Les chevaliers du subjonctif

ORSENNA, ERIK

EDITEUR : STOCK
DATE DE PARUTION : 01/09/04
LES NOTES :

à partir de
3,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Les jeunes héros de La grammaire est une chanson douce ont grandi. Jeanne est une adolescente rêveuse qui s'intéresse aux mystères de l'amour ; Thomas, lui, cherche la clef d'un nouveau monde. L'archipel des Mots est toujours sous la dictature du président Nécrole et la police traque les opposants. Un jour, Thomas disparaît et Jeanne est arrêtée. Sauvée par le cartographe officiel de l'île, elle part avec lui dans un audacieux voyage en planeur à la recherche de son frère. Après avoir survolé l'Impératif et le Conditionnel, ils atterrissent sur l'île des Subjonctifs, les ennemis de Nécrole. Accueillie par un jeune homme roux passionné de liberté, elle va découvrir chez ces joyeux contestataires le
pouvoir de l'imagination. Dans l'usine où elle retrouve son frère, les ingénieurs découpent la mer, miroir de nos rêves. Elle comprendra que l'amour - qui va frapper la redoutable inspectrice, Mme Jargonos - est aussi une variété du subjonctif, le mode du rêve et du désir. Bien plus qu'une leçon de conjugaison, cette découverte des mots du temps est une belle et grave leçon de vie et nous rappelle que les humains ont besoin du « secours de ce qui n'existe pas ». Curieuse et impertinente, Jeanne est le guide idéal pour cette exploration des subtilités de notre langue. Lire le monde, cette « immense bibliothèque », et le donner à lire pour mieux le partager, quoi de plus enthousiaste oe    
8 personnes en parlent

Comme d'habitude, l'académicien a réussi à me faire croire que la conjugaison avait du bon, n'était pas si compliquée que ça.Jeanne et Thomas sont toujours échoués sur l'Archipel des mots. Tandis que la jeune fille, tout en étudiant l'amour, devient l'assistante du cartographe officiel du dictateur Nécrole, son frère disparaît subitement et mystérieusement. Elle le retrouve sur l'île du subjontif, constamment changeante.Le subjonctif est le mode du possible, du désir, de l'attente. Exemple : "je veux que Robert Pattinson aille chez le coiffeur". Ok, à partir de ça, voilà, c'est un joli mode, plein de poésie. Y n'empêche que c'est toujours coton de le conjuguer ! Franchement, ce n'est pas mon préféré. Moi, j'aime bien l'indicatif, c'est simple. Mais c'est toujours un plaisir de lire cette petite fable qui rend accessible le côté le plus noir de la langue française, avec ses jolies aquarelles, ses phrases pleines de poésie.Mais personnellement, il ne m'a pas encore tout à fait réconciliée avec le traumatisme que j'ai subi face à une prof de français vieille, moche, et aigrie !

Emmab666
24/01/16
 

Dans ce deuxième volet de sa trilogie sur la grammaire Erik Orsenna nous emmène, toujours en compagnie de Jeanne, dans le pays des verbes. Jeanne passe de l’Ile de l’Indicatif à celle de l’Infinitif ou de l’Impératif (les verbes à l’impératif ne sont pas très sympas, vindicatifs et toujours à donner des ordres qui se contredisent. Joli tintamarre sur cette Ile !). Et, il y a l’Ile du Subjonctif. Les Subjonctifs sont honnis du dictateur Nécrole (Président à vie et même au-delà) qui veut les éradiquer car Ils sont les ennemis de l’ordre… Des insatisfaits perpétuels. Des rêveurs, c’est-à-dire des contestataires.Pour Orsenna, Le subjonctif est le mode de tous les possibles. Belle définition, non ?

Ludeca
11/04/14
 

Jeanne et Thomas sont encore dans l'île aux mots.Un dictateur est en place sur cette île de l'indicatif et il combat les chevaliers et habitants du subjonctif. Thomas part le premier et Jeanne part à sa recherche avec un cartographe et un pilote de planeur...trois auteurs s'y sont réfugiés :MelvilleConradHemingwayNous avons des clins d'oeil à Jorge Luis Borges.Nous retrouvons le thème de la mer et le rêve cher à Orsenna.Ainsi que le thème de l'amour. http://ramettes.canalblog

ramettes
05/12/13
 

Suite des aventures de Jeanne et Thomas, avec un voyage dans la conjugaison cette fois.Après "la grammaire est une chanson douce", voici le tome 2 d'une histoire bien particulière de la langue française. Sophie

lamamandelena
22/08/13
 

Bien que ce tome deux était aussi époustouflant et émouvant que le premier, possédant le même flux de vérité et de découverte logiques (la signification de l'amour, ce à quoi le subjonctif sert etc), l'aspect si poétique de la grammaire que pourtant peu de gens adorent, les personnages totalement décalés - j'ai adoré les savants, Jargonos et aussi le cartographe -, l'histoire qui s'agrandi un peu plus - on découvre de nouvelles îles - et la fin tout aussi brusque que le tome un - à mon souvenir -, je dirais que je préfère quand même le tome un, parce que peut-être que Jeanne n'est pas non plus un personnage que j'adore.J'ai beaucoup aimé ce tome deux, néanmoins, avec les illustrations, la leçon que l'on nous donne, autant moral que grammaticale, la magie des mots qu'emploie Erik, les relations entre les personnages, leurs évolutions aussi, la beauté de la plume.J'espère que le tome trois sera aussi joli, et j'adore vraiment cette petite série.

yuukichanbaka
15/08/13
 

Ça fait plaisir d'avoir la suite de ce livre que j'avais tant apprécié. Et je trouve qu'elle est loin d'être décevante : on y retrouve les mêmes personnages, égaux à eux-mêmes, et de nouveaux personnages qui s'intègrent très bien à l'histoire. L'intrigue, bien que différente, tourne toujours autour du français. On n'est pas du tout dépaysé, au contraire, ça donne envie de lire le tome suivant (puisque la fin de ce tome-ci appelle vraiment une suite). Mais j'avoue que j'ai quand même préféré La Grammaire est une chanson douce, peut-être par nostalgie.Le seul petit bémol de ce deuxième tome, c'est l’héroïne qui n'a que 12 ans et qui parle/pense comme une fille de 15-16 ans.Mais je recommande cette série à tous les amoureux du français, et même à ceux qui ne l'aiment pas : ça leur apprendrait peut-être à l'aimer. Les complexités de la langue y sont expliquées de manière très compréhensible, avec un peu d'imaginaire. Tout ce qu'il me faut !

Myaou
21/05/13
 

Certes, je n'ai pas lu la « première partie » : La grammaire est une chanson douce. Mais on rentre très facilement dans l'histoire, qui met tout de même du temps à démarrer.Et puis, j'en ai appris plus sur le subjonctif (y compris en japonais et en hiéroglyphe), mais vais-je pour autant l'utiliser plus souvent ? Peut-être avec mes enfants, cela changera de l'impératif...Bref, une petite histoire facile qui se lit vite et dont les parallèles avec la mer ne m'ont pas convaincu.L'image que je retiendrai :Celle du planeur au-dessus de l'île des subjonctifs dont la cartographie varie sans cesse. Alex-Mot-à-Mots

AlexMotaMots
09/11/11
 

La suite de La grammaire... On y retrouve les mêmes personnages, et toujours cet amour des mots, des phrases et du beau parler, le tout dans la douceur et l'humour. Un joli livre ! Liliba

liliba
29/01/10
 

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.29 kg