Bonbons chinois (les)

MIAN MIAN

livre bonbons chinois (les)
EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 08/06/02
LES NOTES :

à partir de
7,10 €

SYNOPSIS :

Xiao hong a quinze ans lorsque sa meilleure amie se suicide. Cette tragédie bouleverse sa vie : elle quitte shanghai, le lycée et sa famille, fuit dans une ville du sud oú elle rencontre un guitariste, saining. elle veut vivre avec lui, tout vivre : elle partage ses amis et sa passion pour le rock, chante dans son groupe, et devient un oiseau de nuit. leur amour les entraîne peu à peu dans une existence
cruelle, avec pour lignes de fuite le sexe, la drogue, l'alcool et la folie. Les bonbons chinois raconte leur histoire et celle de leurs amis, des êtres désemparés et démunis qui s'inventent chaque nuit un nouveau théâtre pour survivre. mian mian traque et capture leur vérité. a la lire, on a l'impression d'entendre, pour la première fois, la voix nue et indomptée de la jeunesse chinoise.
3 personnes en parlent

A 15 ans, Xiao Hong est une adolescente sans histoire. Mais le suicide de sa meilleure amie va bouleverser son existence. Elle quitte sa famille et Shanghai pour une ville du sud où elle erre de bars en bars. Elle finit par faire la rencontre du séduisant Saining, un guitariste de deux ans son aîné. Elle tombe immédiatement sous le charme et pénètre dans le monde de la nuit qui lui était jusque-là inconnu. Malheureusement, Saining ne va pas tarder à goûter à l’héroïne tandis que Xiao va se mettre à boire de plus en plus. Jour après jour, les substances chimiques vont les séparer et la jeune Xiao va totalement se perdre dans cette Chine en totale mutation au milieu des années 90.Ce texte brutal, brut dépeint une jeunesse chinoise en perte de repères. On découvre que comme dans toutes les grandes villes du monde, l’argent, le sexe et la drogue sont omniprésents et font des ravages. On imagine bien que la censure n’allait pas laisser passer le livre de Mian Mian aisément. Le roman a été interdit à sa sortie en Chine en 2000.Si j’ai apprécié le côté quasi naturaliste, et même reportage de cette oeuvre en bonne part autobiographique, j’avoue avoir été déstabilisée par la narration polyphonique voire cacophonique à quelques moments. Si la narratrice principale est Xiao Hong – double de Mian Mian -, d’autres personnages viennent prendre le relais dont parfois quelques-uns dont on n’a jamais entendu parlé auparavant et qui n’ont souvent qu’un rapport assez lointain avec le personnage principal. Hormis ces quelques passages durant lesquels il faut s’accrocher, ou plutôt par lesquels il faut se laisser porter en tentant de garder les yeux ouvert, invitation à la découverte de la cruauté du monde de la nuit en Chine (prostitution, trafic d’êtres humains…), difficilement soutenable parfois, j’ai apprécié ce roman qui offre une vraie vision de la jeunesse chinoise, qui sort des images lisses diffusées par le Parti. http://leslecturesdenaurile.wordpress.com

Naurile
15/12/15
 

Mian Mian nous fait découvrir dans une autobiographie romancée la Chine des grandes villes, de la musique, des bars, et de la drogue. Son héroïne tente désespérément de vivre dans ce pays qui évolue de jour en jour, des premiers groupes de rock à la techno, de l'héroïne à l'ecstasy, et face auquel toute une jeunesse démunie s'invente chaque nuit un monde de folie et d'errance.C'est un livre que j'ai beaucoup aimé car c'est le cri d'une voix indomptée, qui n'a pas peur de s'opposer à la censure, et de clamer son existence, et que cette façon d'écrire de manière si vivante est touchante et pleine de justesse.

Loudev
24/06/13
 

Alors donc! Mian Mian. Je ne connaissais pas du tout. C'est en allant sur l'un des intéressants blogs que j'ai mis dans mes amis que j'ai découvert ça. En général je marche comme ça d'ailleurs, à la recommandation. Et dans ce cas j'étais curieux. Culture chinoise=propagande rouge? Une révoltée, rebelle écorchée vive chinoise? C'est possible ça? Et oui, c'est possible.Le principal intérêt du livre vient de là, la surprise. Je ne m'attendais pas à un tel récit émanant d'un pays aussi censuré que celui-là. Je ne savais d'ailleurs pas trop à quoi m'attendre... La Chine est un pays qu'on connait mal, parce qu'il y a la propagande coco et parce qu'il y a la propagande occidentale. Alors évidemment se retrouver confronter à un récit particulièrement humain, sans concession, sans angélisme et surtout... totalement sex, drug and rock n'roll... ça déstabilise un peu ça. http://marcanciel.over-blog.fr

marcanciel
09/09/11
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.15 kg
  • Langage original : CHINOIS
  • Traducteur : SYLVIE GENTIL

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie