Les justes (piece en cinq actes)

CAMUS, ALBERT

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 02/05/08
LES NOTES :

à partir de
5,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

En février 1905, à moscou, un groupe de terroristes, appartenant au parti socialiste révolutionnaire, organisait un attentat à la bombe contre le grand-duc serge, oncle du tsar. Cet attentat et les circonstances singulières qui l'ont précédé et suivi font le sujet des justes. si extraordinaires que puissent paraître, en effet, certaines des situations de cette pièce, elles sont pourtant historiques. ceci ne veut pas dire, on le verra d'ailleurs, que les justes soient une pièce historique. mais tous les
personnages ont réellement existé et se sont conduits comme je le dis. J'ai seulement tâché à rendre vraisemblable ce qui était déjà vrai... la haine qui pesait sur ces âmes exceptionnelles comme une intolérable souffrance est devenue un système confortable. raison de plus pour évoquer ces grandes ombres, leur juste révolte, leur fraternité difficile, les efforts démesurés qu'elles firent pour se mettre en accord avec le meurtre - et pour dire ainsi où est notre fidélité. Albert camus.
5 personnes en parlent

Cette note de lecture est différente de celles que je publie généralement. J'ai en fait noté mes réactions en même temps que le résumé et les extraits. Du coup, c'est (très) long (c'est sûrement l'article le plus long que j'aie écrit sur ce blog !). Évidemment, je raconte l'histoire donc ne lisez pas jusqu'au dernier acte si vous souhaitez découvrir un jour ce livre. Mais rassurez-vous, je n'ai pas dévoilé la fin, quand même ! Je ne pourrais pas dire si j'ai fait une analyse poussée de ce récit ou si j'ai simplement donné des idées, des sentiments, mais j'espère que cela vous donnera envie de lire Les Justes et les autres œuvres d'Albert Camus. De mon côté, j'ai adoré cette lecture qui m'a fait réfléchir et je pense que je lirai bientôt Caligula [...].Je sais que mon article est très long mais c'est venu comme ça en lisant Les Justes, une œuvre qui paraît simple mais qui est d'une grande profondeur, importante (indispensable même) et complexe tout en étant abordable et agréable à lire. Camus, bien que venant d'une famille pauvre, était considéré par les socialistes comme un moraliste, donc un bourgeois qui écrivait contre le peuple qu'il avait rejeté et trahi. Pourtant, plus de 60 ans après cette pièce, on sait ce qui s'est passé en Union Soviétique (et ailleurs), pas tout mais ce qu'on sait est déjà plus qu'horrible, et j'imagine le courage qu'il a fallu pour écrire, publier et jouer cette pièce, le parti communiste étant à l'époque très puissant et les intellectuels le soutenant fort nombreux. Respect, monsieur Camus. Coccinelle

Catherine2
27/08/15
 

Bonne pièce, assez réaliste avec des personnages touchants, très courte et peux donc se lire d'une traite très facilement. L'histoire est captivante et aborde des idées très intéressantes sur la révolution et la violence qui peut en résulter.

