Les chroniques de thomas covenant - tome 1 la maledicton du rogue

DONALDSON, STEPHEN R.

livre les chroniques de thomas covenant - tome 1 la maledicton du rogue
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 13/02/08
LES NOTES :

à partir de
8,50 €

SYNOPSIS :

Écrivain à succès, Thomas Covenant mène une vie de famille tranquille, jusqu'au jour où il apprend une terrifiante nouvelle : il a la lèpre. A cause du risque de contagion, il est rejeté par tous ses proches, et sa femme le quitte en emmenant leur fils. Abandonné et en état de choc, il se fait renverser par
une voiture et se retrouve "projeté" dans un monde parallèle, le Fief, pays de légende où règnent surnaturel et magie blanche. Commence alors pour Thomas Covenant une aventure épique, à laquelle rien ne le préparait. Il est investi d'une mission : sauver tout un peuple du chaos et de la destruction...
2 personnes en parlent

La seule raison qui me poussera (peut-être) à lire la suite des aventures de Covenant sera l’envie de savoir le pourquoi du comment de ses « visites » dans le Fief. Globalement, rien de neuf. L’intrigue est simpliste, sans grand intérêt. Un héros, un message de fin du monde à transmettre à un groupe de vieux sages, une quête insipide, un anneau symbolique, un bâton tout aussi symbolique, des méchants très vilains mais sans envergure, un final grandiloquent déjà vu à la télé, au cinéma et dans les jeux vidéo. En plus, je raffole pas de la magie dans les livres, surtout quand il n’y a pas grand-chose à côté qui compense la facilité qu’elle implique. Seul intérêt, la nature et l’origine du héros, écrivain à succès atteint de lèpre (pourquoi, comment on n’en sait rien !) qui se retrouve propulsé malgré lui dans le Fief dès qu’il tombe dans les pommes. Le plus drôle et le seul point digne d’intérêt c’est qu’il ne croit pas à la réalité de ce qu’il vit, et reste convaincu de rêver. Le livre se lit facilement, c’est bien écrit, jolie ambiance, mais l’histoire est si mince et tellement bateau, que j’espère que les autres volumes enrichiront la saga, que l’intrigue va prendre une autre tournure, car je ne supporterai pas de lire une autre quête de ce genre. Je préfère donc me dire que ce n’est que le premier volume, et que donc le meilleur reste à venir comme souvent dans de longues séries.

un flyer
13/02/09

Il est bien curieux de voir comme les lectures sont personnelles et peuvent se vivre de différentes façons.Au contraire de Mme Charlotte, je dois dire que j'ai trouvé ce premier tome (en fait la première trilogie) des aventures de Thomas Covenant très réussi.Covenant est un écrivain maudit, non pas pour ce qu'il écrit mais parce qu'il est atteint de la lèpre. Sa famille et ses amis l'ont abandonné et il est contraint de vivre en reclus dans sa maison perdue au milieu des bois, surveillant toujours ses moindres gestes de peur de se blesser, sa maladie n'autorisant aucune coupure ou meurtrissure de quelque sorte.Mais tout va basculer lorsqu'il se réveillera, suite à un accident, dans une contrée qu'il ne connaît pas, le Fief, monde de fantasy, à la magie puissante, dans lequel il devra partir en quête contre les forces du mal qui tentent de détruire toute vie et toute beauté.Les points communs avec "Le seigneur des anneaux" sont très nombreux mais Donaldson parvient à créer un univers totalement original et à se détacher de son modèle pour nous livrer une oeuvre très riche.Et avant tout, l'idée de mettre en parallèle la lèpre qui atteint Covenant et ce "Fief", dont le héros devra tout apprendre, et qui se meurt, cette idée donc est très bien trouvée et parfaitement utilisée.Par ailleurs, Thomas Covenant est bien loin du parfait héros chevaleresque, sans aucun défaut. C'est au contraire un personnage qui doute, notamment de la réalité de ce monde, qui possède un caractère presque détestable, ne faisant confiance à personne, parfois haineux, et qui pourtant aux yeux des populations qui habitent le Fief est la réincarnation d'une figure mythologique.Et tous les personnages sont comme lui très "humains", souvent sujets aux pires contradictions. Il s'agit certainement d'une des oeuvres de fantasy qui met le plus l'accent sur l'altérité, sur la différence entre les êtres et par là même sur le respect mutuel.Une très importante saga qui prend de plus son temps pour se développer et installer un univers parfaitement cohérent.Pour ne rien perdre de la force et de l'intérêt de l'oeuvre, il convient selon moi de lire à la suite les trois premiers tomes. Maltese

Maltese
06/03/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.34 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition