvante, lecture de cendres. Celui-ci se lit essoufflé, éprouvé par les précédents, plus doucement. Tout et tous s'y rejoignent, à chacun sa vérité d'où reviennent les morts comme les vivants, les noms, où se clôt le roman de l'enfance.

Marilire
21/10/14
 

Dans ce dernier volet de la trilogie, Agota Kristof brouille les pistes avec un talent indéniable. Toutes nos certitudes sont mises à mal dans la première partie du roman, laissant le lecteur décontenancé, perplexe, voire contrarié (tout ce en quoi j’ai cru était donc faux ??). Les retrouvailles entre les jumeaux cinquante ans après ont-elles bien lieu ou sont-elles inventées de toute pièce par un esprit malade ? Les questions sont nombreuses, les réponses le sont moins par contre…Cela dit, la deuxième partie du roman apporte tout de même des éléments de réponse. Peu à peu, les morceaux du puzzle s’encastrent et laissent apparaître une nouvelle interprétation de l’histoire. Une fois « Le troisième mensonge » refermé, il ne reste qu’une envie : reprendre les deux premiers tomes pour faire le lien. Une trilogie qui agit comme un prisme, où chaque volume se lit au regard des deux autres. Un récit déstabilisant, mené d’une main de maître.

Mokona
21/04/14
 

Ce n'est qu'une fois terminé ce livre que je me suis rendue compte qu'il s'agissait d'une trilogie (l'histoire des jumeaux Claus et Lucas) ; c'est sans doute pourquoi j'ai eu l'impression que l'auteur n'allait pas au fond des choses, n'explicitant pas assez à mon gout l'histoire familiale.... Du coup je suis intriguée et vais recommencer ma lecture par le commencement car l'univers de cette écrivain d'origine hongroise est réellement intriguant.

dvan
22/08/12
 

Voilà le dernier tome la trilogie achevé et je suis abasourdie. Le style d’Agota Kristof reste inchangé d’un bout à l’autre des trois volumes, et pourtant elle réussit à insuffler à l’histoire une toute autre dimension.Après les cahiers des jumeaux, et la vie de Lucas après le départ de son frère, nous voilà proche du dénouement, où l’on touche du doigt une vérité, qui, si elle n’est pas tout à fait limpide, nous éclaire tout de même sur bien des points de l’histoire.Lucas et Claus, deux frères aux destins si éloignés, nous dévoilent une nouvelle version des faits. Tout est remis en cause, jusqu’à l’existence du frère jumeau.Le récit passe de main en main, tour à tour Lucas devient Claus, qui devient Lucas. Et soudain une autre histoire apparaît, et l’on commence à faire des recoupements, et à se taper sur les cuisses en se disant « bon sang mais c’est bien sûr ! » (enfin presque car j’espère être plus élégante que ça)L’intrigue change de visage et les jumeaux aussi. On tombe carrément en empathie en découvrant leur histoire. La froideur clinique de premier volume laisse place à l’émotion pure, l’histoire de Lucas et Claus est forte, triste, elle n’est que douleur, séparation.Je n’en dirai pas plus sur ce que je qualifierai de chef-d’œuvre, car en dire trop gâcherait le plaisir de la découverte.t pourtant il y en aurait tant à dire…

un flyer
13/01/10

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.10 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition