Le violoncelliste de sarajevo

GALLOWAY-S

livre le violoncelliste de sarajevo
EDITEUR : LATTES
DATE DE PARUTION : 01/04/09
LES NOTES :

à partir de
20,50 €

SYNOPSIS :

Sarajevo assiégée. Un obus fauche vingt-deux victimes devant une boulangerie. En hommage à ses voisins disparus, un violoncelliste virtuose va pendant vingt-deux jours, à seize heures précises, jouer l'Adagio d'Albinoni là où la bombe a frappé. A partir de cette histoire authentique qui commença le 22 mai 1992 et décida l'acte de résistance de Vedran Smailovic, Steven Galloway a élaboré un roman parabole sur le courage et la peur, sur la vie menacée à chaque coin de rue, sur la mort tombée du ciel. Outre le musicien, trois autres personnages : Flèche, une jeune femme devenue sniper, parce que la vie peut disparaître tellement rapidement qu'elle en a perdu tout son sens. Kenan, qui tous les quatre jours doit descendre de sa colline,
traverser la ville afin de chercher de l'eau potable pour sa famille et sa vieille voisine. Dragan, boulanger de son état, dont la femme et son fils ont réussi à quitter la ville pour l'Italie. Lui aussi, tous les matins, doit traverser la ville pour rejoindre son travail. Et à l'occasion de ces va-et-vient, sous la menace des balles, à chacun de voir surgir intensément sa vie d'antan dans un Sarajevo en paix, de voir remonter aussi les craintes les plus profondes enfouies en soi. « Une histoire universelle, comment trouver un sens à la vie et croire en l'homme au coeur de l'horreur oppressante. » Khaled Hosseini, auteur de Mille soleils splendides et des Cerfs-Volants de Kaboul. « Une histoire bouleversante. » J.M. Coetzee
3 personnes en parlent

Mon avis : *** Un magnifique récit, poignant et bouleversant ! L’histoire commence le 22 mai 1992, pendant les bombardements de Sarajevo. Un violoncelliste jouera l’Adagio d’Albinoni pendant vingt-deux jours là précisément où la bombe a frappé… C’est l’occasion de découvrir le quotidien des habitants de cette rue durant les conflits et chaque personnalité se révèlera attachante ou intéressante… Un récit initiatique qui permet de révéler les hommes sous un nouveau jour dans des conditions extrêmes… 240 pages / 7,10€

madoka
04/07/12
 

Roman inspiré d’un fait réel : en 1992, à Sarajevo, un obus tombe sur une boulangerie et tue 22 civils. Il est 16 heures. Suite à cela, un violoncelliste jouera l’Adagio d’Albinoni en hommage aux victimes chaque après-midi à 16 heures pendant 22 jours.Pendant ce temps, ,nous suivons les itinéraires de trois personnes :Flèche, sniper chargée de protéger le violoncelliste d’un éventuel tire ennemi.Dragan, le boulanger, dont la famille s’est enfuie en Italie, qui erre dans les ruines de Sarajevo.Kenan, père de famille, qui doit traverser la ville deux fois par semaine pour aller chercher de l’eau sous la menace des obus et des snipers. Chacune de ses personnes se retrouvera face à elle-même, face à ses craintes, face à ses espoirs. Et grâce à l’acte du violoncelliste, ils trouveront un nouvel espoir.Magnifique.

Vepug
29/06/11
 

Une histoire simple mais très forte sur le siège de Sarajevo et les conséquences quant à la vie des assiégés. Comme un symbole, ce violoncelliste qui résiste, à sa manière, à la barbarie qui fait pleuvoir sur la ville et ses habitants ces bombes et ces balles de snipers embusqués. Émouvant, sans fioritures inutiles, plusieurs destins relatés avec en fond (sonore) ce violoncelliste qui joue son hommage aux victimes.

Asiled
25/10/10
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.31 kg
  • Langage original : ANGLAIS