Les foulards rouges ; le voleur de vent

FAJARDIE, FREDERIC-H.

EDITEUR : LATTES
DATE DE PARUTION : 19/11/08
LES NOTES :

à partir de
9,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Livre i : les foulards rouges en ces temps de grands troubles, le futur roi, louis xiv, humilié, fuit la fronde et l'ambition des princes sur les mauvaises routes du royaume de france.au palais-royal, un homme surgit, sauvant la vie du cardinal mazarin. il est comte, général d'artillerie, et s'appelle loup de pomonne, seigneur de nissac. nul ne l'a vaincu à l'épée, aucune armée ne l'a jamais défait. a la demande de mazarin, nissac monte une petite troupe, « les foulards rouges », curieux et galériens. en cette époque étrangement moderne où les dames montent à cheval, l'épée au côté, et se battent en duel, où deux très grands écrivains français - le cardinal de retz et la rochefoucauld - luttent pour la fronde, un autre péril menace... le visage caché par un masque d'argent, un homme appelé l'ecorcheur terrorise villes et campagnes et va croiser la route de nissac. Livre ii : le voleur de vent décembre
1609, deux cavaliers approchent d'un château en ruine où se trame un terrible complot. le premier est l'un des hommes les plus puissants du royaume des lys. son acolyte, un moine défiguré, est sans doute ce que le mal a produit de plus raffiné depuis des siècles. a ses ordres, demi-fous, une troupe de loups-garous attend son heure pour participer à la folie meurtrière qui va secouer le pays pendant les six mois qu'il reste à vivre au roi henri iv. et pour mieux assurer l'infamie, à paris, ils sont douze conjurés, qui se réunissent pour fermer autour du roi trois cercles de fer et de mort.mais c'est compter sans thomas de pomonne, comte de nissac et amiral des mers du levant, aussi à l'aise au sabre qu'à l'épée, aussi redoutable sur terre que sur l'eau. entouré de rudes compagnons, fidèle à un roi qui, le premier, reconnut la liberté de conscience, nissac tentera de le sauver préfacé par jacques-pierre amette
1 personne en parle

Je n'ai qu'un mot à dire : "aaaah!", terme certes un peu court mais qui exprime bien tout le bonheur de lecture qui fut le mien tout au long de ces quelques 500 pages. Evidemment, le fait que ce soit un roman historique qui se déroule au XVIIème siècle lui faisait déjà prendre un bon départ, confirmé par la découverte de ce comte de Nissac (qui est Normand le bougre mais qui eut largement mérité d'être Gascon), qui ressemble à mes mousquetaires adorés et m'a fait tout de suite palpiter d'aise : vieille famille noble, un sens de l'honneur bien étonnant en ces temps plus que troublés, un panache magnifique au propre et au figuré, une fascinante aisance dans les armes et dans la politique, une séduction innée envers la gent féminine et des idées politiques très en avance sur son siècle. Quel personnage! Et il est le personnage principal d'une histoire riche en rebondissements réels et imaginaires, pleine de détours et de coups fourrés, d'humour, d'amour, de duels et de batailles, de complots et de trahisons, de baisers et de torture. On croise aux côtés des gentilhommes et des galériens qui forment les Foulards Rouges, des personnages célèbres ma foi fort bien campés, qui prennent une ampleur tout à fait passionnante comme Condé, qu'on suit dans ses méandres politiques et dans ses incroyables décisions militaires. Fajardie se sert aussi parfaitement de la géographie du Paris de l'époque, que l'on voit véritablement vivre sous nos yeux, sans aucun didactisme, avec un naturel incroyable. Il mêle à l'histoire de ces Foulards rouges, une histoire beaucoup plus moderne de tueur en série, ce qui lui permet d'introduire un personnage fabuleux, celui de Jérôme de Galand, chef de la police. Le tout est raconté de manière vive et enlevée, parfois fougueuse (les scènes de batailles sont fabuleuses, ah, les canons de la Bastille qui tonnent contre le roi sur les ordres de la Grande Mademoiselle!) avec un style vieilli qui imite le Français du XVIIème, style qui en rebutera peut-être certains mais qui a pour ma part augmenté le plaisir incroyable que j'ai eu à passer deux jours (qui furent trop brefs) aux côtés de ces hommes!

fashiongeronimo
12/08/12
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 1.19 kg