Les funerailles de la grande meme

GARCIA MARQUEZ, GABRIEL

livre les funerailles de la grande meme
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 25/11/88
LES NOTES :

Livre en VO
à partir de
6,10 €

SYNOPSIS :

Bilingue Série espagnole dirigée par Fernando Teruel Les ouvrages de la collection bilingue vous proposent : - des textes de grands auteurs étrangers ; - une traduction fidèle et précise, sans être étroitement littérale ; - une introduction critique permettant d'approfondir le sens des textes ; - de nombreuses notes de caractère culturel, et des précisions linguistiques éclairant certains partis pris de traduction. Les Funérailles de la Grande Mémé Los Funerales
de la Mamá Grande Traduction de Claude Couffon Introduction et notes de Marie-Claude Dana « On retrouve dans Les Funérailles un écho de toutes les préoccupations de García Márquez : la mémoire, le temps, la solitude, la mort, le village microcosme. A ce titre, et au regard de la richesse psychologique des personnages, ce recueil mérite qu'on le considère, non pas comme des miettes de la grande oeuvre, mais comme quelques-uns des cent ans de solitude. »
1 personne en parle

Ces huit nouvelles parues en 1962 se passent toutes dans des villages pauvres de Colombie et concernent toutes des petites gens, le petit peuple exploité qui a des rêves inaccessibles.On y rencontre une mère qui n’a pas peur d’affronter l’hostilité de la foule en allant sur la tombe de son fils tué alors qu’il s’apprêtait à cambrioler une riche veuve, on bien cet autre petit voleur qui provoque l’ennui en volant les boules du billard municipal dans ce village où cette activité est la seule distraction. Des histoires qui décrivent la triste banalité de la vie comme celle qui met en scène la journée d’un dentiste ou celle d’une pauvre femme qui confectionne des roses artificielles.La nouvelle qui donne son titre au recueil met en scène la mort et les funérailles de la souveraine absolue du royaume de Macondo, qui se terminent dans le délire d’une joyeuse kermesse.Toutes ces nouvelles ont un point commun : elles mêlent fantastique et réalisme. L’univers de ces histoires est irrationnel bien qu’elles se déroulent dans un cadre vraisemblable qui est celui de la Colombie de la dictature.J’ai trouvé qu’il y avait parfois du Kafka dans ces textes magnifiquement écrits qui font aussi penser à Stefan Zweig.

Ludeca
17/05/15
 

Format

  • Hauteur : 16.50 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.18 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie