Les liens du sang

DOVEY, CERIDWEN

livre les liens du sang
EDITEUR : HELOISE D'ORMESSON
DATE DE PARUTION : 28/08/08
LES NOTES :

à partir de
20,29 €

SYNOPSIS :

Après un coup d'État, le portraitiste, le cuisinier et le coiffeur du dictateur déchu sont assignés à résidence. Dans l'attente de leur sort, ces trois fonctionnaires, dans des récits qui se succèdent, expliquent leurs rôles auprès du président. À mesure que le nouveau dirigeant ressemble à l'ancien, ils réintègrent leur fonction auprès du leader révolutionnaire. La parabole gagne en profondeur lorsque interviennent les femmes - amante, fiancée ou fille. Leurs confessions révèlent combien le
pouvoir préside jusqu'au désir et contamine les sphères les plus intimes de la vie. Avec un style précis et retenu, l'intrigue se resserre en cercles concentriques sur une vérité faite de manipulations et de trahisons. Les remous politiques exacerbent la vanité, la vengeance et l'ambition, qui précipitent le récit vers une conclusion dévastatrice. Creusant une veine entre Le Dernier Roi d'Écosse et Le cuisinier, le voleur, sa femme et son amant, Ceridwen Dovey nous plonge au coeur du despotisme.
1 personne en parle

SurprenantTout d'abord, je me suis sentie un peu déroutée par le manque de repère. On ne sait pas où l'action se passe (les seuls repères géographiques sont un palais présidentiel ( en bord de mer apparemment) et une résidence présidentielle d'été (dans les montagnes). Au début du livre, on apprend que ce pays est gouverné par un Président, que l'on devine être un despote , un dictateur, qui est renversé par un coup d'état dans les premières pages et remplacé par un Commandant.Il n'y a pas de repères temporels bien définis non plus (hormis quelques réfréences à des voitures).Les principaux protagonistes non plus n'ont pas de nom; l'auteur les nomme par leur fonction "son portraitiste, "son chef de cuisine" et "son coiffeur" , le son faisant référence à leurs attributions en 1er lieu au service du Président, puis à celui de son successeur le Commandant. Au fur et à mesure que le roman avance, les femmes prennent une place de plus en plus importante : elles n'ont pas de prénoms non plus et sont nommés par le lien existant avec le protagoniste masculin auquel elles se rattachent: ce sont "la fiancée du frère de son coiffeur", " la fille de son chef de cuisine ", L'épouse de son portraitiste"Chaque chapitre est centré sur l'un des protagonistes principaux. Mis en captivité ensemble et au service du nouveau Commandant, ceux ci reviennent tour à tour sur leur passé, et, de par le récit de leurs nouvelles fonctions, nous offrent également leur vision du nouveau pouvoir qui s'avère ne pas être meilleur que le précédentJ'ai bien aimé ce livre que j'ai lu quasiment d'une seule traite. Plutôt surprenant et très bien écritNote : 15/20

lagrandestef
30/08/10
 

Format

  • Hauteur : 20.60 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.24 kg
  • Langage original : ANGLAIS (AFRIQUE DU SUD)
  • Traducteur : JEAN GUILOINEAU

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition