Les kids

MATT, JOE

livre les kids
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 28/01/05
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
10,70 €

SYNOPSIS :

Après le journal intime et sexuel, Joe Matt revient sur ses souvenirs d'enfance et revisite l'Amérique seventies de la middle-class. Tout y passe (sauf sa précieuse collection de BD) : Tunnels en tout genre derrière la palissade, bagarres de gangs enfantins, longues courses de vélo cross, relations délicates avec les jeunes filles. Une douce récréation dans l'oeuvre du pornographe, sorte de souvenirs à la Pagnol version US, dans laquelle Joe Matt apparaît déjà obsessionnel, pingre et colérique, ce qui fera plus tard son succès. Une grande oeuvre émouvante et jubilatoire. Joe Matt, Joe Matt est né à Philadelphie en 1963. Après cinq ans d'étude au Philadelphia College of Arts, il est engagé comme coloriste sur la série Brendel en 1987. Refusant d'abandonner la BD aux super héros, il entame la même année un journal intime dans les cases duquel il se dévoile totalement, médiocrité comprise. En
1990, Joe emménage à Toronto, où il vit toujours. Il s'y lie d'amitié avec deux auteurs majeurs de la bande dessinée indépendante canadienne : Chester Brown et Seth (l'auteur de Palooka Ville, paru au Seuil en 2002). Il entame alors une collaboration avec Drawn and Quarterly, la revue-fleuron du comics canadien. Le premier numéro de Peepshow paraît en 1992, tandis que les six premiers numéros ont été réunis en un recueil paru sous le titre The Poor Bastard en 1997. Ce « cartoon diary » est une oeuvre spontanée et drôle, dans laquelle Joe Matt ne cesse de s'amuser avec son dessin et sa mise en page. L'influence de Crumb y est prédominante ; on la ressent particulièrement dans la mise en abîme continuelle dont Joe Matt use pour évoquer des planches déjà écrites ou les réactions des gens qui l'entourent. Joe Matt a été publié pour la première fois en France en 2001, aux Humanoïdes associés.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 23.00 cm
  • Largeur : 15.00 cm
  • Poids : 0.27 kg