Le trone de fer t.10 ; le chaos

MARTIN, GEORGE R. R.

EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 07/06/07
LES NOTES :

à partir de
8,10 €

SYNOPSIS :

Le royaume de Sept Couronnes ne cesse de s'enliser dans la guerre civile. Sur le Mur, l'intervention armée de Stannis Baratheon
contre les sauvageons place le nouveau lord-commandant de la Garde de nuit dans une situation difficilement tenable.
2 personnes en parlent

Le premier tome de la saga qui m'ait réellement déçu et, disons-le, ennuyé.Avis sur Le Chaos - Le Trône de fer, tome 10Avatar Charybde2Critique publiée par Charybde2 le 17 janvier 2014·Publié en 2005, traduit en français en 2006 par Jean Sola chez Pygmalion, ce dixième tome "français" du "Trône de Fer" est le premier du découpage en trois parties du "A Feast for Crows" original de George R.R. Martin.Comme l'auteur l'indique à la fin de l'original (donc à la fin du voume 12 de l'édition française "découpée"), il a choisi, "pour des raisons pratiques", de consacrer ces trois tomes 10, 11, 12 uniquement à Westeros (sauf le Nord), le reste du monde étant traité, de même que le Nord de Westeros, dans les tomes suivants. Il n'est pas certain que ce choix ait été si judicieux que cela...Soyons honnêtes : même si après le climax des remarquables deux tomes précédents (8 et 9, "Les noces pourpres" et "La loi du régicide"), on pouvait craindre un relâchement de la narration, là on est proche de la débandade, et voici donc le premier tome de la saga où, oui, je me suis... ennuyé. Ennuyé fermement, même.Même si le prélude à Villevieille est prometteur, mais ne donnera hélas son sel que beaucoup plus tard dans la saga (en partie à l'issue du tome 12, en partie encore plus tard), suivre les errances paranoïaques et de plus en plus stupides de Cersei à Port-Royal, la quête poussive de Brienne, le baby-sitting de jeune seigneur demeuré de Sansa, tout cela est terriblement fastidieux, prévisible et... inutile, peut-être ?Les trois morceaux de bravoure du tome, des découvertes de nouveaux endroits, sont un peu trop Baedeker et Michelin, cette fois, ce que Martin avait su éviter jusque là : les Aspics des Sables ne parviennent pas à rendre moins laborieuse la présentation de la principauté de Dorne, les méandres de la succession royale chez les Fer-nés, même mâtinés de séances d'initiation au sauvetage post-noyade, donnent une certaine impression de "déjà-lu", dans les tomes précédents ou ailleurs, et même Arya, qui nous initie pourtant à la religion dont était issu Jaqen H'ghar, se transforme un peu trop en guide de Braavos / Venise pour routards.Décevant, vraiment, à ce stade du jeu.

Charybde2
17/01/14
 

Cette critique est valable pour les tomes 10, 11 et 12 du découpage français, qui sont à l'origine un seul et même livre, A Feast for CrowsAprès l'ouragan des tomes 7, 8 et 9 (dans la découpage français), l'heure est à l'accalmie dans le royaume des 7 Couronnes. George R. R. Martin, sous la pression de son éditeur, a découpé ce qui était à l'origine un roman pour en faire 2 parties: une traitant des évènements se déroulant principalement au Sud, le suivant (en cours d'écriture au moment où je rédige cette critique) relatant les évènements du Nord. Certains personnages manquent donc à l'appel.Malgré tout, si l'action est beaucoup moins trépidante qu'auparavant, on sent que l'auteur a jugé nécessaire de remettre en place les pions de l'échiquier après le coup qu'il avait flanqué à celui-ci. De nouvelles "pièces" font leur apparition, certaines étant plus intéressantes que d'autres.Bref on l'espère, un calme après la tempête, en attendant la prochaine qui se profile à l'horizon...

studiocricket
11/02/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.22 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)