Les boutiques de cannelle

SCHULZ, BRUNO

livre les boutiques de cannelle
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 10/02/05
LES NOTES :

à partir de
10,50 €

SYNOPSIS :

Drohobycz, tranquille bourgade provinciale où Bruno Schulz vécut et enseigna le dessin, devient le lieu de toutes les terreurs et de toutes les merveilles : ses places, ses rues, la boutique familiale de draps et de tissus se métamorphosent. Dans une ambiance de sourde étrangeté, hantée par la figure emblématique du père, se déploient
le thème obsessionnel des mannequins et le contraste, si spécifique à Bruno Schulz, entre beauté et pacotille. Entre innocence et perversité, entre cauchemar et merveilleux, les récits des Boutiques de cannelle se situent dans un «treizième mois, postiche et superfétatoire, en marge du temps réel, sur ses voies de garage».
4 personnes en parlent

Ecrivain et dessinateur, Bruno Schulz nous plonge dans ces nouvelles au sein d'un monde terrifiant, onirique et oppressant.Un univers particulier dans lequel on retrouve une Europe de l'Est et des climats "à la Kafka".L'auteur parvient avec beaucoup d'efficacité à rendre ses histoires convaincantes, à y immerger le lecteur au plus profond. Maltese

Maltese
10/07/09
 

Bizarre, étrange, ce sont les premiers mots qui me viennent pour décrire ce recueil de nouvelles. L’auteur replonge dans son enfance et la pare d’une fantasmagorie débordante. J’ai beaucoup aimé le style de Schulz, très agréable à lire, aux termes choisis et évocateurs. Il nous plonge avec délice dans ses souvenirs revisités.En revanche, des histoires étaient trop fantaisistes pour moi ; j’avais du mal à démêler le sens, les intentions de tout cela. La série sur « les mannequins » et, d’une façon générale, les nouvelles faisant référence à la folie du père m’ont vraiment désarçonnée.

mycupoftea
03/01/13

Bruno Schulz nous entraîne dans une Pologne distordue par ses fantasies, dans le monde merveilleux des odeurs et des craintes, un voyage fantastique, une pure merveille.

Arfirith
24/08/12
 

Que trouve-t-on dans cette petite ville à la frontière de la Pologne et de l'Ukraine ? Des boutiques justement. Des boutiques aux objets communs ou mystérieux, des boutiques aux étranges mannequins, des boutiques où les tailleurs vous proposent d'étranges images... Des personnages sont aussi représentatifs : l'oncle qui vit dans des draps semblables à une pâte qui l'emprisonne. Le père obsédé par les oiseaux, les cafards, effrayé par le vol. Les maisons, labyrinthiques. Le climat, incertain, violent.Le ton ? Il est clairement lyrique. Il faut s'y faire au début, c'est un peu déstabilisant comme plume. Et la façon de faire basculer le réel dans l'onirique est tout aussi inattendue. Cependant, je recommande ce livre, dans la lignée d'un Kafka pour certaines images certes, mais la plume et les fantasmes digne d'un surréaliste, des relents d'un fantastique XIXe mais sans frayeur, qui plonge vers un absurde plus moderne, très XXe pour le coup. Étonnant !

Praline
27/12/11
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.40 cm
  • Poids : 0.17 kg
  • Langage original : POLONAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition