Les filles du samourai t.1 ; la trahison

SNOW, MAYA

livre les filles du samourai t.1 ; la trahison
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 02/03/09
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
13,00 €

SYNOPSIS :

 Le premier tome d'une tétralogie haletante, Un roman passionnant pour les amateurs de culture japonaise, Une belle histoire entre
deux soeurs qui se battent pour sauver l'honneur de leur famille, Un roman aussi bien pour les filles que pour les garçons.
5 personnes en parlent
Voila longtemps que je n'avais pas tenue telle merveille entre les mains, dés que j'ai ouvert le livre, je ne l'ai plus laché jusqu'à la fin. Les déscriptions des mouvements de base du combat, le dojo et surtout les sentiments des deux héroines sont absolument splendides. Le seul hic c'est qu'il y a beaucoup de noms en japonais qui désignent des choses, objets ou traditions, alors à moins d'être fan du japon, il faut parfois se renseigner si la curiosité s'en fait sentir. je le conseille avant tout aux adultes.
cathy

Si j’ai pris ce livre, ce n’est non pour la couverture – trop kitsch à mon goût – mais bien pour le contenu. Bien sûr, en voyant le titre du roman, la couverture on s’attend à ce que ça parle de Japon féodal, de cerisiers, de kimonos,… autant d’éléments qui me font rêver. Cette fascination que j’ai pour cette époque est due à la lecture du Clan des Otori de Lian Hearn. J’ai tellement adoré que j’essaie de trouver des livres qui lui ressemblent.C’est un peu le cas puisque ici il s’agit d’une histoire de trahison, de pouvoir et de vengeance. En effet, l’oncle de nos deux héroïnes, tue leur père et leurs frères afin d’accéder au pouvoir et ainsi posséder et régner sur tout le royaume. Kimi nous raconte que Hana et elle doivent s’enfuir et partir à la recherche du reste de la famille. Personne ne doit les reconnaître. Elles décident de se déguiser en garçons afin de troubler les soupçons. Leur fuite va les mener aux portes de l’école de samouraï la plus prestigieuse du royaume où elles vont apprendre bien des choses, sur les technique des combats mais aussi sur elles-mêmes. Mais leur vie à l’école ne sera pas de tout repos et Ken-ichi, leur cousin arrogant, va leur mener la vie dure…Jusque là, rien de très exceptionnel, il y a comme du déjà vu: l’oncle jaloux de son frère, des filles qui se déguisent en garçons pour pouvoir entrer dans une école masculine, le maître d’école sage et fort, l’ennemi vaniteux (qui me fait penser à Malefoy – dans Harry Potter)… C’est pourquoi au début de la lecture, je n’étais pas emballée, je lisais mais sans plus. Mais au fil de l’histoire, on s’accroche de plus en plus, on se demande si quelqu’un va découvrir leur secret, on déteste Ken-ichi… Puis la présence régulière de l’oncle Hidehira à l’école donne un peu de suspense au récit: va-t-il les démasquer?Le roman est bien écrit, les personnages sont attachants. J’étais contente que les protagonistes soient des guerrières. Il y a une seule chose que je peux reprocher: le fait que Kimi nous répète sans cesse qu’elle veut s’entraîner pour défier son oncle et ainsi honorer sa famille. Je ne m’attendais pas non plus à une fin pareille qui m’a tenue en haleine (j’ai dû aller au travail à ce moment là).Bref, une belle lecture! Mon blog lecture : L'enbouquinée

Kono
15/06/13
 

Je l'ai lu très rapidement (comment, cela ne veut rien dire venant de moi ?) car les péripéties se succèdent à un rythme très rapide. J'aurai aimé vous dire qu'elles étaient toutes surprenantes, ce ne serait pas tout à fait juste, car j'avais prévu le principal rebondissement du récit, et j'avais prévu le coup de théâtre final.Il reste aussi que je suis une adulte, je ne suis pas donc le public visé par ce livre (belle déduction !). Aussi, si j'ai apprécié les nombreuses explications des termes techniques contenus dans le texte (et pas par des notes de pied de pages, lassantes pour les jeunes lecteurs), j'ai trouvé que les répétitions, ou plutôt les récapitulatifs dans le récit était parfois lassants. Je suppose qu'il s'agit là de fixer l'attention des jeunes lecteurs, qui ne lisent pas ce roman d'une traite.J'imagine qu'il s'agit d'ailleurs plutôt de lectrices, déçues de voir des héroïnes fifilles et des livres trop roses. Kimi et Hana sont forcés de devenir autre, pas seulement de se déguiser. Elles ne sont plus les filles du jito, elles ne sont pas des fugitives, elles sont des combattantes qui respectent les codes de l'honneur des samouraïs. Ce n'est pas la vengeance que Kimi recherche, c'est la réparation de l'outrage subi, afin que l'honneur revienne dans sa famille.Même si j'ai l'impression d'avoir écrit un avis mitigé, j'ai bien aimé cette aventure, et j'ai très envie de connaître le dénouement. Il faut juste que je sois patiente : il reste quatre tomes.

Sharon
08/06/13
 

Un jour où j'ai vu ce livre, je me suis tout de suite dit : "tiens, une hisqtoire asiatique", car d'après l'illsutration, cela parle bien des pays de l'Est !Cela se passe au Japon, le père de famille est le jito de la région, le représentant en quelque sorte, il a deux garçons, deux filles et un autre petit garçon... Ils vivent tranquillement dans leur maison avec leur domestiques jusqu'au jours où leur Oncle Hidehira passe pour rendre visite et tue le jito et les deux ainés, c'est la pagaille dans la maison, heureusement, Kimi et Hana, Moriyasu et leur mère arrivent à s'échapper mais séparément... Kimi et Hana restées ensemble, vont devoir faire preuve de patience, de réflexion et de courage pour tenter de retrouver leur mère et leur petit frère, futur successeur du jito....Une histoire éprouvante, qui nous apprend des cultures asiatiques et qui est pleine de rebondissement.. Raconté par Kimi, on se croirait presque à sa place !

Mari0n6
31/12/10
 

C'est une série que j'ai découvert avec grand plaisir. Une série où se mêle la richesse de la culture japonaise, à travers les arts martiaux, les samouraïs et les ninja, mais aussi qui révèle l'importance des castes sociales, l'éducation des plus nobles à travers les cérémonies du thé, la danse et la calligraphie, et puis le code de l'honneur des samouraïs, le bushi. Respect et tradition, à première vue, mais pas seulement.L'histoire nous montre le tourment des ambitions politiques, des complots et des trahisons, les soeurs ne vivent plus dans la douce illusion de confort et de paix. La belle époque est révolue, les héroïnes, loin d'être des pleurnicheuses, sont fortes et courageuses et ont vite fait le deuil de leur cocon.

Clarabel
17/03/10

Format

  • Hauteur : 21.00 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.36 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie