Les cinq conteurs de bagdad

VEHLMANN, FABIEN ; DUCHAZEAU, FRANTZ

livre les cinq conteurs de bagdad
EDITEUR : DARGAUD
DATE DE PARUTION : 05/10/06
LES NOTES :

à partir de
14,99 €

SYNOPSIS :

A l'époque des mille et une nuits, quand le Calife de Bagdad organise un grand concours de contes, les participants n'ont qu'une seule alternative : finir couverts d'or ou empalés
! Pour mettre au point la plus belle des fables, cinq d'entre eux décident de s'associer et s'en vont parcourir le monde, à la recherche des meilleurs récits...
4 personnes en parlent

Fabien et Duchazeau nous proposent un voyage au pays du verbe, pour une BD, c'est gonflé. Et pourtant, ça marche très bien, ces 5 conteurs sont différents, animés par des motivations diverses, mais unis dans un seul but : trouver le conte ultime. C'est drôle tout en jouant de l'aventure à travers le monde, de rencontres improbables, d'histoires facétieuses. Le tout servis par un dessin inventif et coloré (j'ai aimé l'arbre couvert d'oiseaux qui racontent une histoire...). C'est peut-être un peu long mais joyeusement inventif. laurence

laurence
15/09/14
 

Le calife de Bagdad organise un grand concours de contes. 1001 conteurs sont invités à y participer. Le plus mauvais d'entre eux sera empalé, mais le meilleur recevra "les plus formidables richesses qu'on puisse imaginer." Contre toute attente, les cinq plus prometteurs d'entre eux vont être amenés à collaborer.De prime abord, le dessin ne me plaisait pas trop et puis, après quelques pages, j'ai pris du plaisir à cette histoire, texte et dessins compris. J'ai fait un lien entre cette histoire et notre histoire culturelle actuelle, et notamment le débat jamais refermé -ou toujours ouvert- de la culture pour tous au risque d'être bas de gamme ou de la culture pour quelques uns au rique d'être élitiste. Quelques allusions bien placées, notamment la devineresse qui prévoit une "invasion de Bagdad par une lointaine puissance étrangère". "Mais, ça c'est pour dans très très longtemps" ajoute-t-elle.Quelques pages en noir et blanc sont publiées à la fin de l'ouvrage : Ce qui n'a pas été dévoilé, un peu comme un bétisier ou un making off. Yv

Lyvres
25/03/14
 

Ces cinq conteurs, accompagnés par le fils du Calife, ont pour mission d'écrire à leur retour la plus merveilleuse des histoires. A travers le monde, ils vont aller à la rencontre de grands conteurs et mettre leurs propres capacités à l'épreuve. Traitée avec beaucoup d'humour et des dialogues parfois décalés, les auteurs nous proposent leur vision sur le pouvoir et la force des mots. Intéressant et agréable à lire, je n'ai par contre pas vraiment accroché au graphisme pourtant sobre et épuré mais plutôt froid.

floaimelesmots
28/08/13
 

Il y a très longtemps, le calife de Bagdad, qui aimait écouter des histoires, organisa un grand concours de conteurs. Mille et un participants s’inscrire à cette compétition. Ils avaient trois ans pour préparer leur histoire et la raconter, le jour de l’épreuve, sur la grande place de Bagdad. Il était prévu que le pire d’entre eux serait exécuté et que le meilleur de tous serait couvert de richesses et que son conte serait publié et diffusé par-delà les frontières.Peu après la clôture des inscriptions, un enfant alla solliciter cinq d’entre eux : Nazim Ibn Khawam, Waahid, Tarek Ibn’Ibrahim El-Khaiami et Anouar Jali Hosayn Ibn’Abdillah. Le cinquième, Ahmed, était à l’origine de cette rencontre. C’était le fils du calife et il avait reçu l’autorisation de son père d’organiser un voyage.Tous étaient séduits par la proposition mais Nazim demande avant tout qu’ils rencontrent un devin pour savoir « sous quels auspices » leur voyage est placé. C’est chez Fahima, la meilleure devineresse de Bagdad, qu’ils se sont rendus. La lecture de leurs marcs de café a été plus qu’éloquente. Fahima leur a tout raconté, des périples qu’ils rencontreront, des liens qui se tisseront entre eux… jusqu’au nom du vainqueur de la compétition. Malgré tout, et après avoir tenté de peser le pour et le contre d’un tel voyage, les cinq conteurs décidèrent d’entamer l’aventure.-Nous sommes interpellés, dès la première page, par un narrateur inconnu dont nous ne savons qu’une seule et unique chose : qu’il est l’un des cinq conteurs et que ce récit est influencé par la manière dont il a vécu les choses. Il réapparaitra ponctuellement dans le scénario, nous alertant sur l’importance d’un passage ou le fait que le récit touche bientôt à sa fin. En une page, il situe le contexte et le but de son intervention : nous raconter son histoire.Puis, sans crier gare, le lecteur tourne la page et se retrouve aux premières loges. Fabien Velhmann consacre les premières pages à la présentation des cinq personnages principaux et divulgue leurs traits principaux de caractère et quelques éléments qui permettent de situer leur parcours. Très vite, on est pris par la lecture, le fait que le narrateur nous considère comme l’auditeur privilégié de cette histoire a un effet important sur l’attention qu’on lui accorde.Un des éléments principaux du scénario est le ton enjoué dont il fait preuve. Le rythme est alerte et contient beaucoup d’humour ; les répliques des uns et des autres ne tergiversent pas, la franchise et l’ironie sont de mise tout au long du récit. Le pire des cinq personnage est Ahmed, l’enfant qui a rassemblé le groupe. Il dit tout haut ce que le lecteur pense tout bas, des vérités d’enfant souvent blessantes pour les autres personnages. Ils vivent tous ses interventions plus ou moins bien car il les perce à jour, il met le doigt sur leurs défauts, leurs mensonges… ce qui a tendance à attiser les susceptibilités.Côté graphique, Frantz Duchazeau illustre ce récit avec beaucoup de liberté et d’entrain. L’organisation des planches est suffisamment variée pour renforcer l’aspect ludique et dépaysant déjà créé par le contenu des propos du narrateur. Ses choix de couleurs et son trait m’ont souvent fait penser au travail de Joann Sfar (Klezmer, Le chat du rabbin…). Mo'

Mobd
10/07/13

Format

  • Hauteur : 32.00 cm
  • Largeur : 24.00 cm
  • Poids : 1.23 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition