Les ciels de la baie d'audierne

JAOUEN, HERVE

livre les ciels de la baie d'audierne
EDITEUR : PRESSES DE LA CITE
DATE DE PARUTION : 09/01/06
LES NOTES :

à partir de
21,00 €

SYNOPSIS :

de nos jours, en bretagne, mélodie, quinze ans, raconte la descente aux enfers de sa famille, prise dans les filets d'une justice arbitraire. tout allait bien pour les mérour. un quotidien paisible et heureux, jusqu'à ce terrible matin oú mélodie voit son père quitter le domicile familial encadré de policiers. accusé du pire des crimes. l'incrédulité cède rapidement la place à l'angoisse, la douleur puis la colère. sur la foi d'un témoignage improbable, l'existence
de mélodie et des siens sombre dans le chaos déménagement dans un quartier sordide, travail de nuit de la mère, mutisme inquiétant du petit frère, nouveau lycée, père emprisonné. après avoir touché le fond, la jeune fille trouvera-t-elle la force de renouer avec la vie, de retrouver sa dignité et de pardonner ? un roman qui résonnera longtemps dans les mémoires, par la force de son propos, par l'émotion brute qui se dégage de ses pages. un tour de force.
2 personnes en parlent

Mélodie a 18 ans, elle relate une période très douloureuse de sa vie : l'arrestation de son père trois ans plus tôt pour des accusations de pédophilie, puis celle de sa mère présumée complice. Il s'agirait selon les parents d'une sombre histoire de vengeance, Mélodie est donc convaincue de leur innocence. Elle se retrouve placée en foyer et séparée de son petit frère de huit ans accueilli lui dans une famille. Elle quitte une adolescence choyée (père kiné, famille heureuse) pour un milieu où les jeunes filles ont pour la plupart vécu des drames. La libération de sa mère n'arrange pas les choses : l'opprobre du voisinage et les difficultés pécuniaires les obligent à déménager dans un quartier "difficile", la maman s'absente beaucoup pour son travail, Mélodie est selon la formule consacrée "sur une mauvaise pente", le petit frère présente des troubles psychologiques...L'auteur dénonce ici les failles du système judiciaire. C'est bien sûr révoltant, on ne peut s'empêcher de penser à certaines affaires récentes où des innocents ont purgé une peine à tort et vu des accusations briser leur vie, leur famille, leur image. J'ai eu du mal à adhérer au style et ai de ce fait lu cet ouvrage en trois semaines, l'entrecoupant d'autres lectures. Il faut dire que la narratrice est adolescente, ce qui explique la manière de s'exprimer. La mère de Mélodie m'a paru vraiment excessive, en particulier lors des procès, de même que la principale accusatrice, madame Ruttard. Enfin, les prises de position de l'auteur m'ont semblé moins mesurées que dans certains autres de ses ouvrages, on a un peu l'impression d'une vision caricaturale où des gens miséreux se roulent dans la fange et se vengent des citoyens "respectables" par des calomnies... Mais Hervé Jaouen a probablement voulu faire un livre "coup de poing" et en ce sens, c'est plutôt réussi. Canel

Canel
08/11/13
 

En route vers le bout du monde – Je ne connaissais pas du tout Hervé Jaouen avant de tomber par hasard sur ces romans et notamment celui-ci. La raison est toute simple, je connais très bien la ville d’Audierne et tout ce coin. En effet, ma famille paternelle est originaire de cette région de la Bretagne. Je n’y ai plus mis les pieds depuis de longues années mais c’est toujours un plaisir d’y retourner même si c’est avec des mots que j’ai pu y voyager. Deuxièmement, le roman s’inspire d’une histoire vraie qui a défrayé la chronique (et encore à l’heure actuelle, d’ailleurs). Tout commence par un fait divers plutôt sordide avant de devenir une des grandes affaires judiciaires du siècle. Je parle, bien entendu, de l’affaire d’Outreau. Cette affaire m’intéresse d’autant plus au regard de mes études. Un point de vue original – L’auteur a pris le parti de transposer cette affaire dans une autre région, dans une autre ville. Direction la Bretagne et notamment Rennes et Audierne. J’ai aimé cet aspect du roman, certes, mais ce n’est pas celui qui m’a le plus plu. Toutefois, nous sentons tout de même, en filigrane, l’amour de l’auteur pour cette région. En effet, c’est plutôt le narrateur choisi par Hervé Jaouen. Il choisit de faire parler une jeune adolescente dont les parents sont accusés à tort de faire partie d’un réseau de pédophilie. A travers son regard, nous voyons son expérience de cette nouvelle vie qui s’offre à elle, tout d’abord dans un foyer puis dans une cité HLM, son lieu de perdition. Au début, son regard est encore celui d’une fille de son âge qui ne comprend pas vraiment ce qui arrive à sa famille. Puis, doucement, il se fait plus dur et moins pudique mais surtout plus adulte. C’est un personnage intéressant également du point de vue des autres. En effet, malgré le fait qu’une personne innocente jusqu’à preuve du contraire et au-delà de tout doute raisonnable, la vision de la société a tendance à faire de vous un coupable. J’ai adoré toute cette partie, elle est vraiment intéressante. Une réflexion intéressante sur la justice – Plus loin, ce roman propose une critique du système judiciaire actuel notamment sur le juge d’instruction, le fait qu’on ne prenne pas forcément en compte la famille des accusés, … L’apothéose de ce réquisitoire contre le juge d’instruction est, bien entendu, la dernière grande tirade de Mélodie lors du procès de ses parents. J’avoue qu’elle est tout simplement magnifiquement bien écrite et pleine d’émotions qui m’ont été difficile de contenir. Ce roman se fait véritablement en réaction à la catastrophe judiciaire qu’est le procès d’Outreau qui se déroule au début des années 2000. Les ciels de la baie d’Audierne a été écrit en 2006. Il y a eu beaucoup de conséquences et de demandes de changements concernant la manière dont la justice est rendue. Je ne les évoquerai pas ici mais une réforme est intervenue même si elle n’est toujours pas entrée en vigueur. Une écriture magnifique – Je ne connaissais pas du tout Hervé Jaouen avant de tomber par hasard sur ce roman. J’ai tout de suite été étonnée par la manière dont écrivait l’auteur. C’est absolument magnifique, à la fois poétique mais réaliste. J’ai tout de suite accroché à sa manière de construire les phrases, de décrire les sentiments de Mélodie, sa révolte. J’ai pu ressentir les mêmes qu’elles et je dois dire que j’ai versé beaucoup de larmes à la lecture de ce livre. J’ai rarement lu un livre d’une telle intensité. Je suis sortie de cette lecture totalement retournée mais véritablement dans le bon sens du terme. En tant que future juriste, il m’a donné matière à réfléchir sur la justice, la manière dont elle est rendue, les « dommages collatéraux », … C’est l’histoire d’un naufrage, celui d’une famille innocente mais qui a été salie par de faux témoignages. Nous pouvons difficilement rester insensibles à cette histoire. Pour finir – Ce fut une magnifique découverte que ce livre ! Je l’ai dévoré du début à la fin sans en perdre une miette, tellement que c’est un coup de cœur. Lisez-le, il en vaut vraiment la peine.

Avalon
13/01/12
 

Format

  • Hauteur : 22.60 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.45 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition