EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 03/09/09
LES NOTES :

à partir de
11,99 €
nos libraires ont adoré les arrangeurs
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Ils cohabitent dans un luxueux lotissement résidentiel de la région parisienne. Ils sont aisés, cultivés. Ils ont eu dans les années 1980 et 1990 des trajectoires politiques et sentimentales diverses, mais plutôt prestigieuses : le p_e8re de la narratrice est éditorialiste dans un quotidien de gauche, un voisin est officier de marine, la mère a failli faire une carrière de concertiste. C'est la chronique acide et pétillante d'une génération qui a su arranger son passé pour s'accommoder du présent. Pour observer la vie de la communauté, la narratrice retrouve, à vingt ans de distance, le regard de la fillette qu'elle était alors - ce qui donne à la fresque une tonalité de fausse ingénuité particulièrement
savoureuse. Au fil d'une quarantaine de brefs chapitres chacun consacré à un événement en apparence anodin - des vacances à Belle-Île, la visite d'un inspecteur des impôts, la découverte de la liaison entre la mère et un voisin. - nous assistons à l'effritement des idéaux proclamés, minés au quotidien par les petites malhonnêtetés, les petites làchetés, les mensonges, les compromis - voire les compromissions. Les arrangeurs est le récit humoristique, mais aussi parfois un peu mélancolique et désabusé de ces années qui ont vu la chute du Mur, la première guerre d'Irak, la fin des utopies généreuses. C'est aussi un adieu ironique et sensible à l'enfance et à ses illusions.
Nous découvrons la vie de La Résidence, lieu de vie de toute une copropriété dans un Paris bourgeois, à travers les yeux de la fille d'un des propriétaires.
Ce roman est plein de vérité et d'innocence liés au regard de cette jeune narratrice.
Sa naïveté engendre des situations comiques, des quiproquos entre le monde des adultes et celui des enfants, ce qui en fait un roman plein d'humour et de légèreté.


pauline (lille)
Nous découvrons la vie de La Résidence, lieu de vie de toute une copropriété dans un Paris bourgeois, à travers les yeux de la fille d'un des propriétaires.
Ce roman est plein de vérité et d'innocence liés au regard de cette jeune narratrice.
Sa naïveté engendre des situations comiques, des quiproquos entre le monde des adultes et celui des enfants, ce qui en fait un roman plein d'humour et de légèreté.
Pauline ,
Librairie
(Lille)
2 personnes en parlent

Ce roman est un régal de fraîcheur et d'humour ! Une fillette de 10 ans, qui vit avec sa famille dans un immeuble cossu d'une chic banlieue parisienne, écoute aux portes les conversations des uns et des autres (et surtout des parents) et nous les relate avec toute son innocence, mais également pas mal de réflexions personnelles très pertinentes. Débats politiques, ou sur les grands sujets de la société, secrets d'alcove, adultères, mensonges... rien n'échappe aux yeux et aux oreilles des enfants, si ce n'est parfois les explications qui devraient aller avec les agissements ou les paroles proférées. Les familles qui vivent dans cet immeuble sont toutes amies, et on a presque l'impression d'une vie en communauté. Les enfants, souvent livrés à eux-mêmes, passent leur temps ensemble, à embêter le voisin grognon ou refaire le monde avec la jolie baby sitter et se lancent dans de grandes aventures ; ainsi l'exploration dans les quartiers nord de Paris pour rencontrer de vrais "pauvres" et leur offrir les bijoux de la grand-mère ! Les parents, bobos, intellectuels, mais aussi atypiques, originaux ou légèrement frapadingues suivant les cas, font de même lors de grandes réunions ou de concerts. Derrière le cocasse des situations et l'humour omniprésent tout au long du roman, on peut réfléchir à de nombreux sujets "de fond". L'éducation des enfants bien sûr, mais aussi le mode de communication des couples, la famille... On trouve aussi de nombreuses références à l'actualité, culturelle ou politique. J'ai adoré ce regard d'enfant, innocent face aux drames des adultes qui se jouent devant lui, qui perçoit les choses mais n'arrive pas encore à en comprendre la signification et la portée. Les arrangeurs, ce sont ces enfants qui maquillent la vérité grâce ou à cause de leur naïveté et leurs parents qui eux, s'arrangent avec leur conscience... Liliba

liliba
16/08/11
 

Une résidence autogérée par d’anciens soixante-huitards à M… , banlieue chic de Paris etla vie disséquée, « croquée » par les enfants incarnés par la narratrice. Découpé en chapitres courts qui nous relatent chacun un événement, des événements historiques tels que la chute du Mur de Berlin ou la Guerre du Golfe, des faits anodins tels que les vacances à Belle-Ile en mer ou la visite de l’inspecteur des impôts, ce roman est mené comme une partition musicale. Le ton est donné : fraîcheur, fausse candeur, impertinence, lucidité… C’est une chronique très visuelle d’une certaine classe sociale qui se fait égratigner dans la partition douce-amère que nous joue Laurence TELLIER LONIEWSKI. Et quelque part la perte des illusions…Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce roman un bon moment de lecture. C’est drôle et bien mené, avec toutefois quelques lourdeurs.

Iana
04/07/11
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.29 kg