Les brouillards de la butte

PECHEROT, PATRICK

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 16/02/06
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Dans le Paris de 1926, il est difficile de survivre sans un sou en poche. L'armistice de 1918 n'est pas loin, et les traces de la guerre sont encore présentes. Venu de Montpellier tenter sa chance à la capitale, Pipette en fait l'amère expérience. Laveur de bouteilles, collaborateur d'un journal à scandales, il multiplie les petits boulots. Le soir, il déclame des poèmes à Montmartre, il y croise la Goulue, André Breton et les surréalistes, les défenseurs
de Sacco et Vanzetti... La nuit venue, en compagnie d'une bande d'illégalistes, il cambriole les riches pour arrondir les fins de mois. Un coup, c'est un peu d'argent, un autre quelques lingots. Mais quand un coffre-fort s'ouvre sur une macabre découverte c'est une bien sombre histoire qui commence. Les brouillards de la Butte, avec son évocation du Paris populaire de l'entre-deux-guerres, a reçu le Grand Prix de littérature policière 2002.
4 personnes en parlent

Dans le Paris des années folles, on suit Pipette, jeune homme de Montpellier, qui est monté dans la capitale afin de convaincre par ses talents d'écrivain.De petits boulots en petits boulots, notre héros rencontre pas mal de monde et notamment André Breton.Mais la nuit venue, il joue également les cambrioleurs avec une bande de copains, jusqu'à ce qu'ils tombent, en ouvrant un coffre-fort, sur un os, ou plutôt un cadavre...Patrick Pécherot nous balade dans les rues parisiennes et nous livre une évocation très convaincante, dans laquelle on retrouve la gouaille, le monde interlope, les classes populaires... qui composent en partie le portrait légendaire de notre capitale.Une aventure dans laquelle on ne s'ennuie à aucun moment, parfaitement écrite et qui rend un bel hommage à Léo Malet et son Nestor Burma à travers le personnage de Pipette. Maltese

Maltese
05/05/09
 

Malheureusement, la plume de l'auteur n'a pas prise avec moi... Le langage argotique trop présent m'a dérangé et j'ai passais plus de temps à essayer de comprendre le sens des mots plutôt qu'à me concentrer sur l'intrigue.C'est dommage puisque l'enquête, même si l'Entre-deux guerre n'est pas une époque à laquelle je m'intéresse particulièrement, aux enjeux politiques est intéressante et m'a semblé bien menée.Ce petit livre de 285 pages aurait pu me faire passer un bon moment mais finalement, c'était assez laborieux.

RizDeuxZzZ
23/03/15
 

Quatre copains de Montmartre, vaguement anars, vivant de petits boulots, s'associent pour cambrioler les maisons des bourgeois. Une nuit, ils dévalisent la maison du comte de Klercq et trouvent dans le coffre fort, en lieu et place de billets, un cadavre.Roman policier se déroulant exclusivement dans le Paris de l'après première guerre -l'action se déroule en 1926-, on pourrait se croire dans une bande dessinée de Tardi, ou dans un livre de Léo Malet dont Pécherot revendique d'ailleurs l'héritage pour ce livre. Seulement voilà, malgré ces références, j'ai eu un peu de peine à aller au bout : peu d'entrain pour l'intrigue et les personnages, assez fades malgré leurs pedigrees qui laissaient augurer beaucoup mieux. L'auteur nous fait rencontrer André Breton, la Goulue, nous abreuve de noms et de faits qui se sont déroulés dans cette période, comme s'il voulait à tout prix "caser" toutes ses références dans un minimum de pages. C'est parfois trop !Ce roman n'est jamais désagréable, mais il est loin de m'avoir "scotché". Yv

Lyvres
25/03/14
 

Avec une gouaille toute parisienne, Patrick Pécherot nous campe un univers et une atmosphère qui valent presque plus le détour que son intrigue. On arpente les rues de Montmartre de la Place Blanche au Sacré-Coeur à la suite d'un personnage principal débrouillard et attachant, on croise André Breton, Antonin Artaud ou encore La Goulue renvoyée des lumières aux caniveaux de la capitale. Les anciens combattants ne sont pas en reste et l'après-guerre marque fortement l'intrigue.L'intrigue d'ailleurs reste assez "facile" et classique. Pas de grand rebondissement à la fin, un fil qui se déroule au fur et à mesure et ne surprendra pas forcément les grands lecteurs de romans policiers. Cependant, c'est vraiment pour l'atmosphère et le style qu'il crée que ce roman de Patrick Pécherot vaut le coup d'être lu. Miss Alfie

MissAlfie
10/09/12
 

Format

  • Hauteur : 17.50 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.18 kg