Les douze contes de minuit

BACHI, SALIM

livre les douze contes de minuit
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 01/02/07
LES NOTES :

à partir de
15,90 €

SYNOPSIS :

" Les Algériens décidèrent de s'entre-tuer. La guerre investit Cyrtha l'immémoriale. Sur le champ de bataille, la raison des uns égorgeait la raison des autres. On se trucidait pour l'amour de Dieu, de la Liberté, du Bien, du Beau, du Vrai. On assassinait des enfants pour le bonheur universel. Contents et heureux, on quittait ensuite cette terre pour se reposer dans les vertes prairies d'Allah... " Ce recueil de douze nouvelles
clôt le cycle de Cyrtha, ville imaginaire où se situaient les deux premiers romans de Salim Bachi. L'auteur propose ici la saisissante vision d'une Algérie contemporaine souvent absurde et violente, hantée par d'inépuisables ressentiments et par un désenchantement qui a rongé jusqu'à sa jeunesse. L'écriture, tour à tour lyrique et grinçante, entraîne ces récits dans une succession de tableaux presque somnambuliques.
1 personne en parle

L'auteur nous emmène donc à Cyrtha, ville imaginaire qui sert de cadre à ses romans précédents. Cyrtha est une ville algérienne, marqué par le colonialisme. L'auteur nous propose donc douze nouvelles, qui ont pour point commun cette ville, et ses nouvelles sont intimement liées entre elles. Elles sont liées car elles font toutes référence à ce passé colonial, au poids de l'histoire, et la plupart sont marquées par la mort. Je ne ferais pas un résumé de chacune des douze nouvelles, mais il est très difficile de ne pas en lire une sans se souvenir des autres.On y retrouve donc cette ville, pleine de soleil le jour et de mystères la nuit. Le langage est parfois crû, mais toujours adapté aux situations.Toutefois, je n'ai pas retrouvé le souffle qui m'avait emporté dans la Kahéna. Dans cet ouvrage, à la fois historique et contemporain, la longueur et la complexité des phrases rendent compte des tourments du narrateur. Ici, la forme choisie (la nouvelle) ne permet pas d'insuffler au texte toute cette folie, à la fois narrative et stylistique. J'ai donc été charmé par certaines nouvelles, mais d'autres m'ont laissé relativement froid. Salim Bachi utilise néanmoins toujours une écriture très riche, à la fois de sens, d'images, ... Cet ouvrage n'altère donc pas le souvenir que j'ai de la Kahéna (vraiment un livre magnifique, je sais que je me répête, mais à lire au calme !). Ces retrouvailles un peu mitigées ne m'empêcheront pas de plonger dès que possible dans Le chien d'Ulysse, le premier roman qui se déroule à Cyrtha.

Yohan59
25/09/12
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.20 cm
  • Poids : 0.24 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition