Les chiens et les loups

NEMIROVSKY, IRENE

livre les chiens et les loups
EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 24/11/04
LES NOTES :

à partir de
17,75 €

SYNOPSIS :

témoin des bouleversements de son siècle, irène némirovsky, morte à auschwitz en 1942, est l'auteur d'une oeuvre étonnante qui fait d'elle un des plus grands écrivains de l'entre-deux-guerres. à la croisée des cultures juive, française et slave, cette romancière ne cesse de surprendre par sa modernité. comme la plupart des romans d'irène némirovsky, les chiens et les loups (1940) n'est pas étranger au destin personnel de son auteur. le sentiment d'un inconsolable exil (issue de la haute bourgeoisie, irène némirovsky fuit kiev et la révolution d'octobre
avec sa famille avant de trouver refuge en france), le poids de la société et la fatalité du destin sont au centre de ce roman qui évoque l'amour insensé de deux jeunes juifs unis par un lointain souvenir. ada, une artiste révoltée, et harry, un riche banquier, sont les deux facettes d'une même personne. tragiquement attirés l'un vers l'autre, rien ne peut les réunir, si ce n'est le sentiment de leur propre perte. bercé de mélancolie, ce bouleversant roman sur l'enfance et l'innocence perdues est un chef-d'oeuvre de la littérature, à découvrir, ou à redécouvrir.
1 personne en parle

Ada est la fille d'un commerçant juif. Pendant l'entre deux guerres, ils vivent dans un quartier situé entre la périphérie pauvre de sa ville et les riches quartiers situés sur ses hauteurs. La communauté juive de son pays est constituée de plusieurs catégories sociales, des plus démunis aux milieux banquier et d'affaires fortunés. Alors qu'elle est encore une enfant elle tombe amoureuse du jeune Harry Sinner, fils d'une richissime famille de banquiers juifs, qu'elle a simplement croisé. Après avoir tous deux émigré en France, ils s'y rencontreront à nouveau. Resteront-ils séparés pour toujours par leurs différences sociales ? L'auteur dresse un portrait sans concessions de la communauté juive à laquelle elle-même appartient, même si l'ostracisme et le violence dont les Juifs font l'objet dans certains pays de l'est de l'Europe sont dénoncés. La première partie du roman consacrée à l'enfance d'Ada m'a beaucoup plu mais j'ai trouvé la suite moins intéressante. Le style, propre à l'auteur, est en revanche remarquablement clair et agréable à lire, durant tout le livre. Apikrus

Apikrus
30/05/12
 

Format

  • Poids : 0.37 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition