Les brumes d'avalon (le cycle d'avalon, tome 2)

ZIMMER BRADLEY-M

livre les brumes d'avalon (le cycle d'avalon, tome 2)
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 01/03/89
LES NOTES :

à partir de
6,90 €

SYNOPSIS :

Grâce à la sagesse du roi Arthur et à Excalibur, son épée toute-puissante, grâce aussi à la bravoure des chevaliers de la Table Ronde, la paix règne enfin sur le royaume de Grande-Bretagne, paix cependant précaire. Une lutte sans merci continue d'opposer les fidèles de l'antique culte druidique de la Dame du Lac aux adeptes de plus en plus nombreux de la nouvelle religion chrétienne, prônée par les Romains. Seule la venue d'un héritier de la couronne pourrait peut-être consolider le trône et assurer l'avenir. Mais Morgane, prêtresse d'Avalon, Gwydion, son fils, né d'amours coupables avec le roi Arthur,
Lancelot du Lac, fidèle chevalier de coeur de la reine Guenièvre, ont-ils encore une chance d'accéder aux lumières secrètes de la sagesse et de l'amour ? Ne sont-ils pas plutôt sur le point d'entraîner dans l'abîme un roi, un royaume, toute une civilisation lentement broyée par un nouvel ordre du monde ? A moins qu'au tout dernier moment ne vienne à leur secours la force éblouissante et mystérieuse du Graal, porteur d'espoir pour tous les hommes de bonne volonté oe La plus merveilleuse évocation de la saga du roi Arthur qu'il m'ait été donné de lire. Absolument extraordinaire. Isaac Asimov.
3 personnes en parlent

En bref, le style poétique et lent du premier tome est toujours là, tandis que l'auteur s'ouvre un peu plus sur les personnages masculins principaux. L'intrigue avance bien, si bien que la fin de ce tome est pour moi la fin de la génération Morgane/Arthur... J'attends de voir ce que la génération suivante nous promet dans le tome 3 !

RizDeuxZzZ
25/05/14
 

Des romans très denses – Généralement, je les abandonne tous au bout de quelques pages car il est vrai que j’ai souvent beaucoup de difficultés à totalement entrer dans l’histoire, les intrigues politiques et amoureuses. Le style est, à mon avis, très lourd et dense. Il manque cruellement de fluidité. Ce n’est pas une lecture que je qualifierai d’agréable et cela n’engage que moi. C’est vraiment dommage car, quand on y réfléchit, l’histoire peut se révéler véritablement intéressante et captivante.En effet, c’est une des réécritures les plus passionnantes et complexes de la légende arthurienne. J’ai en rarement lu d’aussi intéressante. Souvent, ce sont les personnages de Merlin et d’Arthur qui sont mis en avant. Ici, Marion Zimmer Bradley met en avant les femmes : Morgane, Guenièvre, Viviane et les autres. Elles sont également loin d’être aussi fades et les jolies poupées que l’on voit la plupart du temps. Les hommes semblent même être leurs marionnettes. Elles ne sont pas très tendres entre elles non plus. Il y a beaucoup de jalousie entre elles.Conclusion – Ce n’est pas un coup de cœur et je vais arrêter l’aventure avec le deuxième tome. Ma chronique est certes courte mais j’ai rapidement abandonné la lecture.

Avalon
21/12/12
 

J'espérai que le tome 2 allait un peu relever le niveau de cette série, mais hélas ce n'est pas le cas.Pourtant, le roman possède certaines qualités.Le style de Marion Zimmer Bradley est très plaisant, simple mais souvent assez poétique.Comme dans le premier tome, j'attendais de ce livre qu'il nous donne le point de vue et le rôle caché des femmes dans cette épopée et ce livre comble mes attentes en ce point.Cependant, l'histoire traine en longueur et se perd dans des complots politico-amoureux tissés autour des personnages principaux.Arthur aime Guenièvre mais pousse Lancelot dans le lit conjugal afin que ce dernier compense ses supposés défaillances et donne un héritier au trône.Morgane, afin de protéger son frère des rumeurs courant sur Lancelot et Guenièvre , manipule ce dernier afin qu'il se compromette avec Elaine et soit contraint de l'épouser.Morgause complote un flagrant délit d'adultère afin qu'Arthur puisse répudier la reine et que Morded soit proclamé haut-roi.Etc ...En plus de cela, le personnage de Guenièvre est niai et exaspérant au possible.Elle pousse Arthur à renier les anciennes croyances, en dépit des serments qui lui ont valu Excalibur (et donc la paix dans le royaume), puis, à la première difficulté rencontrée souhaite faire appel au don de Morgane.De plus, ses échanges d'amoureux transis avec Lancelot, digne de collégiens presbytériens, sont déplorables (peut-être est-ce du à une mauvaise trad ?).Seul le personnage de Morgane, plus profond et travaillé, ressort du livre.Dernière représentante des anciennes croyances, elle se sent comme exclue à Camelot, où la nouvelle religion est de plus en plus présente.De plus, Arthur se détourne de plus en plus des anciennes croyances allant jusqu'à faire enterrer Vivianne (désolé de balancer le morceau, mais, oui elle meure) en terre chrétienne.Trahi par se pairs ayant orchestrés sa « rencontre » avec Arthur et n'ayant pas soutenu Viviane avant sa mort, elle ne sent plus non plus chez elle dans l'ile d'Avalon, où elle ne souhaite plus retourner.En dépit de cela, et malgré des faiblesses humaines, elle œuvre au mieux pour ses convictions.Le personnage d'Arthur est assez ambigu. Il proclame ouvertement son appartenance au Christianisme alors qu'il se bat avec une épée enchantée et c'est grâce à cette icône des anciennes croyances qu'il part à la recherche d'une icône du Christianisme : le Graal.J'ai été un peu déçu par ce livre assez inégal et dont j'attendais peut être trop.Mais bon, ce n'est peut être qu'une histoire de goût après tout.Je ne pense pas que je lirais la suite, pourtant je suis assez tenté de lire une autre série du même auteur, peut être Ténébreuses.

SkarnSha
04/03/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.17 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)