31amandine31
24/04/15
 

Quelle pièce magnifique ! Cette pièce est émouvante, elle coupe le souffle, elle fait peur. Avec cette pièce Camus retranscrit à sa manière l'attentat de février 1905. On pourrait croire que cette pièce est une pièce historique mais non, Camus lui-même nous dit dès le début que cela n'est pas réellement une pièce historique. Il nous retranscrit le plus réellement possible, les doutes, les peurs mais aussi les colères des membres de l'Organisation que nous suivons et tout ça en seulement 5 actes ! Quel talent !Les personnages – qui ne le sont pas réellement puisqu'ils ont existé, Camus à juste changer leurs noms sauf pour Kaliayev – sont bizarrement touchants. Malgré le fait que ce soit des terroristes, je n'ai pu m'empêcher de penser que dans un sens leurs idées étaient justes, bien entendu leur acte est répréhensible, tuer un homme en lui lançant une bombe... Mais d'un autre côté, j'ai trouvé que Kaliayev était un héros, il a tué, certes cela est vraiment horrible et je ne suis pas d'accord avec cet acte, mais il est mort pour ces idées, il a refusé la grâce de la Grande-Duchesse car s'il l'avait accepté, pour lui, c'est à ce moment là qu'il aurait été un assassin (je retranscris un peu de la pièce pour me faire comprendre, désolé). J'ai trouvé que tous les membres, dans un sens, étaient courageux, courageux de se battent pour leurs idées. Ils répétaient souvent que ce qu'ils faisaient été pour le bien du peuple russe, je ne sais pas vraiment si cela est vrai car je ne connaissais pas cet attentat avant de lire cette pièce. Une chose est sure, c'est que tous ont souffert à un moment où à un autre et que ça les à « forger «La façon d'écrire de Camus est simple mais malgré cela il arrive à nous faire passer énormément de sentiments et à nous faire comprendre l'acte de Kaliayev.En bref, je n'essaye pas de dire que je suis tout à fait d'accord avec les terroristes, loin de là, ce que j'essaye de dire c'est que j'ai compris, réellement, l'acte de Kaliayev et de son parti extrémiste – carrément terroristes je vous l'accorde. Je suis très contente d'avoir lu cette pièce que je n'aurai certainement jamais lu si ce n'était pas un devoir pour mes cours de Français (lettres si vous voulez...) 2010-2011. Je ne suis pas encore réellement en première L puisque l'année n'a pas encore commencé mais si la première L est synonyme de découverte aussi belle (bien entendu je sais qu'il y aura des livres que je n'aimerai pas...) je suis contente d'avoir fait ce choix ! Appelez moi, Love ... Love-of-book :P

Loveofbook
03/11/14
 

Dans cette pièce de théâtre Camus nous présente une bande de socialistes révolutionnaires qui préparent et mettent en oeuvre un attentat contre le Grand Duc.On suit donc ici la façon dont les personnages vont mettre en place cet attentat, leurs réactions et émotions: la peur au moment de lancer la grenade, la prise de conscience qui leur fait ne pas tuer le Grand Duc lorsqu'il est accompagné d'enfants, la foi dans leur combat: Kaliayelf, celui qui a lancé la bombe, ne quittera jamais son combat et refusera d'être acquitté.On ressent ce que Camus peut penser du despotisme et du combat pour la liberté. Tout se résume en une phrase: "La liberté est un bagne aussi longtemps qu'un seul homme est asservi sur la terre".

Chiwi
10/10/13
 

J'ai été très agréable surprise par cette pièce. Connaissant un peu son thème, je pensais que celui-ci me prendrait à rebrousse poil... Mais non, même pas ! Les idées ont beaux être totalement contraire aux valeurs que je défends, elles sont expliquées avec tellement de douceur et d'amour, que je n'ai pas pu rester insensible ! J'ai vraiment aimé la force de persuasion des différents personnages et leur explication sur leur vie et sur leur geste. On sent tout de suite, qu'ils ne voient que la finalité de ce que leur apportera la mort du Grand-duc et non les conséquences immédiates.Par contre, le passage avec les enfants m'a dérangée, surtout les remarques d'un des personnages. J'ai déjà du mal à comprendre qu'on puisse vouloir tuer des gens alors lire que tuer des enfants ne pose pas de problème à quelqu'un, ça me met vraiment mal à l'aise...Je ne pourrais pas dire que j'ai apprécié les différents personnages, par leurs idées opposées aux miennes, ils ne m'ont pas paru particulièrement sympathique. Cela dit, j'ai beaucoup apprécié la manière dont ils se dévoilent et dont ils expliquent leurs motivations. Ils sont très "vrais" et crédibles.C'était - je crois - la première fois que je lisais Albert Camus et c'est vraiment une bonne découverte : je ne pensais pas que son style serait aussi abordable ! En tout cas, Les justes, en parlant de terrorisme, est un texte malheureusement toujours d'actualité...Une pièce à découvrir !

MademoiselleLuna
10/05/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.14 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition