Les identites meurtrieres

MAALOUF, AMIN

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 01/02/01
LES NOTES :

à partir de
4,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Amin Maalouf Les Identités meurtrières Que signifie le besoin d'appartenance collective, qu'elle soit culturelle, religieuse ou nationale ? Pourquoi ce désir, en soi légitime, conduit-il si souvent à la peur de l'autre et à sa négation ? Nos sociétés sont-elles condamnées à la violence sous prétexte que tous les êtres n'ont pas la même langue, la même foi ou la même couleur oe Né au confluent de plusieurs traditions, le romancier du Rocher de Tanios (prix Goncourt 1993) puise dans son expérience personnelle, aussi bien que dans l'histoire, l'actualité ou la philosophie, pour interroger cette notion cruciale d'identité. Il montre comment, loin d'être donnée une fois pour toutes, l'identité est une
construction qui peut varier. Il en dénonce les illusions, les pièges, les instrumentations. Il nous invite à un humanisme ouvert qui refuse à la fois l'uniformisation planétaire et le repli sur la «tribu». D'une voix pudique, sereine, Amin Maalouf énonce tout simplement des enjeux de civilisation pour le troisième millénaire. Henri Tincq, Le Monde. Un livre passionnant à l'heure où une conception hégémonique, marchande, de la mondialisation allume des mèches sous des barils de poudre. Jacques Coubart, L'Humanité. Par la voix de cet écrivain libanais de langue française, la vieille Europe nous fait encore partager la plus belle, le plus féconde de ses convictions. François Sureau, L'Express.
3 personnes en parlent

Lu pratiquement lors de sa sortie, j'en garde malgré tout un formidable souvenir pour l'acuité du jugement concernant les peurs de l'autre....c'est à lire ou à relire actuellement! michèle53

michele13
10/02/15
 

Amin Maalouf est un écrivain d'origine libanaise. Dans cet essai, Il affirme et répète que nous sommes d’influences multiples, que notre identité est composite et que cela va s’accélérer à l'heure de la mondialisation.Pourquoi ce titre les Identités meurtrières? Après quelques pages, on comprend vite le sens du titre du livre "Il faut lutter contre ceux qui veulent figer, fixer les identités dans le monde entier. C'est un facteur qui favorise les haines suivies de massacres. Je rêve d'un monde où l’homme, tout en restant attaché à ses croyances, ne ressentirait pas le besoin de s’enrôler dans la cohorte de ses coreligionnaires. Nous sommes des êtres tissés de fils de toutes les couleurs. "Les rapports entre le christianisme et l’Islam font l'objet de pages très pénétrantes. " Pas besoin de s’interroger sur ce que dit vraiment le christianisme, l’Islam ou le marxisme. Il faut s'interroger, au cours de l’histoire, sur les comportements de ceux qui s’en réclament." Pour Amin Maalouf, l’Islam était tolérant à une époque où les sociétés chrétiennes ne toléraient rien. Peu à peu, le christianisme s’est mué en religion d’ouverture ; ce phénomène s'est produit très tardivement. L'Islam a porté d'immenses potentialités d’interaction fécondes avec les autres cultures, mais l’histoire récente montre des dérives vers des comportements intolérants et totalitaires. Et l'auteur de se poser la question : pourquoi ? Chaque fois que l'Islam s'est senti en confiance, la société musulmane a su pratiquer l’ouverture c'est pourquoi l'auteur nous dit espérer que tout comme le catholicisme a su évoluer , l'islam saura le faire aussi. Un livre écrit dans une langue simple et qui oeuvre pour l'ouverture et la paix entre les peuples.

dvan
19/10/12
 

L'identité n'est pas donnée une fois pour toutes, elle se construit et se transforme tout au long de l'existence. (Amin Maalouf) Cette identité, se construit, au hasard de nos rencontres, de nos formations. L'ensemble des aspects de l'identité de chacun, langue, culture, religion, etc est analysé par l'auteur d'origine libanaise, de culture arabe, mais de religion catholique. Passionnant, une grande réflexion

JPV11
21/11/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.12 kg