Les enfants de l'empereur

MESSUD, CLAIRE

livre les enfants de l'empereur
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 17/09/09
LES NOTES :

à partir de
10,40 €
nos libraires ont adoré les enfants de l'empereur

SYNOPSIS :

Tout commence de nos jours par une réception un peu snob à Sidney, où un romancier assez médiocre et son épouse ont convié des relations qu'on pourrait qualifier d'« intellos branchés ». On retrouve bientôt ce même petit groupe à New York, cette fois dans l'orbite d'un certain Murray, célèbre et talentueux journaliste qui a été de tous les grands combats des années 1960-1970. Murray éblouit et fascine tous ceux qui l'approchent, à commencer par sa propre fille, Marina, apprentie journaliste, et deux de ses amis : Danielle, en quête de l'âme soeur et de reconnaissance professionnelle ; Julius, pigiste gay et sans le sou, n'aspirant qu'à se ranger sans pouvoir s'y résoudre. Mais petit à petit, tout bascule : à force de se fréquenter, les uns et les autres vont découvrir les vraies personnalités de chacun. Leurs rapports se compliquent dangereusement avec l'arrivée du séduisant Ludovic et surtout avec celle de Bootie, vingt ans,
idéaliste et provincial, dont l'éducation reste à faire. Cette double irruption déclenche une série de rapports de force et de chassés-croisés sentimentaux, un jeu de séduction et de faux-semblants à l'issue duquel les masques vont tomber. Et Murray, « l'empereur », entraînera dans sa chute tous ces grands enfants, dans une comédie de l'innocence perdue qui culminera un certain 11 septembre. Les enfants de l'empereur se montre d'autant plus efficace dans sa critique acérée de la société américaine que l'écriture, très distanciée, se montre d'un classicisme serein, presque froid, à la manière d'un Henry James ou d'une Edith Wharton. Par son jeu virtuose sur les points de vue, son habileté à relier chaque trajectoire individuelle à la trame de l'Histoire, Claire Messud nous offre un portrait aussi féroce que réjouissant d'une métropole narcissique, et recrée toute une époque, si proche et déjà si lointaine.
Manhattan, début 2001, Marina, Daniel et Julius, trois trentenaires, vont devoir faire des choix qui influenceront le reste de leur existence, jusqu'au 11 septembre... Brillant !
Nathalie ,
Librairie
(Lille)
4 personnes en parlent

Nous sommes en 2001, à New York, quelques mois avant les événements de septembre.Trois jeunes gens, amis de la faculté, vivent à New York et ils ont trente ans et cherchent quelle voie pourrait prendre leur Vie.Il y a Marina, une belle jeune fille, dont le père est un célèbre journaliste éditorialiste et toute la famille vit dans son ombre. Sa mère est avocate des droits civiques et en ce moment, suit un jeune garçon qui a des excès de violence vis-à-vis de son beau père. Après une rupture sentimentale, Marina s’est réinstallé chez ses parents et tente d’écrire un livre.Sa meilleure amie, Danielle, journaliste d’émissions de télévision, rentre d’un reportage en Australie où elle a rencontre un journaliste Ludovic, qui vient de s’installer à New York pour créer un journal. Danielle va conseiller à Marina de chercher un travail et va lui présenter alors Ludovic et après un coup de foudre, ces deux là vont décider de se marier et de travailler ensemble dans la future revue de Ludovic.Julius est le troisième ami, il est free lance et vient de rencontrer lors d’une mission alimentaire d’intérim, un nouvel ami avec qui il va essayer d’établir une relation de couple.Il y a aussi Bootie, le cousin de Marina, qui a quitté sa ville de l’Amérique profonde, après avoir abandonné ses études universitaires, pour tenter sa chance dans la Grosse Pomme.Claire Menud nous décrit la vie de ses jeunes gens, avec le point de vue de chacun. Elle décrit parfaitement le milieu intellectuel, universitaire, fashion de New York. Les dernières pages vont nous plonger dans les heures des attentats et des réactions de chaque individu face à cet événement historique, si marquant.J’ai beaucoup aimé les descriptions de New York et les questionnements de chaque personnage.

catherine
10/06/13
 

Je ne sais plus qui m'a recommandé cette lecture. Mais sachez que je l'ai terminée le jour de la mort de Ben Laden. Cela lui a donné encore plus de réalité, vous pouvez me croire. Et puis, le malaise plane encore...Cinq mois dans la vie de trois grands enfants. Trois amis trentenaires qui se cherchent. Trois amis dont les relations vont changer du tout au tout alors que de l'extérieur, tout parait très lisse. Trois amis à New York, surtout.La figure principale pour moi, c'est Marina. Elle est belle. Elle n'est pas idiote. Mais elle procrastine. Elle n'a pas de passion. Depuis des années, elle doit finir son livre. Mais elle n'en trouve jamais la force. Cette superbe jeune femme est une enfant gâtée, égocentrique et parfois très naïve. Son père, Murray, est un intellectuel reconnu qu'elle rêve d'impressionner. Ses deux amis, Danielle et Julius, sont moins aidés par la vie. Danielle est journaliste mais ne parvient pas à faire accepter ses sujets de reportage. Elle cherche l'amour et ne le trouve pas. Julius est critique mais sans le sou. Lorsqu'il rencontre David, il décide de tout faire pour que sa relation soit parfaite et se mue en délicieuse femme au foyer. Écartelé entre la figure de Natacha et de Pierre (in La guerre et la paix), il imagine la vie comme un roman. Et l'élément perturbateur, un petit gros venu d'un bled paumé, Bootie. Cousin de Marina, il souhaite réaliser sa propre révolution intellectuelle, en autodidacte. Le second coup de pied dans cette amitié tranquille et de consensus, ce sont les pièces rapportées : David et Ludovic. L'un est aussi charismatique qu'une aubergine, l'autre en est au stade du non et de la contestation.Mélangez tout cela dans le New York d'avant le 11 septembre et vous obtiendrez de l'insouciance, des débats d'idées, de l'hypocrisie, des faiblesses et des mensonges mais aussi de la tendresse et de l'amitié. Très beau roman de Claire Messud sur la lucidité, les intelligentsias, avec en arrière plan les habits neuf de l'empereur et Napoléon. Intelligent, bien écrit et perturbant !

Praline
07/05/11
 

Je m'attendais à mieux, car recommandé par une libraire, mais bon on passe un bon moment peut être un peu long. C'est un peu convenu........................................................................................ Cat

cfons
05/08/10
 

Roman qui se présente comme le roman de la génération post-11 septembre mais qui ne fait, à mon sens, qu'effleurer les thèmes tels que l'intelligentsia new-yorkaise, la place de l'artiste, le combat idéologique ou encore le journalisme. Un bon moment passé en compagnie des personnages et une intrigue somme toute cousue de fil blanc qui laisse un petit goût d'inachevé. Dommage !

ilhamenna
22/07/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.35 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : FRANCE CAMUS-PICHON

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition