Les bannis et les proscrits t03 la guerre de la sor'ciere

CLEMENS-J

EDITEUR : BRAGELONNE
DATE DE PARUTION : 24/01/08
LES NOTES :

à partir de
5,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

La magie sanglante est un pouvoir ravageur... La jeune Elena le tient entre ses mains - et bien plus encore. Car le sort de tout Alaséa dépend du Journal Sanglant, un puissant talisman forgé cinq siècles plus tôt. Seuls les secrets contenus dans ses pages permettront à Elena de vaincre le maléfique Seigneur Noir. Malheureusement,
le Journal Sanglant est caché à Val'loa, la cité légendaire sur laquelle règne Shorkan, le bras droit du Seigneur Noir. Pour s'en emparer, Elena aura bien besoin de ses compagnons, dont le guerrier manchot Er'ril, le seul homme qui sache comment en déverrouiller les protections magiques, ou encore son dragon Ragnar'k...
7 personnes en parlent

Il me semble que les bannis et les proscrits et l'une des premières série fantasy que j'avais acheté, et encore aujourd'hui quand je lis un ouvrage de fantasy invariablement je le compare avec l'œuvre de James Clemens.Dans ce 3éme opus on plonge rapidement dans l'action et faut bien l'avouer comme souvent avec James Clemens c'est sanglant. Mais je trouve que cela apporte en maturité et permet d'intéresser également un public un peu plus âgé, car Elena étant au début le série jeune certains lecteurs auraient pu avoir du mal à s'identifier aux personnages présentaient.Dans ce volume on aura beaucoup de rebondissements et surtout de grandes joies : Elena va retrouver son frère, cela paraissait impossible mais cela va bien arriver. Les pouvoirs d'Elena vont encore se développer et vont apporter leur lot de question. Est-elle devenu dangereuse, quelles sont les précautions qu'elle doit prendre avec ses nouveaux dons mais surtout quand n'est-il de cette vision qu'a eu son frère ? Er'il pourrait-il vouloir la tué ? Impossible, non ? Tout au long du livre notre cœur bat à 100 à l'heure et on vit les aventures d'Elena comme si on y était !A lire impérativement ;)

Otsu
31/12/11
 

Ce tome est encore meilleur que les précédents. L’auteur introduit une nouveauté dans l’histoire : des relations sentimentales prennent une vraie place dans le récit. Que se soit avec le couple Sy’wen/Kast ou Elena/Er’ril, j’étais très contente de voir l’évolution de leurs sentiments … On trouve des batailles d’une plus grande envergure que dans les tomes précédents avec des enjeux plus conséquents. J’ai été littéralement emportée par tous ces passages de combat. Je ne pouvais plus m’arrêter. C’est les moments de « calme » qui m’ont pris plus de temps à lire. Il faut dire qu’avec ses 800 pages, qu’on soit pris dans l’histoire ou pas, il faut un certain temps pour en venir à bout ! La fin du tome en happy-end m’a fait un bien fou !On découvre des nouveaux personnages évidemment. C’est un peu une tradition pour James Clemens de renforcer les rangs. Mais les nouveaux arrivants sont nettement moins nombreux que dans les deux premiers tomes. Ce n’est pas plu mal puisque par rapport aux personnages qui disparaissent (deux dans ce tome), on se retrouve avec pas moins d’une quinzaine de personnages principaux à suivre… Pfiou !Mais tout ce beau monde est attachant. Et comme l’auteur passe du temps à nous les présenter vraiment et qu’ils servent vraiment à quelque chose, on n’a pas du tout l’impression qu’ils sont si nombreux que ça.Dans le tome 2, Mog’weed me sortait par les trous de nez… Dans ce tome, c’est Joach et Kral que je ne supportais pas. Je sens bien que Joach va mal tourner et Kral … cache bien son jeu... Elena est bien mal entourée !Traral, la mère de l’el’phe Méric, est totalement froide… Mais je sens qu’au contraire de Joach, elle va protéger la sor’cière et prouvait qu’elle est une « vraie » mère !Je suis définitivement accro à Er’ril et Sy’wen. Je ne sais pas trop pourquoi mais je les adore !En bref, j’adore cette série. Vous ne l’avez pas lue ?! Mais qu’est ce que vous attendez ?!!

kllouche
13/06/12
 

De l'amour, de l'action et des rebondissements. Préparez vous à douter de tous les personnages chacun sera confronté au mal et la méfiance sera de mise. Des héros et une histoire en constante évolution ... je ne me suis jamais ennuyée.

Lisalor
23/09/10
 

J'ai à présent franchi la moitié de cette super saga que j'adore et je ne sais pas vraiment quoi vous dire sans tomber dans la redondance.Nous retrouvons les mêmes personnages pour toujours plus d'aventures et de combats contre les forces du Mal ! Dans ce tome, la bataille de Val'loa n'a jamais été aussi proche et les gentils comme les méchants n'ont jamais été aussi proche du fameux Journal Sanglant ! C'est un tome que je qualifierais presque d'épique ! ^^Elena évolue énormément et pas seulement psychologiquement. Elle gagne de plus en plus en maturité et j'aime qu'on s'éloigne de la petite fille qu'elle était un début du premier tome. Elle est toujours entourée de ses compagnons qui deviennent même une famille pour elle. Chacun d'entre eux se démarque des autres par sa psychologie toujours plus complexe et par ses buts propres. Je m'attache de plus en plus à eux au fil des tomes et j'aime beaucoup les voir évoluer. J'aime toujours autant la relation entre Sy'wen et Kast et je regrette parfois de ne pas les voir plus souvent ou de découvrir leur relation plus en profondeur. J'ai toujours un petit soucis avec Er'ril, moi les preux chevaliers toujours prompts à sauver la veuve et l'orphelin et qui sont inébranlables, ça a tendance à me gonfler... Un peu de noirceur n'a jamais fait de mal à personne bon sang !J'ai un peu regretté de ne pas trouver de méchant aussi charismatique que Vira'ni dans ce tome mais ce n'est qu'un détail. Je ne m'attarde pas sur l'écriture, j'adhère toujours autant au style de l'auteur...MAIS ! Il y a un gros point noir dans ce livre. Même si je l'ai adoré, j'ai un énormé reproche à lui faire. Il arrive souvent que les auteurs fassent mourir un personnage pour le faire revenir un peu plus tard (kidnappé par l'ennemis, résurrection magique ou que sais-je encore). J'appelle ça les "pseudos-morts"... Alors, je ne suis pas contre une petite pseudo-mort de temps en temps. Ça apporte un peu de piquant à l'histoire et j'aime bien que certains personnages soient kidnappés par l'ennemis et torturés (moi sadique ? mais non...)... Mais là... Comment dire... Il y a un moment où il faut pas abuser non plus... J'estime qu'une pseudo-mort tous les 3 tomes, c'est le maximum syndical pour une saga... Plus, ça deviendrait n'importe quoi... Et ben dans ce livre, nous avons le droit non pas à une pseudo-mort... ni deux... ni même trois... Non, en 700 pages, nous avons pas moins de 4 pseudos-morts !!!!! Quatre personnages "meurent" pour finalement pas mourir !!! Je ne vais pas m'étendre sur le sujet sinon je vais m'énerver mais là je me dois de dire NON ! ^^Enfin bref, malgré ce gros point négatif, j'aime toujours autant cette saga et j'ai vraiment hâte de me plonger dans la lecture du 4e tome qui m'attend sagement dans ma PAL ! ^^ http://deslivresenpagaille.e-monsite.com

Laeti1304
06/10/13
 

J'ai beaucoup aimé le fait de replonger dans cette série après des mois laissé de côté (pourtant ce n'étais pas faute d'avoir ce volume, il trainait dans ma PAL depuis longtemps). J'ai prit beaucoup de plaisir à me replonger dans l'univers de Clemens et de retrouver des personnages que j'appréciai beaucoup.On retrouve donc la bande d'Elena en route vers la cité de Val'loa pour aller libérer le Journal Sanglant que convoite également le Seigneur Noir à travers Shorkan, le frère d'Er'ril. La majeure partie de ce tome, nous fait découvrir les préparatifs de l'imminente bataille finale qui clôturera ce tome. Beaucoup de surprises sont au rendez-vous dans ce volet : croissance spontanée d'Elena, Mer'ai et Sanguinaires sont en réalités frères, Er'ril retrouve son second bras... Bref, de surprises en surprises, l'histoire devient de plus en plus captivante. Mais bien entendu, comme dans les précédents volets, nous faisons connaissance avec de nouveaux personnages qui croiseront la route de nos héros et participeront au combat final, notamment Pinor et Sheeshon (d'ailleurs j'ai beaucoup aimé cette dernière malgré son côté simplette).Les relations entre certains personnages évoluent, mais au final sans de trop grandes surprises puisque l'on s'attendait à ce que les relations de Sy-wen/Kast (duo que j'adore toujours autant) et Elena/Er'ril évoluent dans ce sens. (Quoique, pour le dernier couple, si Elena n'avait pas grandit de 4 ans d'un coup, je me demande serait quand même arrivé). Mais on notera quand même qu'une fois tout les personnages réunis, ils seront à nouveau voués à se séparer pour chacun accomplir des destins différents, je pense particulièrement à tout les métamorphes de l'histoire qui prendront une autre route et que l'on ne croisera qu'une seule fois à la fin du roman, tous deviendront témoin de l'apparition d'une de leurs anciennes camarades (que j'aimais beaucoup).Elena se découvre un nouveau pouvoir : le feu spectral, assez sympathique ma foi, et qui l'aidera dans de nombreuses situations. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé ce qu'elle en fait avec les Skal'tum, ainsi que la façon dont elle fait appel à lui.Malgré tout, comparé à son prédécesseur (qui reste encore mon préféré...), on a beaucoup moins de passages assez glauque, ce qui ne gâche en rien le plaisir de la lecture, bien que certaines scènes auraient pu en être l'auteur préfère ne pas trop s'attarder sur les détails cette fois-ci.J'ai hâte de me plonger dans le volume suivant... 'Rêve ta vie en couleur'. ♥

