Le trone de fer t.1 ; la glace et le feu

MARTIN, GEORGE R. R.

livre le trone de fer t.1 ; la glace et le feu
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 11/01/01
LES NOTES :

à partir de
8,10 €

SYNOPSIS :

Il était une fois, perdu dans un lointain passé, le royaume des Sept Couronnes. Mais des menaces planaient sur lui.
37 personnes en parlent

L'hiver vient...En voilà de la bonne Fantasy. Les plus grandes familles du royaume des 7 couronnes se déchirent pour conquérir le trone de fer.Sur une période médiévale, on suit l'évolution de plusieurs personnages dont les principaux sont quand même les membres des familles Stark représentant le nord (on va dire les gentils) et Lannister représentant le sud (on dira les méchants).Il y a tout pour plaire à tout le monde, histoire de famille, romance, sexe, trahison, intrigue, politique, morts vivants, loups garous etc...Mon coup de coeur : Jon Snow (mais j'ai été déformée par l'acteur de la série qui ne pique pas les yeux) et Arya Stark Je plonge dans le second avec un énorme plaisir

laeticha
03/04/12
 

La série du trône de fer - inachevée à ce jour en français - est un véritable livre univers. Dans ce premier volume, le roi, installé sur le trone de fer, fait appel à Eddard Stark, son vieil ami qu'il a installé dans le fief du Nord pour surveiller le mur de glace qui sépare le monde civilisé d'une mystérieuse forêt peuplée de dangereuses créatures : il soupçonne un complot contre lui, et veut que son ami devienne sa "main" pour le protéger. Mais il est trop tard : la reine, qui mène le complot avec son frère et amant élimine le roi et sa main. La famille Stark éclate : un des enfants, envoyé sur le Mur, lutte contre de terribles morts vivants, l'ainée de filles, promise au prince est prise en otage tandis que sa soeur part à l'aventure sur les routes. L'ainé des garçons mène la révolte et se proclame roi... La saga se constitue ainsi du destin parfois croisé de tous ces personnages, dans une vision très politique des choses : intrigues, complots, alliances... Si la tonalité est assez noire, et l'intrigue parfois trop touffue, les rebondissements multiples et la profondeur des personnages permettent de s'immerger complètement dans cet univers.

Mariei
31/01/10
 

J'ai découvert Trône de Fer grâce à la série télévisée lancée par HBO. Je suis littéralement tombée sous le charme et j'ai voulu pousser plus loin la découverte de cet univers, en lisant la saga de George R.R. Martin.Je ne regrette absolument pas, bien au contraire, le roman regorge de détails qui ne "passent pas à l'écran", le découpage des chapitres (chaque personnage tour à tour) nous permet de mieux cerner ceux-ci et d'en apprendre beaucoup plus à leur sujet.Le seul point négatif que je relèverais, c'est la traduction... Ce n'est pas fluide, les phrases sont très bizarrement tournées mais on s'y fait, l'histoire est tellement prenante que l'on fini par ne plus s'en soucier.Maintenant, je peux me plonger avec frénésie dans le Tome2 !

Ninie13
04/01/16
 

Des années. Cela faisait des années que je voulais, que je devais lire Le Trône de fer. La machine est enfin lancée, avec cette première intégrale, qui n'est en fait que le premier tome originel. Magie de l'édition française...Forcément, après tant de temps, et tant de critiques positives et d'engouement (bon, l'engouement récent est surtout télévisuel, mais tout de même), mes attentes sont assez élevées, ce qui n'est jamais bon. Sauf si le livre s'avère être au niveau espéré. Ce qui est le cas.Comment parler du Trône de fer ? Que dire ?Je vais rapidement reprendre la base pour ceux qui seraient passer à côté (quand on voit que je commence seulement la saga, je ne peux pas vraiment me permettre de jeter la pierre...). Prenez un royaume. Prenez diverses grandes familles habitant au sein de ce royaume (ou pas totalement d'ailleurs). Prenez un Trône de fer symbolisant le roi et son pouvoir. Et je vous laisse imaginer ce que vous pouvez obtenir. Un grand bordel remplit d'intrigues, de complots, de trahisons et de guerres est une possibilité.[la suite sur 233°C] Baroona - 233°Chttp://233degrescelsius.blogspot.fr/

Baroona
29/10/15
 

J’avais dans l’idée, pour vous présenter mon avis sur cet intégral, de couper mon avis en deux, pour les deux tomes présents à l’intérieur (coupure française), mais je me suis dis que ça n’avait aucun sens, parce que la coupure elle-même entre les « deux tomes » n’a aucun sens. Du coup j’ai décidé de vous parler de ce livre dans son intégralité. J’ai beaucoup aimé ma lecture, une lecture dense et riche, remplis de personnages.Beaucoup de personnes me disaient que je serais perdus, mais finalement je trouvais que ça allait. J’ai pris des notes sur les personnages, et je m’y retrouvais assez facilement. Les plus importants reviennent souvent en plus. L’histoire parle de trois familles (même quatre). La première c’est celle de Stark et c’est celle que j’ai préféré. J’ai adoré Ned et ses gosses, si parfois j’ai eu plus de mal avec Catelyn, je l’ai aimé aussi. Jon, Bran, Arya m’ont énormément touché, j’ai apprécié Robb et Rickon (pour le peu qu’on le voit), j’ai eu beaucoup beaucoup de mal avec Sansa, elle est véritablement énervante, j’avais envie de lui mettre des baffes, mais j’espère (je crois) qu’elle va évoluer. J’ai adoré les loups. La deuxième famille est celle des Lannister, alors là facile je les ai tous détesté (surtout Joffrey), sauf Tyrion. Tyrion est super intelligent, il a une façon de parler très franche et rentre dedans, il est hyper attachant et on sent qu’il est pas forcément d’accord avec les actes de sa famille. Ce n’est pas un Lannister, mais le roi étant marié à Cersei, je me dois d’en parler. Robert est des plus énervant, j’ai détesté son comportement, certes il est un peu enchaîné à un trône qu’il ne désire pas mais j’ai trouvé que sa façon de traiter Ned était assez minable. La troisième famille est celle de Targaryen (et des Dothrakis) avec Vyseris (sans doute le personnage le plus détestable du bouquin (et le plus stupide aussi)) et sa sœur Daenerys (qui a tellement de mérite, tellement forte) que j’ai adoré, ainsi que son évolution et son histoire.Finalement la quatrième famille, c’est celle du Mur, ceux qui ne se mêlent pas aux jeux du trône mais ont une importance capitale, d’autant plus que de l’autre côté du Mur, les morts prennent vie et ça n’a pas l’air bien sympa. Et puis on s’attache aussi aux frères Noirs.L’histoire en elle-même part dans tous les sens, intrigues, complots, et aussi naissance de magie tout doucement. Elle ne manque pas de rebondissements et d’actions, tout est également bien décrit, comme on change souvent de point de vue, c’est assez intéressant également, on voit l’histoire de différentes façons. Mais j’avoue qu’au bout d’un moment l’histoire me paraissait devenir lourde et j’avais du mal à m’y mettre, à me motiver à continuer. Je pense aussi que le style du traducteur est tout pourri (je tiens bien à dire que le massacre vient du traducteur et pas de l’auteur) et ajoute une lourdeur qui n’est, à mon avis, pas du tout utile. Du coup j’ai finis par un peu me lasser, même si j’ai continué à apprécier ma lecture j’étais moins à fond, disons.Certains événements m’ont brisé le cœur, j’ai adoré ce qu’il se passe à la toute fin, et je lirai l’intégrale 2 prochainement (mais pas tout de suite, j’ai besoin d’un peu soufflé).En bref une très bonne lecture, avec des personnages et un monde très bien décrit, des rebondissements, intrigues et complots, de la magie et même des trucs flippants par moment, dommage pour la traduction et les quelques lourdeurs à un moment. J’ai adoré tout de même.

lasurvolte
23/07/15
 

C’est la série télévisée qui m’a donné envie de lire le livre. Je me demandais si elle était aussi fidèle aux romans qu’on le disait et je n’ai pas été déçue. Hormis quelques détails, la série respecte à la lettre le livre et les personnages sont fidèles à ceux de l’auteur à quelques exceptions près. Tout d’abord, les acteurs sont plus vieux que les personnages, mais ça se comprend assez au vu de l’histoire. Un peu rude d’obliger des enfants à tourner certaines scènes et puis j’imagine que c’est bien moins choquant. Mais ce qui m’a le plus interpellé c’est le choix de l’acteur interprétant Tyrion Lannister. D’accord, Peter Dinklage est un homme de petite taille, mais ils auraient pu l’enlaidir un peu parce que Tyrion n’est pas seulement petit, il est très laid et Peter… est très mignon…Concernant le livre plus précisément, la découpe des chapitres est très intéressante. En effet, le fait que chaque chapitre soit centré sur le point de vu d’un personnage met en valeur la psychologie de chacun d’entre eux et permet de voir l’histoire sous plusieurs angles. Difficile alors de voir les choses en noir ou blanc. Chaque personnage a ses propres raisons, ses forces et ses failles. Ils ont tous leur opinion sur les évènements et cela renforce l’identification du lecteur. [plus sur :]

Belykhalil
01/11/14
 

Génialissime ! Une belle plume, quoique crue parfois mais ça colle au bouquin. Un vocabulaire riche, on sent la recherche - pas d'anachronisme. Les personnages sont riches et variés, même si au début on peut être un peu perdu car ils sont très nombreux, on fini par s'en sortir. Et biensur on a hâte de découvrir tout ce qui va leur arriver ! On va les aimer, les détester, les plaindre, les envier... Libre à chacun de s'identifier à l'un d'eux mais attention, ce n'est pas un monde de bisounours : n'importe qui peut mourir, même quelqu'un d'important. Rebondissements garantis !

choukinette
05/10/14
 

A une époque et en des lieux imaginaires, une paix relative est assurée au "royaume des Sept Couronnes" par un fragile équilibre de forces entres diverses puissances.Robert règne sur l’une d’elles, après avoir destitué son prédécesseur. Jon, Premier Ministre du roi Robert vient de décéder. Selon certains, il aurait été empoisonné sur ordre secret de la reine elle-même. Des clans se préparent à en découdre, et la guerre semble inéluctable.La pléthore de personnages présentés dès le début de l’ouvrage rend fastidieuse la lecture des cent premières pages. Je me suis peu à peu familiarisé avec eux et j’ai perçu la complexité de leurs amitiés, de leurs inimitiés, et l’imbrication de leurs intérêts. Ce premier tome, qui souffre de quelques longueurs, laisse donc présager une histoire complexe, pleine de rebondissements. Il est dommage qu’il faille apparemment lire toute la série pour découvrir les tenants et aboutissants des liens qui se tissent peu à peu entre les protagonistes.L’ambiance évoque beaucoup celle du "Seigneur des anneaux" de Tolkien. Ou encore celle de la série "Eragon" de Christopher Paolini - que j'ai préférée pour la simplicité de l’intrigue et la richesse imaginaire. Apikrus

Apikrus
26/08/14
 

Après avoir vu la série télévisée, j'ai voulu me replonger dans cet univers, par la lecture cette fois. Je ne suis pas déçue. Les sentiments des personnages comme Ned Stark sont bien décrits (ce qui donne une touche supplémentaire par rapport à la série). Les descriptions ne me paraissent pas longues comme d'autres lecteurs me le laissaient penser ; au contraire, cela apporte des précisions en plus.En revanche, certains personnages me paraissent plus charismatiques à l'écran comme Tyrion Lannister. Je prendrai du plaisir à poursuivre la lecture de cette oeuvre.

vtourrel
16/06/14
 

Etant dans mon CDI et m'ayant été conseillé, je n'ai donc pas hésité longtemps avant de l'emprunter ! Quelle lecture complexe ! J'ai eu beaucoup de mal, au début, à entrer dans le livre car il y a énormément de personnages. Du coup, je les confondais un peu. Il a fallu qu'à quelques reprises, je revienne en arrière pour savoir qui était tel ou tel personnage. De plus, certains d'entre eux ont des surnoms, ce que j'ai mis un petit moment à comprendre (Ben quoi, c'est vrai? comment suis-je censé savoir que Ned est Eddard? Je trouve que ce surnom ne colle pas avec son prénom ! Je sais, je m'enfonce lol). Et les nombreux points de vus (Eddard, Catelyn, Jon, Bran, Daenerys, Sansa, Tyrion et Arya) n'arrangent rien car même si on retrouve nombre d'entre eux dans ces points de vus, on s'aperçoit que ces derniers font aussi la rencontre d'autres personnages (secondaires). Ce qui nous permet de nous embrouiller joyeusement lol. Ensuite, viens la hiérarchie, tout aussi compliqué, de cette aire médiévale ! En effet, on suit les principaux protagonistes dans le royaume des sept couronnes mais également Jon, le fils batard d'Eddard, qui se bat avec les gardes de la nuit (qui ont leur propre hiérarchie et lois, même s'ils doivent se référer au roi) contre une menace dont le royaume n'a pas conscience, au mur ; Et Daenerys, l'une des dernières descendantes de la dynastie des Targaryen renversée quinze ans auparavant, qui vit avec le peuple des chevaux, les dothrakis. J'ai particulièrement aimé cette dernière car Daenerys est l'un des personnages qui connait une évolution majeure au fil des pages. D'abord, jeune fille totalement soumise à son frère Viserys, effrayée et même violentée par celui-ci, ce dernier l'obligera aussi à épouser Khal Drogo, le chef du peuple dothraki, contre la promesse d'une armée. Elle m'a beaucoup touché car elle ne peut faire aucun choix sur la vie qu'elle veut mener car elle est sans cesse sous l'autorité de quelqu'un, son horrible frère, puis, son mari Drogo. Mais au fur et à mesure, elle prend de l'assurance et se bat pour ce en quoi elle croit jusqu'à devenir une vraie reine, et qui pourrait devenir très dangereuse par la suite. J'ai, également, beaucoup apprécié Eddard. Dans sa quête de la vérité, on sent que c'est un homme droit qui accepte de devenir la main du roi, son ami, Robert de Baratheon, par devoir l’entraînant à contre cœur loin de sa demeure Winterfeld et de sa famille. Mais aussi Catelyn et Arya Stark pour leur force de caractère et leur indépendance. Le dicton "telle mère, telle fille" s'applique extrêmement bien pour elles, dans le cas présent. Jon, Bran, Sansa et Tyrion sont les personnages que j'ai le moins aimé suivre car en général, je me suis ennuyé. Cependant, même si je n'aime pas Sansa que j'ai eu envie de claquer car je la trouvais trop naïve et capricieuse, je trouve son point de vu, plutôt intéressant car elle se retrouve sans qu'elle s'en rende compte, au cœur des complots autour du roi et de sa main, Eddard. A contrario, les points de vus du camps ennemis n'auraient pas été de trop, surtout ceux de Joffrey que je trouve bizarre et dont j'aimerai savoir ce que contient son esprit et ceux de Jaime et Cersei Lannister, les têtes pensantes de celui-ci. Je ressort donc, très mitigé de cette lecture car sa difficulté m'a empêché de m’immerger totalement dans cet univers, même si une fois toutes ces difficultés assimilées, j'ai trouvé l'univers très riche et prenant. Je pense que j'essaierai de lire le tome suivant, si j'en ai l'occasion.

