Le trone de fer t.9 ; la loi du regicide

MARTIN, GEORGE R. R.

EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 01/09/04
LES NOTES :

à partir de
8,10 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Les Sept Couronnes, désolées et exsangues, où la menace est partout, sont enfin réunies sous une même bannière : celle du roi Stannis Baratheon.Dans le Nord, le Mur est assailli ; les Sauvageons attaquent en force. S'ils le franchissent, les forces de l'hiver balaieront tout sur leur passage. Face aux innombrables dangers se tient

pourtant la Garde de Nuit, dernier rempart contre le froid et la mort, fidèle au poste mais tellement diminuée : il ne reste qu'une poignée d'hommes fatigués, désabusés, et Jon, le bâtard des Stark.Tandis que, dans la tourmente, le nain Tyrion, seul contre tous, essaie de se disculper d'un régicide qu'il n'a pas commis...

5 personnes en parlent

Après les coups de théâtre du volume précédent, pour ce dernier épisode de la troisième intégrale la battre était assez haute, défi relevé avec brio et l' on commence à comprendre qu' il ne vaut mieux pas trop s'attacher aux différents personnages qu' on les aime ou non. Dans cet univers quelques pages suffisent pour être rayer de la suite des aventures.Un dernier volume qui semble inauguré une nouvelle période bien différente, j' ai hâte d'en savoir plus.

Lacazavent
26/04/14
 

Un tome qui réussit, prouesse, à conserver la noire puissance du volume précédent...Publié en août 2000, traduit en français en 2003 par Jean Sola chez Pygmalion, ce neuvième tome "français" du "Trône de Fer" est le quatrième et dernier du découpage en quatre parties du "A Storm of Swords" original de George R.R. Martin.Après les monstrueux coups de théâtre du tome précédent, on pouvait s'attendre à "souffler" un peu en s'acheminant vers la fin de ce cycle entamé au lendemain de la bataille pour Port-Réal. Mais George R.R. Martin maîtrise décidément joliment les ressorts du rebond et du suspense, et dispose désormais d'une galerie de personnages suffisamment fournie et soigneusement approfondie au fil des milliers de pages pour pouvoir surprendre et ravir son lecteur, soit en révélant brutalement un aspect d'un protagoniste jusque là ignoré (mais parfaitement cohérent), soit en sacrifiant des personnalités que l'on aurait jurées indispensables jusqu'alors...C'est ainsi que se construit sans désemparer cette saga d'une rare brutalité.Jaime, de retour à Port-Réal, beaucoup plus "changé" qu'on ne l'imaginait par son rude périple en compagnie de Brienne de Tarth, reprend en main d'une nouvelle manière la Garde Royale, et décide de remplir de son mieux certaines promesse passées. Tyrion se débat dans les affres d'un procès joué d'avance, et doit remettre un instant ses espoirs dans un duel judiciaire pour lequel un champion inattendu se présente en sa faveur. Davos, auprès de Stannis Baratheon, se révèle comme le conseiller les plus intègre, le plus sage et le plus fou à la fois de toute la saga jusqu'ici. Jon Stark, pourtant bien affaibli, se révèle aussi, sans que l'on soit surpris comme un défenseur du Mur héroïque et extrêmement capable, dont les mérites pourraient être reconnus à leur juste valeur si l'abjection politique peut être surmontée. Toujours en fuite en une compagnie improbable, Arya fait (enfin !) usage de la pièce de monnaie de Jaqen H'ghar...Deux figures dominent toutefois, à mon avis, ce tome en forme de fin provisoire (puisqu'il est même doté d'un bien curieux épilogue) : Stannis Baratheon, qui démontre qu'il est peut-être à la fois, le plus fin politique du jeu et le seul véritable "roi" au sens traditionnel de Westeros, et Littlefinger, dont l'ampleur du machiavélisme, dévoilée, réussit à surprendre le lecteur le plus blasé.Je ne vais pas pouvoir attendre bien longtemps avant d'attaquer les trois tomes "français" suivants regroupés dans "L'Intégrale 4"...

Charybde2
15/01/14

Une très belle série....Snif, et voilà, j'ai fini les 9 premiers tomes, à savoir :1. Le trône de fer2. Le donjon rouge3. La bataille des rois4. L'ombre maléfique5. L'invincible forteresse6. Les brigands7. L'épée de feu8. Les noces pourpres9. La loi du régicideAlors tout ce que vous avez pu lire sur cette série est vrai. Oui, c'est pratiquement plus historique que fantasy. Oui, les personnages sont très nombreux, on peut s'y perdre, mais on ne s'y égare pourtant pas. Oui, attention à qui vous vous attachez, les évènements sont TERRIBLES et parfaitement injustes. Comme la vie. Oui, c'est très imagé limite gore parfois. Oui, ça pompe un peu sur Robin Hobb, ou l'inverse, en tout cas il y a similitude incontestable. Enfin, oui, c'est une belle série dont la lecture vous fait ensuite sortir en brassant l'épée pour vous tailler le chemin....Le tome le plus marquant (à mon sens) est le 8°. Ces noces pourpres sont incroyables, je n'en revenais pas de ce que je lisais, m'a fallu tout reprendre doucement et j'étais écoeurée et abasourdie. J'attendais ensuite un retournement tel que pour Bran, ou au pire lord Béric, mais quand il est arrivé j'ai eu peur au lieu de me réjouir...Allez, en garde, la peur est plus tranchante qu'une épée, Valar morghulis etc. Sylvie Sagnes

SagnesSy
21/07/12
 

L'hiver vient... enfin presque comme toujours !Un des tomes que j'ai trouvé le plus passionnant de rebondissements en rebondissements comme je ne veux rien "spoiler" (langage de djeuns) je ne raconte rien, mais franchement ça me démange. Alors toi aussi débute la série parce que si tu ne l'avais pas compris je te le refais :1) C'est bien2) Vraiment trop trop bien3) GraveLe plus : Jaime Lannister (que j'avais classé dans les méchants, alors attention il reste quand même dans sa case méchant, mais avec un nuancier de rouge et d'orangé). C'est vrai que pour le non initié ma critique ne veut strictement rien dire mais confère énumération plus haut.Mais aussi le personnage mystère de la fin du tome... M. Martin, Merci !

laeticha
20/06/12
 

De plus en plus passionnante, la série est riche en rebondissements de toutes sortes, si bien qu’au bout de 9 volumes on en veut encore ! Les personnages, nombreux, sont tous hauts en couleurs et leurs destins nous intriguent, nous tiennent en haleine. Rien n’est ni tout blanc ni tout noir, chaque protagoniste évolue, change, se révèle sous son vrai (nouveau ? ) jour, rien n’est simple, rien n’est gratuit, on s’aperçoit que le moindre fait peut prendre une importance pour la suite de la saga, qui d’ailleurs donne l’impression de commencer à peine, tant les enjeux sont importants et plein de mystères. De toute évidence l’auteur sait où il va, tout se tient, tout colle, des héros importants meurent, des personnages secondaires arrivent au premier plan, un grand tournant sera sans doute pris dans le prochain volume A Feast for Crows, publication le 17 octobre 2005 au Royaume-Uni, le 8 novembre aux États-Unis). Mémorable !

un flyer
14/02/09

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.23 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition