Les chatiments

HUGO, VICTOR

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 06/02/73
LES NOTES :

à partir de
4,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Victor Hugo Les Châtiments L'histoire ne marche pas à reculons. On ne fonde pas un empire bourgeois sur les ruines d'une république. Pour l'avoir clamé, Victor Hugo est exilé par celui qu'il appelait Napoléon le Petit, caricature de l'autre, celui d'Austerlitz. La République, croit-il, c'est le progrès moral, la vertu individuelle, la légitimité, le peuple justement représenté. « Dix millions, cent millions de voix
scrutinant en masse ne comptent pas devant cet atome, devant cette parcelle de Dieu, l'âme du juste. » Victor Hugo sera ce juste qui se dresse devant le coup d'Etat du prince Louis-Napoléon. « Sonnez, sonnez toujours, clairons de la pensée. » Ils résonnent encore dans ces vers grandioses et passionnés, pleins d'un rêve de justice et d'égalité. Préface, commentaires et notes de Jean-Marie Gleize et Guy Rosa.
2 personnes en parlent

"Les châtiments" est le recueil de l'exil pour Hugo. Poèsie engagée qu'il écrira durant son séjour dans les îles anglo-normandes, charge menée contre Louis-Napoléon Bonaparte, qu'il qualifie de "Napoléon-le-Petit".Sept parties aux titres ironiques dans lesquels se succèdent des poèmes de formes et de tons variés. On passe de l'épique au lyrique, du théâtral à la fable.Et si aujourd'hui certaines pièces peuvent paraître assez vieilles, l'ensemble n'en est pas moins un formidable travail d'engagement, une pensée qui prend des allures de pamphlet poétique, et qui finalement acquiert une dimension universelle, toujours d'actualité quant à sa virulence et à la dénonciation des pouvoirs politiques tyranniques. Maltese

Maltese
10/07/09
 

Très beau texte, mais qui doit toutefois être replacé dans son contexte... car Victor Hugo l'a écrit en exil et s'est acharné à rabaisser Napoléon III et le second Empire... Son écrit, pamphlétaire à souhait, sert la propagande antinapoléonienne, et la chute de l'empire fera de son auteur un "héros" Républicain, et faire de sa maxime "Napoléon le petit" un fait. Alors que la France sous le Second Empire est redevenue une grande nation, mais ça la IIIème République préféra l'oublier et profiter de la révolution industrielle initiée sous lui.Victor Hugo et Sedan auront eu raison de Napoléon III, mais le lecteur a aujourd'hui le recul nécessaire, et peut-être que l'histoire finira par gommer de l'histoire le surnom ""le petit, mais peut-être c'était le dernier châtiment de Victor Hugo.

MariePattz
17/05/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.27 kg