chachoufantasy
27/04/14
 

Ah, Game of Thrones... La série incontournable du moment. Quand une amie m'a laissé les deux premières saisons, j'ai enfilé les épisodes comme on enfile des perles. En deux jours, j'avais vu la première saison. En quatre j'avais bouclé ce qu'elle m'avait laissé, le lendemain je téléchargeais la troisième pour la regarder immédiatement. En six jours, j'ai bouffé du GoT et en vost s'il vous plaît. Pour un épisode j'ai essayé en VF, je n'ai pas tenu dix minutes avant de mettre la version originale, c'était trop horrible. Deux mois après j'achetais l'intégrale I. Un an après, je l'ai enfin lue. Disons que 1045 pages de ce que j'avais déjà vu quelques mois avant, ce n'était pas vraiment encourageant, alors j'ai profité d'une lecture commune sur le forum Have a Break, Have a Book, pour me lancer et je ne regrette pas !En bref, au royaume des Sept Couronnes, règne le roi Robert Barathéon. Suite à la mort de la Main du Roi, Jon Arryn, le souverain demande à son ami Eddard Stark, seigneur de Winterfell, de devenir la future Main.Quant au bâtard de Lord Stark, le nommé Jon Snow, il s'engage dans la Garde de Nuit qui surveille le Mur. De l'autre côté, des événements étranges surviennent.De l'autre côté de la mer, Viserys et Daenerys, les derniers Targaryens, souhaitent reconquérir le Trône de Fer. Viserys décide alors de donner sa soeur à un puissant seigneur, Khal Drogo.Lorsqu'on s'amuse au jeu des trônes, il faut vaincre ou périr, il n'y a pas de moyen terme.Quand j'ai regardé la série, j'étais un peu perdue au niveau des nombreux personnages, parcequ'il faut bien le dire : il y en a beaucoup. Ici l'auteur ne s'arrête pas à un simple héros dont la destinée va être épique, à sa suite et ses potes qui l'accompagnent, ici l'auteur s'intéresse à tous, en passant par le Roi, jusqu'au bâtard d'un seigneur local. Chaque chapitre étant du point de vue d'un personnage en particulier, on a tout le temps d'aimer ou de détester un personnage suivant ses actes, plutôt que de se fier aux impressions d'un personnage principal qui ne mourra pas parcequ'il est important pour l'histoire - le syndrome de l'immortalité - . Dans le Trône de Fer tous les personnages n'ont qu'une seule vie, il n'y a aucun moyen de les faire revenir à la vie tranquillou, en lui rendant toutes ses facultés, personne n'est immortel, personne ne survit à un coup d'épée bien placé. Dans le Trône de Fer, votre personnage préféré peut mourir comme le paysan du coin, à la chasse, suite à une blessure de combat, empoisonné, assassiné... Si l'auteur a bien appris une chose à ses fans, c'est qu'il ne faut pas trop s'attacher à ses personnages. L'épisode neuf de la saison trois en est un parfait exemple. Donc oui, Tyrion est sympa malgré tout, Snow est attachant, j'aime bien Bran et je rêve que la Mother of Dragons, Daenerys parviennent à ses fins, mais voilà, ils ont tous une épée de Damoclès au dessus de la tête et on ne sais pas quand est-ce que l'auteur les fera tombées, s'il les fera tués ou pas. Oui, l'auteur est un monstre. Mais on l'aime bien quand même.Le Trône de Fer tendait forces pièges à l'inadvertance. Il avait fallu, d'après la chanson, mille épées pour le forger, mille épées chauffées à blanc par le seul souffle de la Terreur Noire, Balerion, et cinquante-neuf jours de martelage. Ni plus ni moins. Et pour parvenir à cette énorme bête noir agrémentée de lame de rasoir, de barbelures et de faveurs de métal mortel, à ce hideux fauteuil capable de tuer et qui, à en croire les chroniqueurs, ne s'en était pas privé...La série suit fidèlement ce premier tome, au mot prêt, mais comme dans tous livres, on en apprend plus sur l'histoire. Avec, j'ai donc appris le véritable prénom de Hodor, ce qu'il en est de sa famille, qui est véritablement le septon de la Garde de Nuit, entre autre. Pour faire court, il n'est pas inutile de lire ce premier pavé si on veut en apprendre bien plus sur les familles de Westeros et des cités libres.Trahisons, complots, mensonges, relations incestueuses, liens entre familles plus ou moins sombres, guerres, tout cela rythme cette bonne histoire, mais j'ai mis un temps fou avant de fermer ce livre pour de bon. George R.R Martin utilise un vocabulaire très riche, très vaste si bien que plus d'une fois j'ai dû me reporter au dictionnaire pour bien comprendre certains passages, au moins j'ai élargis ma culture générale cette semaine. Mais là où j'ai moins aimé, c'est les fautes de traductions et de frappe. Au début je me suis dit « bon, on les excuse, 1045 pages c'est beaucoup, on ne peut pas tout corrigé non plus ». Mais voilà, ce n'est pas la première édition de ce livre chez Pygmalion et les fautes sont récurrentes pendant les 700 premières pages. Quand en deux pages on vous parle de Littlefinger, cité cinq fois et que sur les cinq il est appelé quatre fois Litdefinger, non, ça ne passe pas des masses. Relecture ? Correction ? Si ces fautes étaient déjà présentes dans les premières éditions, des lecteurs ont dû les signaler, donc pourquoi ne pas les avoir corrigées avant de rééditer le livre ? Première lecture chez Pygmalion, je lirais la suite de la saga chez eux, mais si c'est comme ça pour le reste de leurs ouvrages, ça ne donne pas envie de lire chez eux.En bref, j'ai bien aimé ce premier tome qui m'a permise de me replonger dans la saga, j'ai passé un très bon moment malgré les nombreuses fautes qui sont le seul bémol que j'ai pu constater. Il est clair que je lirais la suite, mais avant ça il y a la saison quatre dans deux semaines, que je ne raterais pour rien au monde :)

bountyfrei
25/03/14
 

Bon, je ne vais pas m'apesantir sur cette critique. Je rejoins l'avis de toute personne normalement constituée : cette série est un chef-d'oeuvre, tant au niveau du style, qui reproduit le parler médiéval à la perfection, qu'au niveau des péripéties et des personnages, magistraux. Je pense aussi que le fait de m'être coupé de l'univers de la fantasy quelques temps m'a permis de savourer ces deux premiers tomes avec encore plus de plaisir, tout comme avoir vu la première saison télé adaptée desdits tomes m'a permis de ne pas m'enliser dans un univers tout de même extrêmement complexe (au début on est perdus avec les dynasties, les alliances etc.) Seul regret : la place des femmes, qui semblent réduites à des rôles peu nobles (soit des prostituées, soit des garces). Espérons que Daenerys mette un peu d'ordre dans tout ça dans les prochains volumes (que j'ai, évidemment, hâte de lire).

Shirayukihime
19/03/14
 

Grandiose. J'ai réellement adoré la série dont je rêve d'avoir les coffrets un jour, j'ajoute désormais les livres. Déjà l'histoire est super. Elle est complexe, elle nous plonge directement dans l'ambiance médiévale, avec ses histoires de cœurs, de cour, de politique, ses retournement de vestes, ses trahisons, ses conspirations, ses guerres... Sincèrement, on a dû mal à lâcher le livre et j'ai plus d'une fois eu envie de le reprendre aussitôt posé. Pourtant je connaissais grosso-modo l'histoire, puisque j'ai vu la série, mais tout de même, j'ai été transporté. Les descriptions sont un énorme point fort, elles sont fluides, elles nous plongent dans cette ambiance médiévale, tout est décrit avec précision, comme les armes ou encore les vêtements. Les scènes de batailles et de joutes de tournois sont bien détaillées, les ressentis des différents protagonistes le sont tout autant. Je suis fan des descriptions des objets et des décors tout est vraiment super bien écrit, immersif. L'auteur a vraiment beaucoup de talent pour imaginer tout cet univers, ses personnages, ses coutumes, ses blasons. Nous sommes face à un univers riche et complexe, d'où le très grand nombre de tomes et de pages qui constitueront cette fabuleuse épopée. On a vraiment une fresque grandiose et brillante, je suis totalement conquise par le travail de l'auteur. Je suis d'autant plus conquise que les jeux politiques et les retournements de vestes sont si bien menés. La forme aussi du roman est intéressante. Chaque chapitre nous présente l'histoire du point de vue d'un personnage sans employer le « je », sauf pour les pensées des protagonistes. Un pari osé, mais réussi avec brio. Chaque personnage est bien décrit, ses émotions, ses relations avec les autres personnages, c'est facile à lire. Personnellement, je ne me suis pas perdue une seule seconde. Il faut avouer que les personnages aussi complexes et humains soient-ils ont tous leur personnalité et leur manière de faire. Aussi, dans ce premier intégral réunissant les deux premiers tomes de la saga, nous avons un très bon début d'histoire. On nous présente les diverses grandes familles, on nous présente le point de départ de l'implosion du Westeros. J'ai beaucoup aimé le fait que l'on revienne fréquemment sur la guerre contre les Targaryen évincés du trône des années plus tôt. Pour faire court, on nous parle autant religion qu'histoire, magie que stratégie, et c'est parce que cette histoire est si complète qu'elle m'enchante. Quant aux personnages, j'ai mes préférences pour ce début. Allez, j'avoue qu'Eddard Stark est un personnage très intéressant, j'adore même. Ca n'a aucun lien avec Sean Bean, je vous assure, ou alors un petit peu. Sinon, je crois que j'ai une affection débordante pour les Stark. J'adore Jon, même s'il est le bâtard de Ned. D'ailleurs j'aime les chapitres avec Jon, cette histoire des Autres, des sauvageons, du Mur, c'est assez intrigant et j'ai hâte de le revoir par la suite. Arya est une petite fille extraordinaire, j'adore sa personnalité tout comme Sansa. Je me dois d'applaudir l'évolution de la personnalité de Sansa. Je la détestais au début, je la trouvais un peu superficielle avec son côté fleur bleue et amoureuse transie de Joffrey. Puis, elle se réveille petit à petit et la fin m'a réconciliée avec elle, je la plains et elle entre dans mon top des personnages favoris. Bran est aussi un garçon formidable, courageux et sympathique, j'ai énormément d'affection pour lui, même si on le voit moins. J'adore Tyrion et Jaime Lannister. Je trouve qu'ils sont tous deux des personnages très intéressants. Tyrion, car il me fait toujours rire, je pense que derrière ses airs cyniques, il s'applique à ce que le monde aille bien. J'aime beaucoup sa personnalité et sa manière d'être avec les autres. De même que Jaime, je trouve qu'il est un peu trop sous les ordres de sa sœur, j'ai parfois l'impression qu'il fait tout ce qu'elle veut et qu'il s'oublie. J'ai néanmoins apprécié qu'il prenne la défense de Tyrion et ce qui lui arrive en fin de livre s'avère intéressant. J'aime aussi Daenerys, pour sa personnalité, son histoire, sa vie avec Drogo, ses malheurs et ses dragons. C'est vraiment un personnage incroyable et j'ai hâte de voir ce qui lui arrive par la suite. J'ai pas mal d'affection pour Varys et Sandor Clegane, même si le premier reste un mystère pour moi en ce qui concerne ses intentions. En revanche, je déteste Joffrey, Tywin Lannister et Cersei Lannister. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais ils sont si détestables. En dernier lieu, je m'interrogeais sur Varys plus haut, j'en viens au même constat pour Baelish (Littlefinger). Je ne sais pas ce qu'il mijote, tantôt il m'amuse, tantôt il m'épouvante. Je pense que c'est un personnage qui va évoluer au fil du temps. Je vais m'arrêter ici, je pourrais continuer durant des pages et des pages. Le trône de fer, c'est tout une ambiance fantasy, médiéval absolument immersive. Politique, amour, trahison, famille, pouvoir, guerre, ici, tous les ingrédients sont réunis pour une grande fresque épique qui m'enchante et me transporte. Les personnages sont nombreux, complexes et intéressants, l'histoire est prenante. Vraiment je veux lire la suite et je veux voir cette troisième saison.

Ewylyn
10/03/14
 

Un roman foisonnant, débordant d'intrigues et d'évènements auquel on ne s'attend pas. J'ai été bluffé tout du long. Un grand roman Fantasy, il est vrai mais qui pour moi s'apparente plus à une grande Saga historique où l'on voit des rois et des reines se battre pour un trône qui symbolise le pouvoir. Un premier tome passionnant qui pose les bases d'une saga épique qui me réserve encore plein de surprises. Une saga fantasy que je recommande à tous,même à ceux qui ne sont pas fan de fantasy. Certes, ce roman peut paraitre difficile d'accès (et il l'est un peu) mais une fois franchi les premières pages, vous serez happé par ces intrigues incroyables.

Will2106
06/03/14
 

J' ai succombé à mon tour à l'enthousiasme ambiant autour de cette série, ce premier volume n'est pas une découverte la série télévisée m'ayant déjà appris la plus part de l' intrigue de ce premier volume. Je n'ai pu le lire que dans l' ancienne édition de 2001, cela correspond donc si je ne fais pas d'erreur à la premier partie de L' intégrale 1. C' est un régal de redécouvrir l'ensemble des personnages, c'est d'ailleurs à leur niveau que les différences, peu nombreuses, se font avec la série, plus jeune, plus volontaire. La descriptions des Eyrié plus spectaculaire. Les narrateurs sont nombreux, j'aurais certainement été un peu perdu si je n'avais pas eu connaissance d' une partie de l' histoire. L' écriture est simple mais efficace, une touche d' imaginaire, un beau mélange de réel et le monde créé par George R.R Martin devient complexe, cohérent et original. Il est impossible après les dernières pages de ne pas poursuivre cette série.

Lacazavent
15/09/13
 

Avec Le Trône de fer, je crois qu’il va être dur de dire quelque chose de neuf sur cette série tant elle a été passée au crible.Il faut s’accrocher dès le début parce qu’il n’y a pas deux-trois personnages principaux. On se retrouve avec avec une quinzaine de noms qui seront présents tout le long du roman. Une fois que l’on arrive à situer qui est qui, on se retrouve embarquer dans des intrigues de cour où on ne sait pas bien à qui l’on peut se fier. Car même si c’est de la fantasy, ce n’est pas de la fantasy médiévo-fantatsique comme l’Epée de vérité de Terry Goodkind. Là c’est plus dur, plus violent. Je pense que l’absence de magie renforce ce côté violent, on n’est pas dans le monde des bisounours comme certaines séries avaient pu nous habituer.Les intrigues de cour permettent de décrire des personnages aux personnalités très différentes que l’on va aimer ou détester. En face de ceux qui sont du bon côté comme les Stark, il y a les Lannister, des personnages que l’on va adorer détester quoique certains doivent cacher leur jeu.C’est un premier volet très accrocheur, qui met en place les personnages et les intrigues mais qui laisse de nombreuses questions en suspens.

Chiwi
19/08/13
 

(...) C'est une lecture jouissive, pleine de batailles, d'intrigues, de méchants, de gentils, de monstres et de surprises à venir. Si le sang vous rebute, les meurtres, les viols, il vaut mieux cependant passer votre chemin.

Mariejuliet
01/08/13
 

Un des meilleurs livres que j'ai jamais lu! J'ai découvert cette collection par la série tv. L'auteur parle bien dans le temps, avec l'ancien langage et les descriptions sont si détaillées que l'ont peux vite s'imaginer précisément les lieux, les personnages... bon parfois, on ne préférait pas qu'il y ait autant de détail à cause des nombreuses scènes de violence et de sexe... George R.R. Martin s'est bien lâcher sur ce livre, il n'as pas eu peur de cacher les scènes très "crues". Après avoir terminer ce livre, on se dit qu'on aurait jamais aimé vivre au Moyen-Age (surtout quand on était une femme...); Un livre à ne pas manquer (surtout pas), mais ne lire que si on a le coeur bien accroché! Diana666

Kimchi
27/07/13
 

Un univers de dark med magistral, avec des intrigues riches tant il y a d'implications imbriquées, de revirements et de tactiques dans le jeu des trônes et des vies, avec des personnages sont tous très intéressants et bien creusés. Un style remarquable et une bonne traduction: pas de doute, l'immense succès de cette série est mérité!

tortoise
23/06/13
 

Un pavé il faut le dire. Ce premier intégral du trône de fer est le premier des 4 pavés déjà sorti réunissant 2 ou 3 tomes de la saga ! Mais même si c'est des pavés, on se régale de cet univers si bien imaginé. Je ne vais pas faire une chronique de 3 pages, l'histoire est trop complexe et je n'ai pas trop l'envie de rentrer dans les détails sous peine de spoiler. Bon il n'y aura pas de spoile pour ceux qui ont vu la série TV vue que l'adaptation est vraiment très bien réalisé et suit très bien le roman. Le premier de ces intégraux comprend les deux premiers tomes, Le trône de fer et le Donjon rouge, alors j'ai réussi à lire ces deux tomes mais pas sans peine quand même. Il faut le dire Le trône de fer est un même un ouvrage complexe, quand vous avez une dizaine (et encore je ne suis pas sur du nombre) de personnage à suivre c'est assez compliquer. Alors oui j'ai l'habitude certains vont me dire tu lis les chevaliers d'émeraude et ils sont énormément mais l'univers n'est pas le même, il est moins complexe, la description des personnages est moins poussée alors que là univers est juste extrêmement vaste, la description des personnages est vraiment poussée et puis vous avez des histoires dans les histoires. C'est vraiment très, très bien construit et je tire mon chapeau à l'auteur pour avoir imaginé une histoire pareil. Une chose que je ne referais pas pour la lecture du second intégral, oui je vais le lire, c'est de lire le pavé en entier. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que cet univers complexe peu vite vous démoralisez dans le sens où c'est tellement intense qu'il faut vraiment rester bien concentré tout le temps que vous passez dans votre livre et quand vous avez plus de 800 pages écrits tout petit ben ça peut vite décourager. J'ai pour le premier tome réussi à le faire mais j'ai vraiment commencé à sentir, pas un ras le bol mais limite une overdose, donc pour les autres je pense que je lirais tome par tome en mettant des lectures plus détentes, moins complexe entre deux. Sinon j'ai vraiment beaucoup aimé l'univers, les personnages, on a nos personnages qu'on adore (Arya pour ma part) et ceux qu'on déteste (Joffrey, le psychopathe de service celui-là, je ne sais pas où l'auteur a tiré sa personnalité mais waouh ! il est complément barré !). En lisant ce roman, faut dire qu'il me faisait peur, franchement j'adore la série mais ce n'est pas forcément la série la plus mouvementée que je connaisse hein. Donc je me suis plongé dedans, en me demandant comment j'allais gérer les longueurs mises en avant dans les chroniques que j'ai pu lire et au final j'ai réussi assez facilement, comme je me souviens de la saga TV, je savais quant à peu près j'allais avoir mes scènes que j'attendais, ce qui ont fait passer plus facilement c'est passages assez longs. Par contre vue que je me souviens de la série TV, forcement il n'y avait plus trop de suspense, mais ça ne m'a pas gâché le plaisir de cette lecture pour autant. Ma curiosité principale en lisant ce livre c'est vraiment de voir comme avaient été écrites certaines scènes que j'avais adorées dans le série TV est franchement je ne suis pas déçu. Je sais que beaucoup n'aime pas la traduction faite, perso ne lisant pas l'anglais je ne peux pas faire de différences. Mais moi je n'ai pas eu de mal avec cette traduction, c'est sûr que ce n'est pas une lecture facile mais c'est quand passer assez facilement pour ma part. Je continuerais donc l'aventure du Trône de fer avec le second intégral qui comporte 3 tomes cette fois ci, et je le lirais en 3 fois l'édition France loisirs découpe tome par tome ce qui va me permettre de le faire très facilement. Au final, je vous conseille autant les livres que la série TV, mais et oui mais et pour les deux. Pour la série TV, attention très addictive, c'est très difficile de ne pas regarder l'épisode suivant (même s'il est déjà 1h du mat !) et pour les livres, si vous ne voulez pas faire une overdose et vous gâchez la saga, ne forcer pas et lisait tome par tome c'est un univers très complexe qui mérite d'être lu et apprécié. Voilà je pense que je vais m'arrêter là, je n'ai pas parlé de l'histoire car au final, je pense que tout le monde connaît cette série que ce soit livre ou TV donc je n'en voie pas l'utilité et surtout il faudrait que je rajoute une page pour vous expliquer même en partie tout ce qui se passe dans ce premier intégral.

Toutelalecturedesev
19/06/13
 

Il y avait longtemps que j'entendais parler de ce livre, mais pour être franc il ne me faisait pas du tout envie. Je trouve que le résumé n'est pas du tout accrocheur, et les gens que j'avais entendu ou lus en parler ne m'avaient pas convaincu, et j'avais l'impression d'un livre long et ennuyeux où il ne se passerait rien.Et puis au début de l'année, j'ai vu que ça allait être adapté en série. Je me suis dit que j'allais jeter un œil par curiosité. Et là ça a été le coup de foudre, cette série est tout simplement fantastique.Du coup lorsque je l'ai terminée, je me suis empressé d'acheter les livres. Et je me suis décidé il y a quelques jours à enfin lire ce premier tome. Et bien déjà on peut dire une chose, c'est que la série a été extrêmement fidèle au livre.Cette lecture a balayé les idées que je pouvais avoir sur ce livre. En réalité, on ne s'ennuie jamais, c'est très bien écrit, les personnages sont tous attachants (sauf Sansa qui est absolument insupportable et que j'avais continuellement envie de secouer et de baffer).Certains ont bien évidemment eu plus ma préférence que d'autres :Eddard "Ned" Stark : le héros" si tant est que l'on puisse le qualifier ainsi, est un homme attachant, droit, juste et aimant envers les siens. C'est un guerrier accompli et un seigneur que ses gens aiment. Malheureusement peut-être un peu naïf en pensant que tout le monde est aussi droit que lui.John Snow : son fils bâtard qu'il a élevé presque comme s'il était un fils légitime. Il ressemble beaucoup à son père, tant physiquement que moralement. Un personnage qui évolue beaucoup durant le livre et qui montre qu'il peut lui aussi être bon.Arya Stark : La deuxième fille de Ned. Une jeune fille très différente de sa soeur et qui n'a pas grand-chose à faire des convenances et des manières. Elle a déjà un caractère très affirmé pour son âge.Tyrion Lannister : Le dernier fils de la famille Lannister, atteint de nanisme il compense son handicap par une intelligence et une vivacité d'esprit impressionnantes, il fait également preuve d'un humour noir envers lui-même.Il y a encore d'autres personnages, mais j'ai parlé de mes préférés. La narration se fait d'ailleurs en suivant tour à tour différents personnages : les membres de la famille Stark (excepté le plus jeune fils qui a seulement 3 ans), Tyrion Lannister et Daenerys Targaryen la soeur de l'héritier de l'ancien roi. Chaque personnage est annoncé par son prénom en début de "chapitre". Je n'ai pas trouvé ça difficile à suivre, même si ça peut en dérouter certains.L'aspect Fantasy du roman n'est pas le plus important, il est très peu présent, même s'il est bien là. On est surtout dans un roman qui parle de politique médiévale en fait. D'alliances et de trahisons, de "jeu" d'intrigues et de secrets. Un aspect primordial de l'univers du roman, et que l'on comprend assez vite, est le fait que l'été comme l'hiver peuvent durer plusieurs années, et le roman commence alors qu'un long été semble sur le point de se terminer bien que personne ne puisse dire quand exactement.Par contre, je trouve que la traduction est loin d'être excellente. Certes on comprend l'histoire du début à la fin, on ne rate rien, mais il y a quand même des choses qui m'ont gêné. Le style se veut clairement médiéval, sauf qu'apparemment George R. R. Martin n'a pas écrit son livre de cette manière. Le souci est que certaines phrases deviennent quasi-incompréhensibles. Il m'a fallu relire certaines trois ou quatre fois, avant de supposer avoir deviné le sens.Et puis il y a cette traduction de "Direwolf" en "Loup-garou" qui est un contre-sens, puisque un loup-garou suppose un humain se transformant en loup, ce qui n'est pas du tout le cas, il s'agit plutôt d'une sorte de loup géant, et littéralement il semble qu'on puisse traduite par "loup sinistre", il aurait donc été plus judicieux de chercher quelque chose plus proche de "sinistre".Mis à part cette histoire de traduction qui ne réussit heureusement pas à gâcher le plaisir (même si à force on en a marre de devoir relire certaines phrases) le livre est excellent et se dévore littéralement. Il est très épais, mais se lit assez vite, car on est toujours impatient de savoir ce qui a pu arriver à nos personnages préférés.

Taliesiin
14/06/13
 

Passée à côté de la série TV, je n'ai par contre pas pu éviter la vente dérivée de goodies et autres objets publicitaires... ce qui m'a mis la puce à l'oreille: s'agissait-il réellement d'un fantasy digne de ce nom?je me suis donc plongée dans la lecture de l'Intégrale 1 et n'ai pas été déçu. Équipée du tableau généalogique qui va bien pour connaître tous les personnages et les situer, j'ai lu avec délectation cette merveilleuse histoire qui nous emmène dans un monde de guerres, de trahisons, de vengeance et ... de dragons.J'ai hâte de retrouver tous ces héros dans l'Intégrale 2.

viwa
11/06/13
 

Happé par la première saison de la série j'ai été heureux d’approfondir le sujet avec le roman dont je ne connaissait pas l'existence m'en bien fallu.... A classer parmi la grande classique trilogie du seigneur des Anneaux. Du top de chez top

dubis
22/05/13
 

Un univers absolument EXTRAORDINAIRE ! Avant de le lire, j'avais déjà vu la saison 1 en DVD qui correspond à cet intégrale et je dois dire que ça a été le coup de foudre. Au niveau livresque, ce premier intégrale de la série et contient les deux premiers tomes de la saga soit le tome 1, le trône de fer et le tome 2, le donjon rouge.J'ai beaucoup aimé que chaque chapitre soit dédié à un personnage. Nous suivons principalement les membres de la famille Stark mais également Daenerys Targarien et Tyrion Lannister. Daenarys Targarien et son frère Viserys sont les derniers descendants des dragons. Son frère la "vend" à Khal Drogo, chef des Dothrakis des guerriers implacables et de fiers cavaliers, en échange d'une armée pour reconquérir le trône qu'il estime lui revenir : celui des Sept Couronnes. C'est le personnage que j'ai pris le plus de plaisir à suivre. C'est elle qui évolue le plus dans l'histoire. De jeune fille terrifiée par son tyran de frère, elle s'émancipe peu à peu et devient une femme forte et déterminée. L'auteur ne l'épargne vraiment pas mais elle ne cesse de se battre et fait preuve d'une volonté de fer ! Quant à Viserys, il fait parti de mon top 10 des personnages les plus insupportables de tous les temps ! Il est arrogant, violent et absolument égocentrique ! Une vraie tête à claques !!!Tyrion Lannister, dit le Lutin, frère de Cersei, la reine et de Jaime Lannister. Comme son surnom l'indique, c'est un nain. A cause de son handicap, il est rejetté par sa famille et est bien souvent raillé par les gens qu'il rencontre. Il est très intelligent et est très "grande gueule" malgré sa petite taille. Malgré les tensions entre les Lannister et les Stark, il viendra en aide à Jon le bâtard et à Bran. C'est un personnage difficile à cerner mais que j'ai beaucoup aimé !Eddard Stark, dit Ned est le seigneur de Winterfell et est appelé à devenir la Main du Roi. Il est déterminé à faire la lumière sur la mort de Jon Arryn, précédente Main du Roi et sur l'accident qui va paralyser son fils Bran. Il est persuadé que ces deux événements sont liés. C'est un personnage droit qui fera tout pour faire son devoir de Main du Roi. Malgré toutes ces belles qualités, j'ai trouvé ce personnage un peu fade. Catelyn est sa femme et elle est totalement dévouée à son mari et à sa famille. Elle est anéantie par l'accident de Bran mais se reprendra pour mener elle-même l'enquête et parir en guerre contre les Lannister ! Je l'ai aimé pour son côté femme forte et sûre d'elle mais elle m'a énormément agacé car je l'ai trouvé très dur avec Jon, le bâtard de Ned. Ils ont 5 enfants ensemble : Robb l'aîné, Sansa, Arya, Bran et Rickon le cadet. Ned a eu Jon avec une femme dont on ne sait rien. Bran perd l'usage de ses jambes suite à une grosse chute qui n'a rien d'un accident. Il a l'âge de mon petit frère et du coup, c'est un personnage qui m'a beaucoup toucher. Il est paralysé du jour au lendemain et ses souffrances sont tellement bien exprimées qu'il est impossible de ne pas se sentir mal pour lui... Arya est un vrai garçon manqué qui n'a que faire des histoires de la cour et qui préfère apprendre à se battre. Elle n'aspire pas au mariage comme sa soeur aînée et préfèrerait avoir l'avenir de ses frères. C'est une vraie pile électrique très attachante ! Sansa est donc la fille aînée des Ned et Catelyn et est promise au prince Joffrey. Elle est égoïste et assez insupportable. Elle se comporte comme si elle vivait dans le monde des bisounours et passe son temps à s'extasier sur son beau prince et à pester contre sa soeur. Il aura fallu attendre son dernier chapitre pour qu'elle prenne du plombs dans le crâne et que sa situation me fasse vraiment de la peine. Pour finir, on suit également Jon Snow, le bâtard de Ned. On ne sait rien de sa mère et c'est si frustrant !!!! Est-ce que Ned la aimée ? Est-ce que c'était une aventure d'un soir ? Dans quelles conditions Jon est-il né ? Il y a tellement de questions qui se posent à son sujet que c'est une véritable torture de ne rien savoir ! Nous, lecteurs, ne sommes pas les seuls à nous interroger ! Personne ne sait rien sur cette femme, à part Ned. Il prend l'habit noir et se rend au Mur, tout au nord. C'est un personnage hyper attachant : on sent qu'il aime profondément ses frères, ses soeurs et son père mais qu'il souffre également d'être rejetté par Catelyn et que Robb et surtout Sansa aient mis une petite distance avec lui depuis qu'ils ont l'âge de comprendre que Jon n'est qu'un bâtard. Sans oublier tous les personnages secondaires qui n'ont pas de chapitre rien que pour eux, comme Joffrey, le prince : une vraie tête à claque ; sa mère, la reine Cersei, une véritable vipère ; le roi Robert, un bon à rien complètement aviné mais j'avoue que j'ai adoré sa manière de rabrouer sa femme ; Robb, qui passe de jeune garçon se battant avec une épée de bois à un chef de guerre sûr de lui ; etc. Enfin bref, un très grand nombre de personnages tous très bien développés, même les moins importants. Je pense que ça m'a aidé d'avoir vu la série avant de lire le livre car j'ai tout de suite pu visualiser qui était qui, sans devoir trop réfléchir. J'ai aimé changer de point de vue à chaque chapitre. Cela ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer et nous permet d'en apprendre énormément sur chaque personnage. Au niveau de l'écriture, j'ai eu beaucoup de mal au commencement de ma lecture. Dernièrement, je lis principalement des romans Young-Adult avec une écriture assez simple et assez fluide. Changement total avec ce livre qui est beaucoup plus compliqué. L'écriture est très recherchée et après un moment d'adaptation, j'ai réellement apprécié la plume de G.R.R Martin. Il écrit avec un telle justesse ! Un vrai délice. Mention spéciale pour mon insulte préférée : "bougre de fils de conne vérolée" ! Il m'a fallu quelques minutes pour calmer mon fou rire ! Le seul petit reproche que je pourrais faire, c'est qu'il y a souvent d'énormes digressions un milieu d'un passage. Il se passe quelque chose qui va amener une réflexion du personnage et plus souvent à un souvenir qui va se prolonger sur une voire 2-3 pages pour finalement retourner au récit en lui même. Pour ne donner qu'un exemple, lorsque Bran effectue l'ascension de la tour qui le rendra handicapé, nous avons le droit à tout un panel d'informations : bien entendu, nous avons les sensations que lui procure la grimpe mais il nous raconte également les peurs de sa mère face à son passe-temps favori, plusieurs anecdotes de grimpe et même l'histoire de la tour qu'il est en train de grimper ! C'est petites histoires en apparté sont sympas et pas trop lourdes. Pas forcément toujours très utile à la compréhension de l'histoire et ça a parfois un peu gêner mon rythme de lecture.L'histoire est extraordinaire ! Amour, un peu de sexe, moultes manipulations et trahisons en tous genres ! Waouh ! un cocktail époustouflant ! Enfin bref, une saga géniale à découvrir absolument !

Laeti1304
08/04/13
 

Je viens de terminer les 785 pages qui constituent ce premier opus du Trône de Fer. J'avais déjà commencé cet ouvrage il y a quelques mois suite au très bonnes critiques que j'avais lues ou entendues à son égard. Finalement, je devais abandonner à le 150eme page car je ne comprenais rien à ce que je lisais. Puis, avec le temps, j'ai de plus en plus eu l'impression étrange de passer à côté de quelque chose. J'ai donc repris la lecture depuis le début en prenant garde de le lire dans un environnement calme. En effet, le texte est tellement riche et écrit dans une langue proche de l'ancien François, on peut très vite s'y perdre.Au final, je ne regrette pas du tout d'avoir repris cette lecture car j'en suis convaincu aujourd'hui, je serais passé à côté d'un chef d'œuvre de fantasy comme il en existe très très peu. J'ai désormais hâte d'attaquer les quelques 1000 pages du tome 2 de cette œuvre magistrale. Bouddha 59200

julienbondue
04/01/13
 

Ce livre est donc un intégrale est comprend les deux premiers tomes : le premier est mon préféré de loin. Mais le second n'est pas mal.1. Le trone de fer2 . Le donjon rougeLe premier nous présente un peu les personnages et le décor générale avec certes beaucoup de descriptions mais pas du tout ennuyante, ce roman est bien écrit, l'histoire m'a conquise. Le deuxième est plus dans la stratégie de chacun à mener ses batailles et je n'ai pas trop aimé les différents conflits politiques qui régissent ce tome. Mais je l'ai lu en entier ce qui veut dire qu'il sait piquer la curiosité des lecteurs. De plus, certaines stratégies sont repérables de loin alors que d'autres pas du tout, certaine mort (Edward Snow) m'a particulièrement surprise.Il est difficile de résumé un tel livre tout simplement parce qu’il est très complexe chaque « famille » se bat, fait des coups bats, des tromperies, … pour pouvoir obtenir le pouvoir des 7 Royaumes. L’univers de ce livre est vraiment bien travailler, avec le fameux mur, «l’hiver vient »,… c’est un univers froid, dur, impitoyable. En tout cas dans l'ensemble des deux tomes je peux dire que Arya est MON personnages préféré, il y en a d'autres bien sûr mais elle dés le début j'ai eu une sorte d'empathie pour elle, j'ai hâte de savoir ce qu'il va lui arrivée, livrée à elle même, dans les rues sortant d'un château et de tout ce qu'il va avec !En bref, même si vous avez peur de l'ennui du Moyen-âge ou que vous êtes effrayée par la taille des romans, prenez du courage, foncez, les 10 premières pages sont un peu dur à passer mais après elles défilent toutes seules. Je souligne toutes une réelle difficulté avec le nombre affolant de personnages !

clem73
25/12/12
 

Alors que la menace de par delà le mur grandit, les grandes familles du royaume se déchirent pour le trône de fer... De tr'ès bonnes heures de lectures, de la très très très bonne fantasy.

Arfirith
25/08/12
 

De la série – Je connaissais cette série seulement de nom car elle revenait souvent sur les blogs littéraires et, de plus, il s’agit du récent coup de cœur littéraire de mon père. Je n’y ai jamais vraiment prêté attention jusqu’à ce que ma petite sœur me lance dans la série télévisée et là, le coup de cœur absolu. Elle m’a donné vraiment envie de lire les livres. Heureusement, ils sont quasiment tous à la maison, je n’ai pas eu à courir à la librairie pour me les procurer. Aux livres – La première chose que j’aimerai souligner, c’est la fidélité de la série télévisée aux livres. Les scénaristes ont véritablement essayé de coller le plus possible au texte original. Parfois, ils ont même gardé les dialogues. Je n’ai donc pas vraiment eu de surprises pendant ma lecture mais peu m’importait car il arrivait que certaines scènes soient bien plus développées. Pour le dire autrement, j’ai adoré ce roman mais je dois tout de même dire que j’ai un regret. Ce regret ne tient même pas à l’histoire en elle-même mais à la traduction et à la présentation générale du roman. C’est extrêmement mal traduit. Il y un nombre assez incroyable de phrases qui ne veulent absolument rien dire. Par conséquent, je n’ai pas pu véritablement apprécier le style de l’auteur car je ne pense pas que cette transposition au français soit représentative de la manière d’écrire de George R.R Martin. Par ailleurs, un certain nombre (assez effrayant d’ailleurs, de fautes de frappe se sont glissés dans le livre. Ce fut assez terrible et énervant. Concernant l’intrigue, je n’ai rien à redire dessus, aucun reproche, aucun regret. Plusieurs fils rouges irriguent cette histoire. C’est un ensemble plus ou moins complexe de machinations mineures couplées à des manœuvres plus grandes. Malgré le fait que tout se mélange, je n’ai eu aucun mal à les distinguer mais j’avoue que le fait d’avoir vu la série télévisée avant m’a beaucoup aidé. Ces intrigues politiques sont également très intéressantes à suivre mais également réalistes. C’est vraiment très prenant car l’incipit est vraiment accrocheur. Nous sommes directement plongés dans l’action et cette dernière ne s’arrête que dans les dernières pages. La fin est terrible car elle donne vraiment envie de plonger tout de suite dans le deuxième tome, Le donjon rouge. Les personnages – Il y a une pléthore de personnages (et il paraît que cela ne s’arrange pas par la suite). Je dois dire que c’est surtout ce point qui me faisait un peu peur car j’ai la fâcheuse tendance à confondre les personnages. Encore une fois, avoir vu la série d’HBO avant de lire le roman m’a franchement aidé à fixer un visage sur un personnage et, finalement, à déterminer qui était qui, les relations qu’ils entretiennent entre eux. J’ai tout de suite adoré les Stark. Cette famille fière du Nord a tout de suite eu ma préférence et je ne saurai dire lequel d’entre eux j’aime le plus. Je dois tout de même dire que j’ai un peu de mal avec Sansa. Je la trouve un peu trop soumise et effacée. J’aime beaucoup l’idée aussi que chacun a un loup-garou. Cependant, Tyrion Lannister a aussi ma préférence. Il n’est pas comme les autres membres de sa famille et je dois dire que c’est celui auquel on s’attache le plus. J’aime sa répartie et notamment ses petites piques avec Jon Snow. J’aime aussi beaucoup Daenerys, c’est un personnage que je trouve intéressant et je suis impatiente de voir son évolution dans les prochains tomes, notamment de savoir si elle va réussir à reconquérir son trône. Certes, il y a beaucoup de personnages qui agissent et interagissent. Néanmoins, très vite, des préférences apparaissent. Concernant la série, je suis vraiment contente du choix des acteurs, même s’il y a un petit décalage entre l’âge des personnages dans le livre et dans la série. En effet, par exemple, Jon Snow et Robb Stark ont tous les deux quatorze ans dans les livres alors qu’ils font plus la vingtaine dans Game of thrones. Conclusion – Une lecture absolument excellente voire un coup de cœur. Je recommande autant l’adaptation télévisée que les romans. Vous passerez un bon moment. J’attends avec impatience que la troisième saison sorte et je pense ne pas prendre trop de temps pour me replonger dans les livres. Winter is coming…

Avalon
31/07/12
 

Mes personnages préférés :1. Le traducteurIl parait qu'il se dit pis que pendre de la traduction de Jean Sola sur le net, que ce nom serait un pseudonyme, et que la VO est beaucoup moins médiévale que la VF. Je n'ai rien suivi de tout ça, je suis juste tombée complètement sous le charme de la langue en VF, quelqu'un qui emploie le verbe "bistrer", qui invente des néologismes de toute beauté et qui manie les différents niveaux de langage avec une telle dextérité ne peut que remporter mon adhésion pleine et entière. 2. TyrionIl est tellement brillant que j'ai dû relire plusieurs fois les passages où il manipule Littlefinger ou l'eunuque ou encore sa soeur, le suivre entre ce qu'il dit et ce que ça entraîne en stratégie n'est pas aussi simple qu'il y paraît. Il est drôle, il est caustique, politiquement incorrect et totalement éclopé, à tous les niveaux. 3. AshaLe chapitre où elle retrouve Theon est à se tordre de rire, du début à la fin. Quelle femme ! Malice, langue acérée, intrépidité, je prie pour que les méandres GeorgeRRMartinesques l'épargnent, celle-ci (je ne me souviens plus de rien en ce qui concerne l'intrigue, c'est effarant. En même temps ma première lecture date de plus de six ans, j'ai des excuses.). 4. Eddard StarkNed est un Seigneur, un vrai, de ceux sur lesquels on peut compter, qui son amitié une fois donnée ne la reprend jamais, quelqu'un pour qui le mot honneur veut dire quelque chose. Il m'a fait pleurer, au moment où. 5. L'adaptation TVA ce stade, et parce que Sean Bean, je m'ajoute aux concerts de louange qu'on trouve absolument partout concernant la série TV, que je trouve moi aussi meilleure que le roman, dont chaque épisode m'a transportée, vivement la suite, je n'ai pas plus à dire. 6. AryaPetite maigrichonne au caractère bien trempé, arya est attachante en diable et bouleversante quand elle énonce simplement ce qui est pour elle l'évidence : se marier, perpétuer une lignée et s'occuper de ses éventuels enfants, ce n'est pas elle. Déjà pas évident à imposer à notre époque, alors à la sienne, la pauvrette... 7. Jon SnowPeut-être le personnage le plus intéressant, en y réfléchissant, car il est traversé par un peu tous les autres, selon les moments. Avec lui on touche du doigt le poids d'un serment, la cohésion avec des frères que l'on s'est choisis, le déchirement entre ce que nous dicte notre coeur et la raison, la peur, la vraie et ce sentiment si partagé au monde, l'imposture, la non appartenance (sa bâtardise, s'il faut préciser, son manque de racines). 8. BranC'est de lui dont je me souvenais le mieux, tant ma première lecture était impregnée de Fitz et ses rêves en tant que loup m'emplissaient de réminiscences. Cette fois je suis plus en empathie avec des tourments plus immédiats, et j'admire son côté Stark, no matter what. 9. Jaime LannisterIl est pourri jusqu'à l'os mais il a du panache, un certain courage et quelques répliques pas dégueu. (Et puis bon, Nikolaj Coster-Waldau n'est pas exactement repoussant non plus, tout blond qu'il soit.)10. C'est tout, en fait, tous les autres sont plus ou moins sur le même plan pour moi, tour à tour intéressants puis moins, dans la mesure où ils interfèrent avec mes chouchoux ou pas. Le gros dixième serait l'ensemble des romans, où je continue à me perdre avec délices. Sylvie Sagnes

SagnesSy
08/07/12
 

Le premier roman d'une saga excellente, mettant en scène une foule de personnages, plus colorés les uns que les autres, bousculés les uns contre les autres dans une lutte de pouvoir implacable.Si la série éponyme est incontestablement très fidèle au papier, la plume de George R.R Martin vaut largement à elle toute seule de s'atteler à la lecture de cette épique saga.Toutefois, je vous recommanderai de faire attention à l'édition que vous prenez pour ce tome : les anciennes traductions sont truffées de fautes.

Epsylon
09/05/12
 

En Résumé : J'ai passé un excellent moment de lecture avec cette première intégrale qui offre une intrigue dense et complexe sur les luttes de pouvoirs pleine de trahisons et coups bas. L'univers mis en place par l'auteur colle parfaitement à l'histoire, un univers médiéval froid, sanglant et sombre et les personnages se révèlent humains et complexes, et surtout l'auteur n'offre aucun traitement de faveur à ses protagonistes. La plume de l'auteur est vraiment efficace et captivante et nous plonge pleinement dans l'histoire. Alors bien sûr des fois on se perd un peu dans tous ses personnages et certaines longueurs peuvent apparaître mais rien de dérangeant. Par contre j'ai trouvé que la traduction était loin d'être parfaite.

BlackWolf
01/02/12
 

Si vous n'avez jamais lu la série 'Trône de Fer', c'est une erreur ! Il y a absolument tout : créatures magiques, intrigues politiques, des personnages qu'on adore détester ... De plus cette saga est à l'origine de l'excellente série télé 'Game of Thrones'

poussinet
11/09/11
 

Si vous voulez comprendre la série télé je vous conseille de lire les livres auparavant (13 tomes sortis en France) et le dernier A Dance with Dragons est encore en anglais seulement. Il faut se laisser porter par les personnages qui ne sont pas tout blanc ou tout noir. Même les héros meurent. Nous sommes sans cesse déboussolés car cela ne répond plus à nos critères du roman de fantasy dans lesquels les héros sortent toujours vainqueurs.

Martha91
03/09/11
 

La saga du trône de fer , car c'est bien lui le vrai fil rouge de ces romans, change vraiment de la fantasy habituelle. D'une lecture peu aisée, on met du temps à appréhender les différents royaumes et personnages composants Westeros. Ceux-ci étant extrêmement nombreux et détaillés. Les héros se débattent ( et se noient ) dans les intrigues politiques et les combats sanglants, afin de conquérir le trône . La magie n'est pas omniprésente, les trahisons sont légions et mieux vaut ne pas s'habituer à un personnage en particulier...car leur espérance de vie est assez courte.On les voit d'ailleurs évoluer au fil des pages dans un univers ou tous sont peints dans diverses nuances de gris. Pas de "gentils" affrontant les forces du mal donc, et ça fait du bien. Une excellente lecture que je conseille fortement.

Heimdall
18/05/11
 

Depuis le temps que j'entends parler de cette série autant sur le plan littéraire que sur le plan télévisuel, j'ai fini par lire le premier tome qui est excellent. On se plonge dans un monde moyen-âgeux. Les dernières pages prévoient un tome 2 du tonnerre.La suite sur mon blog...

Vepug
18/01/12
 

Les personnages son intriguants et il te font presque oublier qu'il s'agit de fantasy!! Autrement je ne l'aurai pas lu. Bonne description des cacactèrese e bonne cohérence dans le développemen des roles.

Valeria82
16/12/11
 

Il est très difficile de rentrer dans cette saga. Le nombre de personnages est impressionnant d'autant plus qu'il faut découvrir ce monde fabuleux des Sept Couronnes. Il faut donc commencer par s'accrocher puis on rentre dans le jeu, on s'attache aux personnages et on a envie de décourvrir la suite de leurs aventures.

Doubitchou
05/07/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.25 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : JEAN SOLA

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition