Les amants papillons

LACOMBE, BENJAMIN

livre les amants papillons
EDITEUR : SEUIL JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 31/10/07
LES NOTES :

à partir de
19,00 €
nos libraires ont adoré les amants papillons

SYNOPSIS :

Le jour de ses quatorze ans, Naoko, une jeune Japonaise, apprend qu'elle doit quitter son petit village natal pour l'immense ville de Kyoto. Son père a prévu qu'elle y complète son éducation pour devenir une «jeune fille convenable». Mais l'art de servir le thé, de jouer du luth ou de faire danser les éventails n'intéressent pas Naoko. Naoko aime lire et écrire des poèmes. Avec l'aide de sa servante dévouée Suzuki, elle se déguise en homme et parvient à entrer à l'université. Elle y fait la connaissance de Kamo, un jeune étudiant. Tous deux s'entendent à merveille et se vouent, très vite, une amitié
non dénuée d'ambiguïté... Un jour, Naoko est contrainte de rentrer précipitamment dans son village sur ordre de son père. Elle a juste le temps de laisser un message à Kamo, lui laissant entendre qu'elle est une femme. Le jeune homme part alors à sa rencontre, décidé à la demander en mariage. Mais Naoko apprend qu'elle est promise à un notable de son village. Les amants parviendront-ils à briser le mandat familial imposé par la tradition ? Le livre s'ouvre sur une page ajourée, tel un paravent japonais laissant passer la lumière. Un album saisissant, d'une grande élégance, à offrir absolument !
Benjamin Lacombe, avec son univers "mélancolique" sombre mais attanchant, nous plonge ici dans une histoire d’amour à la Shakespeare. Une histoire romantique et impossible. Une illustration haute en couleurs et sublime! Un album pour "les grands".. Dès 9/10ans

Jessica (Roubaix)
Benjamin Lacombe, avec son univers "mélancolique" sombre mais attanchant, nous plonge ici dans une histoire d'amour à la Shakespeare. Une histoire romantique et impossible. Une illustration haute en couleurs et sublime! Un album pour "les grands".. Dès 9/10ans
Jessica ,
Librairie
(Roubaix)
8 personnes en parlent

Un amour impossible Ce récit inspiré d’une légende japonaise décline les thèmes de la révolte des jeunes filles face aux conventions sociales. Kaono l’héroïne, comme dans Mulan, n’hésite pas à se déguiser en garçon pour avoir accès au savoir et aux études et espérer ainsi échapper au mariage arrangé par son père.Naoko rencontre l’amour en la personne de Kamo mais cet amour impossible conduira celui-ci à la mort. Naoko pour lui rendre un dernier hommage se rend sur sa sépulture lors d’un orage, la foudre éventre la tombe et notre héroïne s’y précipite corps et âme. Cette fin peut paraître tragique mais reste poétique, comme tout le texte de cet album, car deux papillons s’échappent de la tombe symbolisant la liberté des deux amants retrouvés.Ce très poétique livre est magistralement servi par les illustrations de Benjamin Lacombe. Chaque page est un tableau qu dégage une sensibilité intense, les expressions des personnages sont remarquablement exprimées par ces dessins.Cet album destiné aux plus grands (à partir de9 ans) est à faire découvrir aux parents.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

De nouveau, Benjamin Lacombe nous offre un très beau livre graphique qui ravira aussi bien les adultes que les plus jeunes. L’objet est une beauté à lui seul : un très grand format, une multitude de dessins en pleines pages, des découpages qui laissent entrevoir ou cachent la suite de l’histoire. On ne se lasse pas de contempler ce bel ouvrage.Les illustrations nous plongent dans la civilisation traditionnelle japonaise, avec ses décors feutrés et ses tenues colorées. Le texte étant peu présent, c’est à travers les dessins que l’auteur transmet les sentiments et émotions de la jeune Naoko, les papillons bleus constituant un fil conducteur dont on ne comprend la signification que plus tard.Il est vrai que l’histoire n’est pas d’une grande originalité. Le thème de l’amour naissant et contrarié a été abordé dans les contes à maintes reprises et cette version-ci n’y apporte rien de plus. Le grand intérêt de cet album réside donc dans le graphisme et l’objet-livre, tout en constituant une première approche intéressante de la culture japonaise pour les enfants. Carnet de lecture

Carnetdelecture
10/03/15
 

Cette album est vraiment magnifique, les dessins sont juste magnifique. L'histoire est également très poétiques mais es vraiment livre à lire à des enfants ?

SiraMachin
19/12/14
 

Ce « grand » livre (de par son format, qui dépasse celui d’une bd), raconte l‘histoire de Naoko. return Son père veut l’envoyer à Kyoto, pour parfaire son éducation, c’est-à-dire apprendre les bonnes manières pour devenir une femme du monde. Mais Naoko n’a aucune envie de quitter son village natal. Elle ne veut pas non plus apprendre à servir le thé, jouer du luth ou faire danser les éventails. Elle aime lire et écrire et voudrait aller à l’université. Mais les jeunes filles n’en n’ont pas le droit. return Avec l’aide de sa servante, elle se déguise en homme afin de réussir à aller à l’université, une fois à Kyoto. Là, elle fait la rencontre de Kamo, jeune homme avec qui elle devient ami. Ils vont à l’université ensemble et apprennent à se connaître. Ils commencent également à bien s’aimer, ce qui pose problème à Kamo, car il ne sait pas que Naoko est en réalité une fille. return Malheureusement, Naoko doit rentrer dans son village car son père la promise à quelqu’un. Elle s’en rend compte une fois chez elle, et n’a qu’une envie : retrouver Kamo. Mais son père l’enferme. return Avant son départ de Kyoto, Naoko à laisser un cour poème à Kamo, et en le lisant, celui-ci comprend de suite que son ami est en fait une fille. Il se précipite donc à sa recherche, pour l’épouser. return Je vous en ai déjà beaucoup dit donc je m’arrète là. Mais sachez que la fin n’est pas des plus heureuses. C’est ce que j’aime chez Benjamin. Il ne prend pas les enfants pour des idiots, et n’hésite pas à aborder des thèmes complexes. return Ce livre est vraiment magnifique, du point de vue des illustrations et de l’histoire. Je reste à chaque fois comme hypnotisée devant le regard de Naoko, sur la couverture !

Lunae
20/02/14

Cet album est une merveille graphique, tant il est beau visuellement, tant son généreux format met en valeur les illustrations de Benjamin Lacombe, qui révèle ici toute la mesure de son talent.Le récit, inspiré d’une légende japonaise, se présente classique et sobre, déclinant les thèmes de la révolte des jeunes filles face aux conventions sociales qui les vouent à la soumission, et de l’amour contrarié. C’est le trait fin de l’auteur qui sublime ce conte oriental, nous livrant des pages emplies d’émotions. En multipliant les angles de vue, et en sollicitant les couleurs avec raffinement, l’illustration dégage une réelle intensité à laquelle on ne peut qu’être sensible. On est saisi par les portraits de l’héroïne, aussi délicats qu’expressifs, sous le charme de son regard mélancolique. Le dénouement tragique, fantastique pour certains, poétique pour d’autres – les amants meurent de ne pouvoir s’aimer librement. De leur tombe s’évadent deux papillons bleus – ne conviendra pas aux plus jeunes. Une dizaine d’années me semblent nécessaire pour apprécier le romantisme exalté de ce magnifique album. Un coup de cœur à ranger dans la catégorie collection.

Marilire
06/06/13
 

Un très beau livre illustré, très poétique il nous parle d'amour et de tolérance. Le trait de Benjamin Lacombe sublime une histoire très célèbre en Asie, celle d'un amour impossible. On s'y plonge dedans avec beaucoup de délectation.

Cyan
01/09/12
 

L'histoire est très connue en Asie. c'est un amour contrarié par des circonstances extérieures. La raison et la sentiment. La version du conte varie quelque peu d'un pays à un autre en passant du Japon à la Chine et au Viêtnam mais avec toujours un paramètre invariable: les amants deviennent des papillons lorsqu'ils se débarrassent de leur enveloppe charnelle.Ce qui est ici intéressant c'est l'illustration de Benjamin Lacombe qui sert d'habillage à l'histoire. Il reprend la technique de l'estampe et de la texture des couleurs bien particulière à Hokusai. L'ensemble est très agréable à l'oeil. Deuxième point: Benjamin Lacombe permet au lecteur de déambuler dans le jardin intérieur de la jeune fille. Ce qui n'est pas réellement esquissé dans la version asiatique du conte. Très beau et très poétique. A lire aux enfants et aux adultes! Victoire

tran
03/06/12
 

Un amour impossible Ce récit inspiré d’une légende japonaise décline les thèmes de la révolte des jeunes filles face aux conventions sociales. Kaono l’héroïne, comme dans Mulan, n’hésite pas à se déguiser en garçon pour avoir accès au savoir et aux études et espérer ainsi échapper au mariage arrangé par son père.Naoko rencontre l’amour en la personne de Kamo mais cet amour impossible conduira celui-ci à la mort. Naoko pour lui rendre un dernier hommage se rend sur sa sépulture lors d’un orage, la foudre éventre la tombe et notre héroïne s’y précipite corps et âme. Cette fin peut paraître tragique mais reste poétique, comme tout le texte de cet album, car deux papillons s’échappent de la tombe symbolisant la liberté des deux amants retrouvés.Ce très poétique livre est magistralement servi par les illustrations de Benjamin Lacombe. Chaque page est un tableau qu dégage une sensibilité intense, les expressions des personnages sont remarquablement exprimées par ces dessins.Cet album destiné aux plus grands (à partir de9 ans) est à faire découvrir aux parents.

Format

  • Hauteur : 39.10 cm
  • Largeur : 27.10 cm
  • Poids : 0.67 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie