Les croises du cosmos

ANDERSON, POUL

livre les croises du cosmos
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 13/05/04
LES NOTES :

à partir de
7,10 €

SYNOPSIS :

Messire de Tourneville s'apprêtoit à rejoindre le bon roi Edouard guerroyant en France quand, à la stupeur générale, un fantastique engin volant atterrit près de son château, libérant toute une flopée de drôles de petits hommes bleus aux longues oreilles. «Sans doute des Sarrasins que ces maudits Français auront ralliés à leur cause», songe le bon Roger qui les fait illico trucider. Grâce au merveilleux char volant pris
à l'ennemi, il ira libérer la Terre sainte. Mais trahison ! Au lieu de mettre obligeamment le cap sur Jérusalem, un otage détourne à travers les espaces intersidéraux nos preux chevaliers bardés de fer qui, s'ils ne comprennent pas grand chose au film, n'en démontreront pas moins à toute la galaxie ce qu'un loyal sujet de la Couronne d'Angleterre peut faire avec une simple arbalète, un peu de ruse et beaucoup de vaillance !
4 personnes en parlent

Roger de Tourneville et ses gens sont attaqués par un vaisseau Wersgor alors qu'ils préparaient une croisade en Terre Sainte. Ils parviennent assez facilement à les battre tous sauf un, qu'ils gardent prisonnier afin de découvrir ce que ces vils français ont encore inventé pour attaquer la noble Angleterre.Ils découvrent assez vite que le vaisseau vient d'une autre planète (concept nouveau au Moyen Age !) et que leurs intentions sont mauvaises...Je n'ai pas accroché à ce roman et il m'a semblé qu'il avait mal vieilli. Le roman étant écrit sous la forme du journal de frère Parvus (homme d'église assez sage mais de son temps quand même), cela donne un peu de relief au récit.Sans plus ! Médiathèques du Mélantois

Voilà une aventure complètement déjantée, drôle et loufoque, mais contenant également une belle part de critique acide. Des extraterrestres débarquent dans une petite ville du Moyen-Âge.Rien que ça, je vous laisse imaginer les situations et les réactions des gens !La façon dont les choses vont se passer est tout bonnement surprenante.Les chevaliers vont tout simplement éliminer les voyageurs galactiques avec une facilité déconcertante ...Forts de leurs victoires, les voilà réquisitionnant le vaisseau ennemi pour partir assiéger ces maudits français.Malheureusement pour eux, l'alien qu'ils ont gardés en vie pour les guider leur joue un mauvais tour et les envoie directement sur sa planète, au beau milieu de l'espace !Bien sûr, comme si tout ça ne suffisait pas, c'est bien entendu le début de grandes aventures et d'ennuis non moins gros pour ces gens d'une autre ère (et planète, accessoirement). Le récit commence fort bien, avec beaucoup d'humour, le tout servi par le regard d'un homme d'Eglise, qui servira de narrateur tout au long du livre.C'est peut-être la seule personne dotée d'un minimum de jugeotte dans cette histoire !Messire de Tourneville s'avérant être un homme dont la soif de pouvoir n'a aucun égal, peu importe les gens qui l'entourent. Malheureusement, tout ça retombe bien vite, comme un soufflé mal cuit.Le récit tire en longueur, ça traine, ça pullule de détails et d'anecdotes inutiles.Bref, on s'ennuie.C'est vraiment, vraiment dommage, car le livre partait sur les chapeaux de roues, je rigolais, je m'étonnais, j'étais complètement conquise.Et pourtant, la deuxième moitié m'a semblée d'une longueur et d'une lenteur assomante.C'est peut-être juste moi qui en avait marre de ces histoires de "stratégies militaires" et de ce leader qui perd complètement la tête. Je suis sûre que les fans doivent être nombreux pour ce livre, et en un sens je les comprend.En fait, je suis déçue de ne pas avoir réussit à accrocher jusque la fin, car, je le répète, la première moitié est vraiment excellente, y a rien à jeter ! Donc, je ressors de cette lecture très mitigée, mais je continuerais à rigoler en pensant à certains passages http://archessia.over-blog.com/

Archessia
15/10/10
 

1345, Angleterre. Sir Roger et ses troupes sont prêts à partir guerroyer en France quand un engin volant rempli d'êtres bleus se posent près d'eux. Sans hésitation, Sir Roger les occis et prend possession du vaisseau. Tout le village s'installe alors dans l'engin et un homme bleu survivant est prié de les emmener en France puis à Jérusalem. Mais à la place, c'est à l'autre bout du cosmos que Sir Roger devra mener sa croisade.Improbable. Cette histoire est complètement improbable. Comment une histoire mettant en scène des croisés anglais du XIVème siècle envoyés guerroyer à l'autre bout de l'univers contre des extraterrestres largement plus avancés technologiquement pourrait avoir du sens ? Et pourtant, cela fonctionne très bien.[la suite sur 233°C] Baroona - 233°Chttp://233degrescelsius.blogspot.fr/

Baroona
18/06/15
 

Il s'agit d'un livre assez agréable à lire quand on veut se détendre, et l'idée d'avoir des gens du Moyen-Age dans l'espace apporte des situations assez originales.Le côté science-fiction est assez bien développé égalementMais à part ça, le livre n'a rien de très spéciale et l'auteur nous saoule de passages religieux du début à la fin, ce qui rend tout cela très ennuyant à lire.De plus, l'arrogance de certains personnages et la façon dont les Croisés pense est parfois assez bien, mais peut aussi nous ennuyer profondément.Je ne sais pas quoi dire de plus sur ce livre, donc, pour résumé, il est assez agréable à lire pour se détendre, avec pas mal de science-fiction et une idée originale, mais ça s'arrête là

michael1990
22/05/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.16 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : CLAUDE SAUNIER

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition