Les carnets de guerre de victorien mars

FERMINE-M

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 29/10/08
LES NOTES :

à partir de
15,20 €

SYNOPSIS :

Verdun, avril 1916. En première ligne, l'épouvante des tranchées : un gouffre de peur, de faim, de froid. Mais pas seulement. Non loin de l'ennemi déclaré,
un autre, plus sournois, sévit. Un adjudant qui se repaît de la souffrance de ses hommes. Un bourreau que la guerre, enfin, autorise à tuer.
4 personnes en parlent

Résumé : Cette histoire commence comme ça. On est tous les cinq dans cette tranchée qui n’est pas la nôtre. Trois agenouillés au sol et deux debout. J’ai un pistolet sur la tempe. De l’autre côté du pistolet, il y a un soldat français. Et j’attends qu’il tire.Verdun, avril 1916. En première ligne, l’épouvante des tranchées : la peur, la faim, le froid. Mais pas seulement. Non loin de l’ennemi déclaré, un autre, plus sournois, sévit. Un adjudant qui se repaît de la souffrance de ses hommes. Un bourreau que la guerre, enfin, autorise à tuer.Mon avis : C’est un roman merveilleusement bien écrit, des lignes que l’ont lit les unes après les autres sans jamais se lasser. Victorien Mars part à la guerre. Il nous raconte ses moments difficiles pendant cette guerre 14-18, il nous décrit les horreurs des tranchées, la souffrance des soldats, la perte de ses camarades… C’est un livre excellent, saisissant et bouleversant ; c’est un roman écrit par Maxence Fermine qui est d’une grande qualité.Dans ce roman atypique, Maxence Fermine explore cette "mise en parenthèses de la vie" qu’impose la guerre. Béa

un flyer
11/06/13

Les carnets de Victorien Mars La première guerre mondiale vue par Maxence Fermine, c’est à la fois plein de violence, de tendresse et de poésie. Le héros, Victorien Mars, nom prédestiné, part à la guerre contraint et forcé comme beaucoup d’hommes en 1914. Lui il aurait voulu rester à Lyon réparer les montres et pleurer son amour, disparue trop tôt. Mais voilà le destin ou la folie de quelques hommes en ont décidé autrement. Et le voilà au milieu de la guerre et de ses horreurs.J’aime beaucoup les textes de Maxence Fermine, la poésie n’est jamais loin même si ces histoires ne sont pas toujours très gaies. A travers ce livre on approche le désarroi et les terreurs des soldats de 14, même si ce n’est pas aussi réaliste que certains livres écris par ceux qui les ont vécus. C’est un livre où le héros aurait pu ressentir de la haine, mais Victorien surmonte ce sentiment et s’il n’est pas résigné se raccroche au petit espoir que tout va finir par s’arrêter et que la vie va gagner même s’il faut y mettre le prix.Un livre à la fois doux et douloureux sur les hommes que l’on a forcés à devenir des soldats de la première guerre mondiale.

beraud@archimed.fr
13/12/15
 

1914, Victorien Mars est mobilisé. La peur au ventre et par devoir le voilà caporal dans les tranchées du Nord. Il s'enlise dans la guerre de position de la Marne, subissant le despotisme et la dictature de supérieurs. A la suite d'un différent, il est envoyé ainsi que deux camarades à Verdun dans une escouade de Kamikaze.Sous les ordres d'un adjudant sadique, ils décident de le supprimer lors d'un assaut. Un obus viendra mettre un terme à sa décision. Un regard franc et direct sur l'horreur des tranchées et l'incompréhension hierarchique, le défaitisme, l'abnégation de soldats qui ne veulent que vivre et enfin la renaissance et le retour à la vie civile pour ces mutilés de la guerre.

Virago
07/10/14
 

Fermine, Albin Michel, 2008Victorien Mars, le narrateur, et ses compagnons subissent la guerre des tranchées, durant le conflit de 1914-1918. Au milieu du conflit, vers 1916, ils sont envoyés à Verdun, sous les ordres d'un adjudant psychopathe, surnommé l'As-de-Pique.Malgré une période qui m'intéresse, tant elle peut être prometteuse d'histoires variées, intéressantes et fortes, les carnets de Victorien Mars ne tiennent pas la route. J'ai eu l'impression d'un roman vite écrit dans un style passe-partout et dans une époque pas assez documentée et finalement, pas assez présente, ce qui est un paradoxe puisque quasiment toute l'action du livre se passe pendant la Première Guerre Mondiale ! Beaucoup de clichés, de descriptions déjà vues, lues ou entendues n'apportent rien au lecteur et nuisent à la densité du roman et de son contexte. Quant aux personnages, eh bien, c'est tout comme : palots, fades et sans saveur.Vous comprendrez que je n'ai pas aimé ce livre, mais j'ai quand même, après moult auto-motivations, réussi à aller jusqu'au bout de ma lecture, ce que vous n'êtes pas obligé de faire. Yv

Lyvres
25/03/14
 

Format

  • Poids : 0.32 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition