Le trone de fer t.3 ; la bataille des rois

MARTIN, GEORGE R. R.

EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 10/01/02
LES NOTES :

à partir de
8,10 €

SYNOPSIS :

Prix locus 1999 du meilleur roman de fantasy Le roi Robert Baratheon est mort, son ami Eddard Stark a été exécuté. La dynastie Baratheon n'aura duré qu'une génération, et la paix plusieurs fois centenaire qui régissait le Royaume des Sept Couronnes a volé en éclats. Joffrey, le bâtard illégitime, se terre dans sa capitale, les frères de Robert

rallient des troupes à leurs bannières, le fils de Ned a levé son armée et crie vengeance, des pirates razzient les côtes et des brigands pillent les campagnes. Il y a quatre rois désormais, et chacun forge des alliances pour entraîner le royaume dans la tourmente de la guerre. Maintenant c'est l'acier qui va hurler son chant de mort.

4 personnes en parlent

Avec ce troisième roman du Trône de Fer, je me rends qu’il est difficile de faire une critique sur chaque épisode, tant tout est imbriqué. La Bataille des Rois, je l’ai lu dans une intégrale. Mais je n’aurai pas dû respecter la division française de l’oeuvre et tout lire d’un coup. C’est ce que je ferai avec les deux romans qui restent.A part cela j’ai retrouvé avec plaisir certains personnages : Tyrion Lannister, Jon Snow, Arya Stark. Je me rends compte que ce sont ceux qui ne sont ni beaux ni légitimes, enfin tout ceux qui ne rentrent dans aucun moule.C’est avec un plaisir un peu sadique que j’ai vu des personnages redescendre de leur nuage, de cesser d’idéaliser des personnes qu’elles croyaient aimer comme Sansa Stark (la reine des gourdes).C’est un peu dommage que Daenerys n’apparaisse pas plus. Avec ce qui lui arrivait à la fin du précédent roman je m’attendais à une explosion. A suivre.

Chiwi
15/06/14
 

Début de l' intégrale 2 toujours autant sinon de plus en plus de plaisir à retrouver ses héros. La construction un chapitre un personnage est redoutable on attend impatiemment le retour de leur histoire les quittant presque toujours à regret. Avec ce dernier épisode la série papier acquière plus de profondeur par rapport à la télévisé, les personnages plus de relief et certaines de leur particularité nous sont révélé plus vite. À lire pour le plaisir.

Lacazavent
19/03/14
 

Le tome 3 français, avec l'émergence bienvenue du personnage de Tyrion. Un rythme qui faiblit un peuPremier tome du tronçonnage français de "A Clash of Kings" (1999), "La bataille des rois" traite principalement (mais évidemment, pas seulement) de la multiplication des candidats à la succession du trône des Sept Royaumes... tandis que des ombres s'amoncellent au nord du Mur, davantage perceptibles toutefois par le lecteur que par les protagonistes, et qu'une "quête annexe" (le périple d'Arya) laisse un rien perplexe...Le gros sujet de satisfaction de ce troisième volume français est à mon sens la belle montée en puissance du personnage de Tyrion, dont la richesse, la ténacité et l'inventivité se révèlent peu à peu, pour notre plaisir. Le rythme narratif, en revanche, se ralentit quelque peu.Sans doute à évaluer pleinement en association avec les deux autres parties de "A Clash of Kings" (heureusement regroupées en un seul volume dans la nouvelle édition dite "L'intégrale" par J'ai Lu), tout en résistant autant que faire se peut aux agacements provoqués par une traduction dont la préciosité déplacée laisse de plus en plus dubitatif...

Charybde2
07/10/13
 

L'hiver vient...Alors que la famine menace Port Réal, de plus grands dangers se préparent, les candidats potentiels à la succession sur le Trone de Fer se multiplient, car joeffrey fils du Roi Robert Barathéon ne fait pas l'unanimité et se voit disputer la place par les frères de Feu roi Robert, Stannis et Renly. Jon Snow et la garde de nuit se retrouvent quand à eux derrière le mur en expedition pour retrouver les leurs disparus et découvrent manigences et coutumes des sauvageons et "autres".Un tome un peu plus lent que les précédents, mais on le doit à la mise en place des différentes armées.De nouveaux gentils apparaissent et disparaissent, de nouveaux méchants aussi. Des gentils deviennent méchants, des méchants deviennent plus nuancés et des gentils bah restent gentils, ah oui et des méchants restent très méchants.J'ai préféré dans ce tome : Tyrion le nain qui en plus d'être insolent et drôle, reste très réaliste sur la situation. et puis petite pensée pour Jon (tout simplement parce que c'est Jon) qui m'a apparu moins présent. Ah le coeur (ou les hormones) à ses raisons que la raison ne connait pas !

laeticha
12/04/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.23 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition