Les deux morts de hannah k.

MEYER, RENAUD

livre les deux morts de hannah k.
EDITEUR : PAUVERT
DATE DE PARUTION : 27/08/03
LES NOTES :

à partir de
20,00 €

SYNOPSIS :

Aujourd'hui, Hannah est morte. A l'hôpital, j'ai appris qu'elle était folle. Au début, je ne pouvais pas la sentir la vieille du dessus. Elle volait mon courrier, déposait ses ordures devant ma porte et jetait son eau de vaisselle sur mes carreaux. Un soir, elle s'est fait agresser, je l'ai sauvée et je suis devenu son ami. Au hasard de nos rendez-vous, elle m'a raconté les épisodes de sa vie. Son désir, petite fille, de devenir rabbin, le théâtre de Varsovie dans les années trente et sa liaison avec Louis Jouvet. J'ai fini par découvrir dans la cave de
ma voisine, qui s'appelait en réalité Anna, des carnets rédigés dans le ghetto de Varsovie par une certaine Hannah K. Maintenant, je réalise qu'elle m'a probablement raconté la vie d'une autre. Ce soir, je partirai à la recherche de la vérité. Les deux morts de Hannah K. raconte le parcours d'un jeune trentenaire chamboulé dans ses habitudes et que la rencontre d'une femme qui vit ses dernières heures conduira via la Pologne et via Israël vers son propre centre de gravité. Renaud Meyer est comédien. Les deux morts de Hannah K. est son premier roman.
2 personnes en parlent

"Les deux morts d'Hannah K" d'abord interpelle son lecteur : le narrateur entre en guerilla avec sa voisine du dessus, une vieille dame seule qui vole le courrier du jeune homme, dépose des détritus sur son paillasson, met le poste de télévision à plein volume, envoie de l'eau par le balcon.. bref entre ces deux-là ce n'est pas le grand amour. Jusqu'à cette soirée qui fait basculer leur destin et tous deux vont entretenir une très belle amitié. Celle qui se dit Hannah K va raconter son enfance, son souhait de devenir rabbin, puis sa passion pour le théâtre et le violon, ses débuts de comédienne à Varsovie, sa rencontre avec Louis Jouvet et son hypothétique liaison avec l'homme... Lorsque cette Hannah K décède, le jeune homme va apprendre une autre réalité : elle était tout simplement Anna K, ouvreuse dans un cinéma et passionnée de théâtre, elle était folle et rien de ce qu'elle a raconté n'était vrai. Alors le jeune homme va mener sa propre quête de la vérité, trouver des carnets intimes écrits par une Hannah K, comédienne vivant dans le ghetto de Varsovie dans les années 40. Ses carnets racontent tout le quotidien des Juifs polonais dans le ghetto, livrent des réflexions pointues, cruellement justes et poignantes sur une réalité effarante. Entre Anna K et Hannah K, la frontière entre la vérité et la mythomanie est si infime... Ne pas trop en dévoiler, car ce premier roman de Renaud Meyer, comédien de son état, nous raconte une véritable et captivante histoire d'un jeune trentenaire qu'une rencontre anodine va complètement chambouler. Le style d'écriture est incroyablement soigné. La forme du roman, judicieusement construite, recèle un témoignage hors pair du ghetto juif de Varsovie. Qui ne sera pas touché par cette confession passe son chemin... C'est un roman qui fait aussi découvrir le désarroi d'un peuple parfois incrédule par tant d'injustice, d'oubli de l'extérieur, un peuple qui tente de résister par le théâtre, une passion qui les fait tenir debout, envers et contre tout.Vraiment captivant, ce roman bouleverse tout autant. Je le recommande chaudement.

Clarabel
23/02/09
 

Un premier roman parfaitement réussi qui multiplie les angles de réflexion, notamment par l'enchâssement d'un récit dans le récit; en effet avec la découverte de ces carnets ayant appartenus à la comédienne Hanah K, Renaud Meyer raconte le quotidien dans le ghetto de Varsovie.Les rapports, parfois conflictuels, entre générations, l'importance de la mémoire et de la transmission du passé, les horreurs de la guerre, le génocide à l'égard, entre autres, des populations juives, le thème du double, une réflexion sur le théâtre... tous ces sujets sont présents dans ce roman très juste, qui se lit avec beaucoup de plaisir et rend au passage également hommage à la femme.La scène finale à Israël ajoute une dimension supplémentaire à un livre qui recelait déjà de nombreuses pistes de lecture. Maltese

Maltese
02/03/09
 

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.34 kg