Les jardins du roi

OUFKIR, FATEMA

livre les jardins du roi
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 28/03/01
LES NOTES :

STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours - Quantité limitée
à partir de
4,60 €

SYNOPSIS :

Fatéma Oufkir Les Jardins du roi En 1991, Fatéma Oufkir et ses enfants recouvrent la liberté, après dix-neuf ans d'une détention inique. Leur crime ? Avoir eu pour mari et pour père le général Oufkir, ministre de l'Intérieur marocain, « suicidé » en 1972 à l'issue d'un putsch manqué contre le roi Hassan II. Un destin qu'était loin d'imaginer l'adolescente Fatéma, lorsque, dans les années 50, ce jeune officier, farouche partisan de l'indépendance, la demanda en mariage. Après l'accession au trône de Mohammed V, Fatéma devient l'une des personnalités choyées de la cour,
en tant qu'épouse d'un des plus grands serviteurs de l'Etat. Une faveur qui se prolonge durant les premières années du règne de Hassan II. Mais la corruption ambiante et l'autoritarisme archaïque du monarque alaouite vont peu à peu éloigner de lui son ministre... Autour du destin brisé d'une femme, c'est tout un pan de l'histoire du Maroc contemporain qui surgit dans ces pages. Une histoire marquée par une indépendance difficile, un divorce criant entre les besoins du peuple et l'opulence de la caste dirigeante, et de lourds secrets politiques telle l'affaire Ben Barka.
1 personne en parle

Ce récit publié en 2000 retrace la captivité de Fatéma OUFKIR et de ses enfants, retirés du monde par la volonté de Hassan II, roi du Maroc, pour le seul motif , d'être l'épouse et les descendants du général OUFKIR, accusé puis exécuté, pour avoir fomenté un attentat pour renverser le monarque. Ce n'est pas une œuvre littéraire, c'est un récit qui se décompose en deux parties. Dans la première, l'épouse du général, retrace sa vie, et défend la mémoire de son mari, mais on se pose beaucoup de questions sur la réalité des faits qui sont reportés, concernant la tentative d'attentat, mais également concernant son rôle dans la disparition de l'opposant Ben Barka, son rôle dans les répressions sanglantes qui ont endeuillé le pays, comment peut-on être le chef de la police d'un régime totalitaire et ne pas être impliqué dans des arrestations , des tortures? Elle montre également les différentes criantes qui règnent entre le peuple et la caste dirigeante, mais on ne perçoit pas de regrets, cette famille vivait dans l'entourage du roi, elle en profitait, et cela lui paraît normal. Dans la seconde partie, le lecteur vit le calvaire de cette famille qui, quel que soit l'attitude d'un homme, ne mérite pas le sort qu'elle a subit. Le traitement qu'elle a enduré, visait à la détruire, peut-être à les pousser aux suicides et grâce à la force de caractère de Fatéma OUFKIR et de ses enfants, ils ont résisté, ont organisé l'évasion de certain d'entre-eux, puis après 19 années de captivité ont été libérés. C'est un récit intéressant.

JoelC17
29/03/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.14 kg

Dans la même catégorie