Les aventures de tintin t.8 ; le sceptre d'ottokar

HERGE

livre les aventures de tintin t.8 ; le sceptre d'ottokar
EDITEUR : CASTERMAN
DATE DE PARUTION : 10/01/07
LES NOTES :

STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours - Quantité limitée
à partir de
6,95 €

SYNOPSIS :

Tintin accompagne en Syldavie le professeur Halambique, un savant dont il vient de faire la connaissance... Version en format réduit.
3 personnes en parlent

Bon tome : c'est la première fois dans les Aventures de Tintin qu'Hergé crée deux nouveaux pays : La Syldavie et la Bordurie. A noter ici aussi la première apparition de la grande Bianca Castafiore.Un tintin un peu plus politique mais très entrainant.

camilleross
27/01/16
 

Ce huitième tome des aventures de Tintin envoie notre personnage préféré en Syldavie, un état inventé de toute pièce par Hergé, pour le sauver d’un complot visant la couronne. Après quelques péripéties, Tintin arrive tant bien que mal dans ce petit état pour sauver le roi.Dans cet épisode, le scénario est complet et intéressant. Hergé fait un peu de propagande pour l’époque en accusant certains états européens de s’approprier de plus petits états par la force. Ce qui, faut reconnaître, est toujours d’actualité.Ce tome nous permet de découvrir le personnage de Bianca Castafiore qui fera par la suite d’autres apparitions jusqu’à l’album qui lui est dédié. On reconnaîtra dans cet album quelques efforts de la part d’Hergé avec des personnages secondaires. Ainsi, un personnage ressemble fortement au capitaine Haddock, et nous retrouverons toujours le même visage qui parle au micro pour la radio.Au niveau du graphisme, et tout en replaçant l’album dans son époque, Hergé avait un talent inouï à nous surprendre tant dans la manière d’appréhender la mise en page, très cinématique, que les mouvements des personnages, mais aussi dans les décors qui dans cet album sont parfois très riches.Enfin, on relèvera encore une fois que Tintin est naît sous une bonne étoile, mais ses coups de chance s’amenuise petit à petit, d’album en album, pour ne laisser la place qu’à son talent unique de reporter.

Skritt
11/04/15
 

Cet album n'est pas simplement une invention ou une histoire sans rapport avec le quotidien de l'époque, mais une histoire réellement engagée. Effectivement, il est très proche de l'actualité de l'époque avec l'Allemagne qui annexe l'Autriche et les Sudètes, ainsi que l'URSS avec la Moldavie... Dans cet album, Tintin va se rapprocher du tsar et va l'aider à mettre fin, tant bien que mal, à un coup d'état. A part la présence des Dupond et Dupont, l'humour est vraiment peu présent, mais l'on retient notre respiration jusqu'à la fin pour savoir ce qu'il adviendra du sort de la Syldavie. Pas vraiment un indispensable, quoique si, si vous désirez lire Les bijoux de la Castafiore.

Clementh
27/07/12
 

Format

  • Hauteur : 22.60 cm
  • Largeur : 16.80 cm
  • Poids : 0.23 kg

Dans la même catégorie