Les chiens noirs

MCEWAN, IAN

livre les chiens noirs
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 05/11/96
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

Mayoux Jeremy, orphelin très tôt, a été contraint d'adopter les parents des autres. Après une jeunesse vagabonde et perturbée, il épouse Jenny Tremaine et leur relation est, selon toute apparence, harmonieuse. Mais en fait Jeremy est fasciné par June, sa belle-mère, une femme vieillissante, qui cherche la vérité dans la contemplation et le mysticisme : ces deux êtres marginaux s'attirent et se comprennent. Jeremy décide d'écrire l'histoire du couple de June et de Bernard Tremaine qui, après la Seconde Guerre mondiale, avaient d'abord partagé l'engagement communiste. Mais, à partir d'une mystérieuse confrontation avec le principe du mal, incarné par
deux chiens noirs, June a eu la révélation d'une présence divine en elle et s'est retirée dans une bergerie dans le Larzac...Un doute crucial s'installe : June était-elle folle, mythomane ? Pourquoi sa hantise des grands chiens noirs ? Des traces de l'occupation nazie dans le midi de la France, où Jeremy est parti faire son enquête, à une visite au camp de concentration de Majdanek, de la Pologne de Solidarnosc à l'écroulement du mur de Berlin, ce roman mêle l'histoire contemporaine à des destins individuels. En quelques descriptions saisissantes et cruelles, Ian McEwan nous emporte dans une spirale dont la clef est l'inexplicable sadisme humain.
1 personne en parle

Thriller psychologiqueJérémy le narrateur entreprend une quête dans le passé de la mère de Jenny sa femme, qui a vécu quelques heures sombres pendant la seconde guerre mondiale. C'est l'histoire d'un couple du siècle dernier, June et Bernard Tremaine qui est mise en parallèle avec le destin d'un petit anglais ordinaire.Comme d'habitude le talent de Ian McEwan nous plonge dans un récit familial vraiment passionnant, à commencer par l'histoire de ce singulier jeune homme qui n'a pas eu sa propre famille et qui retrace les grandes lignes de l'Histoire avec une majuscule. Le communisme, les camps de concentration, le nazisme, tout y passe en revue, comme si vous y étiez...L'auteur est anglais et ses personnages sont assez typiquement British, il est donc assez remarquable de voir la transposition qu'il est capable d'opérer lorsque l'action se déroule en France.Un sentiment de malaise s'installe assez vite, mais la luminosité de l'écriture permet de voir le bout du tunnel, bourré d'espoir et de convictions sur ce qui différencie le bien du mal. Sophie

lamamandelena
22/08/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.15 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie