Les chatiments

HUGO, VICTOR

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 03/07/98
LES NOTES :

à partir de
4,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

« Quoi que fassent ceux qui règnent chez eux par la violence et hors de chez eux par la menace, quoi que fassent ceux qui se croient les maîtres des peuples et qui ne sont que les tyrans des consciences, l'homme qui lutte pour la justice et la vérité trouvera toujours le moyen d'accomplir son devoir tout entier. La toute-puissance du mal n'a jamais abouti qu'à des efforts inutiles. La pensée échappe toujours à qui tente de l'étouffer. Elle se fait
insaisissable à la compression ; elle se réfugie d'une forme dans l'autre. Le flambeau rayonne ; si on l'éteint, si on l'engloutit dans les ténèbres, le flambeau devient une voix, et l'on ne fait pas la nuit sur la parole ; si l'on met un baîllon à la bouche qui parle, la parole se change en lumière, et l'on ne baîllonne pas la lumière. Rien ne dompte la conscience de l'homme, car la conscience de l'homme, c'est la pensée de Dieu. »
5 personnes en parlent

"Les châtiments" est le recueil de l'exil pour Hugo. Poèsie engagée qu'il écrira durant son séjour dans les îles anglo-normandes, charge menée contre Louis-Napoléon Bonaparte, qu'il qualifie de "Napoléon-le-Petit".Sept parties aux titres ironiques dans lesquels se succèdent des poèmes de formes et de tons variés. On passe de l'épique au lyrique, du théâtral à la fable.Et si aujourd'hui certaines pièces peuvent paraître assez vieilles, l'ensemble n'en est pas moins un formidable travail d'engagement, une pensée qui prend des allures de pamphlet poétique, et qui finalement acquiert une dimension universelle, toujours d'actualité quant à sa virulence et à la dénonciation des pouvoirs politiques tyranniques. Maltese

Maltese
10/07/09
 

Victor Hugo a écrit "Les châtiments" pour combattre Napoléon le petit, comme il le surnommait. Certains poèmes sont vraiment émouvants comme Pauline Roland qui relate le combat d'une femme puis sa mort dans la douleur. Ou encore celui qui narre la mort d'un jeune enfant tué par un soldat. Chaque poésie a son propre charme. Certaines sont plus aisées à comprendre que d'autres. En effet, Hugo s'insurge contre des personnalités réelles que l'on ne connaît pas toujours. Heureusement, certaines éditions présentent un index et un historique.

Lilyptitbout
21/03/11
 

Très beau texte, mais qui doit toutefois être replacé dans son contexte... car Victor Hugo l'a écrit en exil et s'est acharné à rabaisser Napoléon III et le second Empire... Son écrit, pamphlétaire à souhait, sert la propagande antinapoléonienne, et la chute de l'empire fera de son auteur un "héros" Républicain, et faire de sa maxime "Napoléon le petit" un fait. Alors que la France sous le Second Empire est redevenue une grande nation, mais ça la IIIème République préféra l'oublier et profiter de la révolution industrielle initiée sous lui.Victor Hugo et Sedan auront eu raison de Napoléon III, mais le lecteur a aujourd'hui le recul nécessaire, et peut-être que l'histoire finira par gommer de l'histoire le surnom ""le petit, mais peut-être c'était le dernier châtiment de Victor Hugo.

MariePattz
17/05/14
 

Les Châtiments se composent d'un recueil de poèmes qui parlent essentiellement de politique. En effet, Hugo est en exil et il s'acharne sur napoléon Le Petit. Ce texte critique le coup d'état et le début de l'empire. Cemella

Cemella
01/05/13
 

Je ne lis pas souvent de la poésie, ayant parfois du mal à apprécier le genre. Mais j'étais décidée à lire ce recueil de Monsieur Hugo par goût pour l'expression de ses idées politiques. Je dois dire que j'en ressors impressionnée. C'est tout simplement épatant cette façon de jouer avec les mots, les sonorités et le nombre de syllabes. Usant de ces effets, Hugo nous offre des poèmes croustillants, se moquant de Napoléon, de l'empire qu'il est en train de mettre en place. Par exemple, il utilise des alexandrins pour qualifier Napoléon Ier, tandis qu'il les refuse à Napoléon III. Impressionnant est le mot exact pour qualifier cette habileté dans le maniement des vers et du sens. Non seulement on peut noter la beauté des vers, mais derrière eux se cache un sens, un pamphlet, une critique. C'est extra. Sans conteste, Hugo est un grand poète, un grand satire aussi. Par ailleurs, côté pratique de l'édition en ma possession : les petites notes (expliquant qui sont les personnages cités par exemple) qui permettent de bien situer et comprendre les poèmes. Enfin, le petit plus de cette édition, les "notes" ajoutées en épilogue : le discours prononcé à la tribune de l'Assemblée Nationale par Victor Hugo que j'ai particulièrement apprécié (le talent d'orateur de l'auteur !), la chanson...

Lunasirius
26/03/11

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.33 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition