Les cosmonautes du futur t.1

TRONDHEIM, LEWIS ; LARCENET, MANU

livre les cosmonautes du futur t.1
EDITEUR : DARGAUD
DATE DE PARUTION : 01/04/00
LES NOTES :

à partir de
11,99 €

SYNOPSIS :

- tu sais gildas, il faudra qu'on parle vraiment un jour... ça ne peut plus durer ces histoires d'extraterrestres... - c'est vrai, tu as raison. dès que je peux, je les extermine tous. - sérieusement, gildas...
tu ne crois quand même pas qu'il y a des aliens partout ? - et pourquoi pas ? la terre présente un énorme intérêt économique. il y a plein de tonnes de gâteaux, de bonbons et de jeux vidéo...
2 personnes en parlent

Martina est persuadé que la terre est peuplée de robots. Gildas, lui, est convaincu qu’elle est envahie par les aliens. Le hasard, ou le destin peut-être, va amener les deux enfants à se rencontrer dans la cour de récré et les pousser à démontrer leurs assertions. Et la tâche est loin d’être simple car, si pour ces observateurs avertis les envahisseurs sont aisément reconnaissables (les robots sont programmés pour agir comme des humains grâce à des stimuli et les aliens communiquent par téléphone portable), la plupart semblent toutefois tout ignorer leur propre condition, à commencer par leurs parents eux-mêmes qui tentent de les ramener à la raison. Seuls contre tous ils devront donc faire preuve de discrétion autant que de détermination afin de déjouer l’alienation - ou la robotique machination, c’est selon - et découvrir que la réalité peut dépasser leurs frictions s’ils veulent un jour pouvoir devenir des cosmonautes du futur dignes de ce nom. C’est par le biais des bandes dessinées de Trondheim que j’ai découvert celles de Larcenet. Pour réaliser cette série il est dit que le premier envoyait le scénario chaque matin par fax au second qui en faisait une planche dans la journée. Le résultat est là, brillant, vif, surprenant, et emprunt de cet humour féroce et désabusé mais aussi de cette sensibilité qui les caractérisent, comme dans ces scènes où nos héros se livrent à l’invention d’un langage codé – le bifteck - fort en quiproquos, ces autres où on les voit perdre pied, ou dans d’autres encore où, malgré la mission qu’ils se sont donnés, ils reviennent très sérieusement à des préoccupations très enfantines. En somme un premier tome très réussi, à l’égal du reste de la série.

Darsan
13/10/11
 

Deux gamins ont une petites lubie, l'un pense qu'on est entourés de robots, l'autre d'aliens. Ils vont s'employer à le démontrer, en lutte contre des adultes qui voudraient les voir revenir à la raison. La suite n'est pas aussi banale... Des années que j'attends la ou les suite de ce récit totalement déjanté, entre le cynisme de Trondheim, et l'énergie de Larcenet. C'est terriblement drôle, mais aussi cruel sur le monde de l'enfance, désabusé sur cette société, assez désespéré, mais formidablement entrainant. laurence

laurence
19/08/15
 

Format

  • Hauteur : 29.70 cm
  • Largeur : 22.40 cm
  • Poids : 0.44 kg