Ethernya
29/06/13
 

Plus j'avance dans cette saga et plus elle me plait. C'est plutôt bon signe !D'autant plus que ce tome est un sacré pavé : quasiment 800 pages qui se lisent d'un seul coup. Ou presque ! Pour une fois, j'ai mis plus d'une journée à lire un livre : quatre jours exactement ;) (mais bon, en soit, si on tient compte que j'étais en plein examen pendant trois jours ou crevée ou dans une voiture... ça veut bien dire que si j'ai mis plus de temps que d'habitude, ce n'est certainement pas parce que c'est une lecture ennuyeuse !). C'est vraiment avec beaucoup de plaisir que je me suis replongée dans l'univers d'Alaséa que l'on découvre de plus en plus hostile à Elena et à ses compagnons d'infortunes. L'ambiance est assez brumeuse et violente (c'est qu'ils ne se battent pas avec des épées en cartons !) mais pour autant, elle m'a paru moins sombre que dans le second volet. J'aime beaucoup l'évolution des personnages et les nouveaux que l'on découvre comme Mama Freda qui m'est vraiment très mystérieuse.J'ai trouvé qu'Elena changeait beaucoup au fur et à mesure que je tournais les pages : elle m'a semblé prendre pas mal de confiance en elle et être moins craintive que dans les deux tomes précédents, pour autant, je ne suis pas certaine que cette évolution lui soit vraiment positive..Par contre, j'apprécie vraiment de moins en moins son frère. Je peux difficilement vous parlez plus de cette histoire sans vous en révéler trop. Je conclurais donc sur le fait que James Clemens a vraiment assuré pour ce tome : je n'ai pas vu passer les 800 pages et je n'ai vu aucun temps mort. il a vraiment une écriture très agréable.N'hésitez pas à vous lancez dans Les bannis et les proscrits !

MademoiselleLuna
22/11/12
 

Hésitant sur les deux premiers opus, j'ai rempilé pour La guerre de la sorcière. Suite à la lecture de ce tome, les deux premiers m'ont donné l'impression d'être une introduction, où l'auteur place soigneusement ses pièces.Grâce à eux, la plupart des personnages sont déjà bien connus et ce livre ne souffre donc pas de l'ajout de nouveaux personnages.Je garde malgré tout mes préférences pour l'ogre et Mycelle, la métamorphe, guerrière et mère de l'ogre.Je trouve aussi le personnage d'Elena de moins en moins agaçant. Elle gagne en maturité en acceptant à la fois ses responsabilités envers Alaséa en tant que sorcière et en tant que femme en acceptant ses sentiments pour Er'ril.De nombreux rebondissements, tels que la recherche d'alliés par Sywen et Kast, les manigances de Greshym l'arrivée des elfes, etc, agrémentent ce romanL'action, les batailles et la magie sont toujours au rendez-vous, ponctués par des notes de tragédies, de trahissons, de machinations et d'amour.Ce tome est également riche en révélations sur les origines des Me’rai et des Dre’rendi, la pratique de la magie noire par le frère de la sorcière, Joach, ainsi que sur les pouvoirs de tisseur lui faisant voir en rêve une partie de l'avenir.Un rêve le montrant terrassant Er'ril avec la magie noire, pour protéger sa sœur contre les envies meurtrières de celui-ci, mettra en doute la sincérité même de l'homme lige de la sorcièreLes seules révélations manquantes sont celles sur le Cœur Noir. Qu'est-il ? Quels sont ses desseins ?Au final, c'est une série qui se bonifie de tome en tome. Malgré ses presque 800 pages, le troisième tome se lit avec facilité, intérêt et surtout beaucoup de curiosité.Le quatrième tome est d'ailleurs déjà bien entamé.

SkarnSha
22/02/12
 

Format

  • Hauteur : 23.80 cm
  • Largeur : 15.30 cm
  • Poids : 0.81 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : ISABELLE TROIN

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition