Les colombes du roi soleil t.6 ; eleonore et l'alchimiste

DESPLAT-DUC, ANNE-MARIE

livre les colombes du roi soleil t.6 ; eleonore et l'alchimiste
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 05/10/07
LES NOTES :

à partir de
12,00 €

SYNOPSIS :

Mariée contre son gré à un vieil ambassadeur de l'empire de Saxe, Eléonore rêve d'aventure et d'amour. Elle fait la connaissance d'un jeune
homme : il est à la recherche de la pierre philosophale qui permet de changer le plomb en or. Eléonore tombe amoureuse de lui...
2 personnes en parlent

J'ai repris ma lecture de la série Les colombes du Roi-Soleil avec ce sixième tome, j'ai pu acheter les tomes suivants pour continuer cette saga composée d'aventures variées au 17e siècle vécues par de jeunes filles aux caractères différents. L'intrigue m'intéressait pour ce rapport avec l'alchimie et après lecture, je suis un peu restée sur ma faim à cause de la simplicité de résolution des problèmes. Sinon, j'ai passé un super moment, parce que l'histoire demeure captivante.Je ne me suis pas attachée à Éléonore, elle est sympathique, humble, sa force de caractère qui la pousse à vouloir sauver l'homme qu'elle aime peut s'avérer surprenante. Elle est douce et gentille, j'aurais aimé la voir un peu plus captivante, elle est était agréable à suivre, elle était assez intelligente pour comprendre très vite ce qui se passait autour d'elle, cependant, il lui manquait quelque chose pour être pleinement envoûtante. En revanche, son histoire se révèle très touchante. Elle choisit d'épouser le baron pour qu'il dote ses deux sœurs et pour que les deux autres puissent intégrer Saint-Cyr. Ce sacrifice est un noble geste.Malheureusement, tout se gâte, le baron est un très vieil homme, il l'emmène en Saxe par des mensonges et des promesses qu'il ne tiendra pas, il meurt à son arrivée à Dresde. Je n'ai ressenti aucun attachement ou aucune compassion à l'égard de cet homme qui a menti et trompé Éléonore pour l'attirer à lui. Néanmoins, l'auteure a l'intelligence de nous parler des mariages de raison, des motifs pour lesquels cela existait. Chassée par la fille du Baron, elle s'éprend de Johann, un jeune alchimiste qui va trouver le prince électeur et en devenir prisonnier. Tant qu'ils n'auront pas d'or, ils resteront enfermés, Éléonore va tout risquer pour sauver son amoureux et lui apporter la formule tant espérée.L'intrigue se révèle étonnante. J'ai adoré suivre Éléonore de Paris en Saxe, de voir les descriptions que l'auteure nous fait de cette Allemagne, de son mode de fonctionnement et de ses coutumes. On se plonge dans un univers fort différent de la cour versaillaise, c'est plaisant. Et même quand on est en France, Éléonore fréquente le cercle de Ninon, celui où Scarron (l'ancien époux de Mme de Maintenon) venait discourir. La femme reçoit Charles Perrault et Jean de La Fontaine, deux illustres auteurs du Grand Siècle, le premier nous lui devons des contes aujourd'hui très prisés pour les réécritures. Quant au second, ses Fables sont célèbres. J'ai adoré visiter ce cercle littéraire, ce salon à la mode à l'époque. Une belle surprise m'a attendue avec la visite de Nantes et de son port. Le voyage d'Éléonore se voit parsemé de lieux enchanteurs et variés que j'ai pris plaisir à découvrir.Les personnages rencontrés sont très intéressants. Comme toujours, Anne-Marie Desplat-Duc mêle le réel et le fictif, Ninon et les deux auteurs sont connus des amateurs d'histoire du 17e. J'ai adoré découvrir les personnages de la Saxe, même si tous ne m'ont pas forcément enchantée, comme la fille du Baron. Et son brusque changement à l'égard de la jeune fille m'a paru trop simple, il arrive à point nommé et cette facilité m'a gênée. Johann est très sympathique, on le sent passionné, j'ai apprécié cette personnalité volontaire et optimiste, prêt à tout pour vivre décemment de son art. J'ai adoré la fin le concernant, le voir découvrir de l'or, mais pas à celui auquel on s'attendait, fut intéressant. J'ai apprécié cette jolie référence. Le compositeur de musique, le mousquetaire – j'aime les mousquetaires et j'étais très contente d'en voir un apparaître ici – sont deux amis très chers dont j'ai apprécié la compagnie, même fugace. Sophie, une amie d'Éléonore, m'a énormément amusée.L'intrigue m'a donc enthousiasmée, j'ai lu le roman en peu de temps, seulement, elle est coupée de nombreuses facilités qui la rendent trop simpliste. Le changement d'attitude d'Elke, le fait de tomber toujours par hasard sur de bonnes personnes souhaitant le bonheur d'Éléonore, le fait de trouver pile la personne avec la formule... Tout ceci m'a un peu gênée, cependant, ce n'est qu'une grimace passagère, le style de l'auteure est d'une grande fluidité, avec la force majeure d'employer le ton et le vocabulaire du 17e. La plume est plus travaillée dans les émotions, un effet que j'avais déjà repéré avec le tome sur Isabeau, d'autant plus que l'emploi du « je » permets d'être très proche des pensées et sentiments d'Éléonore.En conclusion, ce tome n'est pas mon favori à cause d'une intrigue parfois simple. En revanche, la plume reste agréable à lire, précise et recherchée pour donner au récit un ancrage au 17e siècle. J'ai adoré l'angle abordé, celui de la Saxe et de l'alchimie, je suis restée émerveillée par toutes ces petites connaissances que glisse l'auteure de manière subtile. On apprend tout en suivant les aventures et le voyage qu'entreprend Éléonore au nom de l'amour qu'elle porte à sa famille et à Johann. Un bon tome avec de belles surprises que j'ai bien aimé découvrir. Il n'y a pas d'âge pour apprécier les belles histoires...

Ewylyn
30/01/16
 

J’ai beaucoup aimé le premier tome et vu que l’on peut lire les tomes individuellement j’ai pris celui-ci.Sur cette couverture nous y voyons en premier plan ,sur un fond violet, une jeune femme qui tourne sa tête dans notre direction et en second plan des flacons de laboratoire pour des expériences.Les chapitres sont ni trop court ni trop long.Pour ce qui est du livre :Encore une fois comme pour le premier tome, l’auteur nous plonge directement au cœur des année 1600 et auprès de cette jeune femme qu’est Éléonore.Elle à beaucoup de courage et une volonté de fer pour pouvoir donner une vie meilleure à ses sœurs tout en se sacrifiant.Elle parcours beaucoup de kilomètres avec une boule à l’estomac mais ne se laisse pas démonter.Sur place elle aura beaucoup de malheurs et de bonheur.Elle lutte pour survivre et se bat pour sauver l’homme qu’elle aime.Ce livre nous prouve que rien n’est plus dur que la misère et, que l’amitié et l’amour triomphe toujours contre le mal.Le fait de se trouver dans une ancienne époque, cela nous montre comment vivait les gens et dans quels conditions.Éléonore est une femme remplie de courage et ne se laissera pas faire ni aller dans ses malheurs.Est-ce que j'ai aimé ce livre ?Je peux dire que j’ai préféré ce tome au premier car la il y a beaucoup d’actions et Éléonore voyage énormément. Une histoire d’amour est présente aussi et cela m’a fait beaucoup sourire. Méli

lesangdeslivres
24/08/13
 

Format

  • Hauteur : 21.00 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.32 kg

Dans la même catégorie