Le vicomte pourfendu

CALVINO, ITALO

livre le vicomte pourfendu
EDITEUR : MAGNARD
DATE DE PARUTION : 12/12/05
LES NOTES :

à partir de
5,20 €
3 personnes en parlent

Le charme du fabuleux c'est son réalisme.Éternelle incomplétude de l'être ! Voilà donc Le Vicomte pourfendu d'un boulet de canon.Voilà le vicomte : côté pile, côté face. le vicomte blanc, le vicomte noir.Schéma binaire très simple en apparence,Difficile de vivre d'une seule moitié ! le mal pour le mal, odieusement inconfortable... le bien pour le bien l'est absolument tout autant. Chère solitude de l'être ! Insupportables moitiés d'hommes !L'équilibre repose sur le bon dosage de l'homme, de là découlera son meilleur usage!Il faudra cependant bien se rappeler qu' « il est clair qu'il ne suffit pas d'un vicomte complet pour que le monde entier soit complet... ». le drame du fabuleux, c'est également son réalisme.Lectures d'Italo Calvino à poursuivre au grand galop !Le baron perché et Le chevalier inexistant, la suite de la célèbre trilogie Nos ancêtresEntre autres... Astrid SHRIQUI GARAIN

atos
25/08/13
 

"Le Vicomte pourfendu" est le premier volume d’une trilogie d’Italo Calvino. Les volumes suivants sont "Le Baron perché" et "Le Chevalier inexistant".Dans ce récit, comme dans les deux autres, l’auteur utilise les registres de l’imaginaire et du merveilleux pour nous faire réfléchir sur la nature humaine.C’est l’histoire du Vicomte Médard de Terralba qui part en guerre contre les Turcs. Un boulet vient le faucher en pleine poitrine et le tranche net en deux parties. Les deux moitiés de son corps vont vivre indépendamment l’une de l’autre.La moitié droite, de retour sur ses terres va perpétrer toutes sortes d’abominations et commettre le mal pour le mal. Quelques mois plus tard, c’est la moitié gauche du vicomte qui revient. A l'inverse de sa partie symétrique, elle est pleine de bonté et ne sème que le bien autour d’elle.Sorte de "Docteur Jekyll et Mister Hide" ? Pas tout à fait, car si ce récit explore bien les deux facettes de l’humanité, le bien et le mal, le registre n’est pas le même. Ici on est dans la drôlerie et l’humour noir.C’est donc un conte philosophique sur l’équilibre entre le bien et le mal. Il contient une morale qui nous rappelle qu’un homme est composé de bons et de mauvais côtés.L'intégrité physique reflèterait-elle l'intégrité morale ? C’est en tout cas ce que veut nous démontrer le dénouement.Encore une fois, je suis passionné par cette littérature italienne qui nous emmène dans l’irréel pour nous faire réfléchir et prendre conscience de réalités sur la nature du monde ou de l’humain. Ludeca

Ludeca
28/07/12
 

Narré par le jeune neveu du vicomte, ce récit pointe deux extrèmes : le mal absolu et le bien complet. L'un comme l'autre sont calamiteux. Et les habitants de Terralba en font les frais. Un conte qui m'a moins plu que le baron perché. Ici, j'ai trouvé le propos un peu trop rapide.

Praline
09/10/11
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.14 kg