Le tueur en pantoufles

DARD, FREDERIC

EDITEUR : FAYARD
DATE DE PARUTION : 29/10/03
LES NOTES :

à partir de
6,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

« Il ne connaissait pas la musique. Par ailleurs, comme il n'était ni trompettiste dans un jazz nègre, ni pédéraste, ni vedette de music-hall, ni américain, il ne pouvait espérer se lancer dans la littérature avec quelque chance de réussite. » Frédéric Dard Dans un petit pavillon confortable de la banlieue parisienne, Jango, personnage débonnaire entouré de sa mère et de son fils Zizi, un gamin farceur, mène une vie bien pépère. Il possède un poisson rouge dans un bocal, un lapin apprivoisé. Il jouit de l'estime de son voisinage, la boulangère lui fait les yeux doux. Tout est banal et tranquille. A un détail près : Jango est tueur à gages... Il s'est constitué une bonne clientèle ; et avec une seringue, une piqûre, hop ! Il fait ensuite disparaître les cadavres dans une cuve d'acide.
Aucune trace, les clients sont contents. Mais un événement insolite vient bouleverser cette belle organisation : l'utilisation d'une rosette de la Légion d'honneur prélevée sur le veston de la dernière victime, un colonel... Ce roman, dédié à Raymond Rouleau qui avais mis en scène la pièce adaptée par Frédéric Dard du roman de Georges Simenon La Neige était sale, fut écrit aux Mureaux, dans la banlieue parisienne en 1951 et fut édité chez un obscur éditeur, S.E.PO. Il ne fut ni diffusé ni distribué. Peu d'exemplaires ont circulé. Il parut ensuite en feuilleton dans une revue humoristique. Néanmoins, le public fut toujours privé de cette oeuvre attachante qui, au-delà de la trame, ajoutée aux personnages totalement extravagants, annonce le délire burlesque des futurs San-Antonio.
1 personne en parle

Polar qui fleure bon les années cinquante, le Paris des truands sympathiques avec un code d'honneur. Contrairement aux San-Antonio, la langue est classique, sans effet argotique ou mots triturés. Frédéric Dard rend son récit drôle plus par les situations que par des bons mots. On ne peut s'empêcher, en lisant ce livre de penser aux films de truands des mêmes années cinquante, ou même d'en voir des images défiler : les rues de Paris, les flics faisant copains-copains avec les bandits d'honneur et méprisant les tueurs gratuits, les terrasses des cafés, ...Barbara est une prostituée au grand coeur, aux clients sélectionnés qui s'attachent à elle et auxquels elle s'attache. Jango est un tueur menant une vie de banlieusard tranquille, sa bonne-maman lui mitonnant de bons petits plats, dont la blanquette, comme la Félicie de San-A. Il ne se sent pas du tout un assassin, et, lorsque Barbara lui propose d'éliminer un gêneur qui pourrait lui causer du tort, il refuse catégoriquement, un brin offusqué, puisque personne ne le paie pour cela. C'est un artisan du crime.Un petit plus de l'intrigue est d'y inclure une mini dose de para-normal, en la présence du fantôme ou de l'esprit du colonel : assez en avance lorsque l'on sait que c'est désormais chose courante chez des romanciers gros vendeurs que je ne citerai pas parce que je ne voudrais pas en oublier si je ne nomme que Didier Van Cauwelaert ou Marc Lévy ! Yv

Lyvres
24/03/14
 

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.32 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition