Les croisades

OLDENBOURG, ZOE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 06/10/65
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
30,70 €

SYNOPSIS :

L'histoire du phénomène religieux, social et politique désigné sous le nom de Croisades se divise en deux époques bien distinctes : la première (de 1096 à la fin du XIIè siècle) comprend la conquête de la Terre sainte, la fondation du royaume franc d'Orient, la chute de ce royaume ; la deuxième (1202-1270) comprend les tentatives de reconquête des Lieux saints, toutes avortées ou détournées de leur but initial : la conquête de Constantinople, les croisades d'Egypte. Le présent ouvrage traite de la première époque des Croisades. L'auteur essaie d'expliquer les origines du mouvement et les rapports entre l'Occident latin et les deux grandes civilisations orientales : Byzance et l'Islam. Il étudie l'histoire du royaume latin de Jérusalem, ce curieux Etat franc, qui, né du plus brutal esprit de conquête, fut un instant sur le
point de devenir un médiateur entre l'Orient et l'Occident. A une époque où la religion était inséparable de la politique, le petit royaume latin était voué, par sa situation, à subordonner la religion à la politique, et fut détruit par l'affrontement de deux fanatismes religieux qu'il avait en partie provoqués. La principale victime des Croisades fut Byzance, prise dans un étau entre l'impérialisme turc et l'impérialisme franco-normand camouflés en guerres saintes. En détruisant la puissance byzantine et en favorisant l'éveil du panislamisme, les Croisades furent une entreprise néfaste pour la chrétienté - mais, sur les ruines d'un Orient chrétien trahi et dépouillé, la chrétienté latine consolidait sa propre puissance et, à ce titre, les Croisades restèrent une page " glorieuse " de l'histoire de l'Occident.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.79 kg