Les lois de la gravite

TEULE, JEAN

EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 02/10/08
LES NOTES :

à partir de
5,95 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Dans trois heures, le lieutenant Pontoise pourra quitter son commissariat. A cet instant précis, une femme entre dans le commissariat désert et demande a être arrêtée. Dix ans plus tôt, elle a poussé son mari par la fenêtre de leur appartement du 11e étage. Sadique, irresponsable, il la battait, elle et ses enfants. Elle a prétendu qu'il s'agissait d'un suicide et comme son mari sortait d'un

hôpital psychiatrique après avoir plusieurs fois tenté de se tuer, tout le monde l'a crue. Elle veut se dénoncer avant minuit parce qu'elle a des remords et que le lendemain son crime sera prescrit... Le lieutenant Pontoise n'en croit pas ses oreilles. Il se refuse absolument à arrêter cette femme. Pendant quelques heures, la meurtrière et le policier vont s'affronter avec une violence rare.

6 personnes en parlent

Ah ! terrible ! C'est une histoire vraie, M. Teulé aime à relater des histoires vraies ("Mangez le si vous voulez " par exemple et aussi "Charly 9"...). Dur sujet que la violence conjugale, soulignons qu'en France, une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son conjoint. Ce lieutenant de police qui se retrouve face à une femme désespérée, rongée par sa conscience, est lui aussi un homme abîmé par son métier... et il va essayer de la dissuader ... Elle lui raconte son histoire et on découvre peu à peu l'enfer que vit cette femme, 10 ans de remords, de culpabilité... Et ce flic n'est sûrement pas le bon interlocuteur... quoique...C'est plein d'humour comme souvent avec cet auteur, et pourtant, c'est une histoire bien triste. Peut-on vivre avec sur la conscience la mort de son mari même si celui ci vous battait ?Le policier pense que oui, qu'il y a bien pire pour cette femme!On a envie, tout comme le policier, de lui dire : rentre chez toi et vit ta vie !Oui mais quelle vie ? Que lui reste t-il ?Les séquelles de la violence conjugale... On n'en sort pas indemne, et cette femme qui est passé de victime à coupable n'arrive pas à vivre avec.Ce policier marqué par les dures conditions de travail de la Police, procédurière, en manque de moyens, 1er témoins des drames...Une rencontre entre 2 individus blessés et choqués.J'ai beaucoup aimé, j'aime toujours et encore le style de Jean Teulé, il sait si bien mettre en valeur les contradictions humaines. On sourit, on rit, on pleure... Très bon moment de lecture. Du temps pour lire

sybelline
12/07/13
 

Tête-à-tête entre une femme rongée par le remord, qui a tué son mari et qui vient se livrer à la police dix ans après et un policier désireux de la laisser libre.Celui-ci va tout faire pour ne pas avoir à l’arrêter, et ne souhaite pas revenir sur l’enquête ayant conclu à un suicide. La victime était un mari violent et avait déjà fait plusieurs tentatives de suicide.Huis-clos dans un commissariat entre deux personnes paumées : face au flic qui dit de lui : "Si j'avais été moins con, je ne serais peut être pas entré dans la police", une femme, la quarantaine, rongée par le remord, veut que la vérité éclate et craque, poussée par ses enfants qui la harcèlent en affichant partout dans l’appartement des photos de leur père. Derrière le bureau le flic qui lui offre des roses volées dans les jardins publics et qui boit "un mélange d'éther, d'alcool à 90° et de cachets vétérinaires dilués dans une bouteille à l'effigie de la Vierge Marie". Parce que "maintenant, il faut ça pour tenir dans la police".Atmosphère envoutante et surréaliste dans ce huis-clos. Ces deux êtres pas bien dans leur peau vont s’affronter pendant trois heures. L'un des 2 va t'il céder?Jean TEULÉ a écrit un roman rapide à lire, un roman plein d’humour noir qu’on ne lâche pas dès qu'on le commence. Quand on le lit, on ne peut s'empêcher de penser au face à face entre Lino Ventura et Michel Serrault dans " Garde à vue " réalisé par Claude Miller sur un scenario de Michel Audiard. Je ne sais pas si le film "Arrêtez moi", adaptation de ce roman, réalisé par Jean Paul Lilienfeld avec Sophie Marceau et Miou-Miou, comme vedettes et sorti en février 2013connaîtra le même succès  JPV

JPV11
17/04/13
 

Mariée très jeune à un sadique qui la battait, elle l'a tué dix ans plus tôt et vient se dénoncer avant qu'il n'y ait prescription à minuit pile. L'histoire commence elle à 21 heures. Que va t il donc se passer pendant ces 3 heures ?Je retiens de ce roman une lecture plutôt fluide. On n’est pas paumé en plein milieu de l’intrigue et les deux personnages sont assez attachants. Pas déçu d'avoir lu ce livre mais il ne fallait pas beaucoup plus de pages ...

rpfab
19/07/12
 

Dans ma période Jean Teulé, je continue avec ce petit livre sympa. Une femme qui a tué son mari va se dénoncer dix ans après. Mais le flic qui la reçoit ne veut pas la mettre en prison. C'était super bien, on peut faire beaucoup de choses avec pas grand chose finalement (genre une pièce et deux personnages). La fin est assez courte et ouverte, mais un peu desespérante je dirais... enfin bref, j'ai adoré.

lasurvolte
01/02/12
 

Qu'est-ce qui a bien pu amené Jean Teulé à écrire ce livre, je me pose encore la question. Il est question d'une femme qui, dix ans plus tôt à tuer son mari, et qui décide de venir se rendre car elle veut se repentir. Seulement voilà, le policier à qui elle se confie ne veut en rien l'inculper, et pour cause, il y aura prescription quelques heures seulement après qu'elle soit passée aux aveux...Rien ne se passe comme prévu dans le monde si étrange de Jean Teulé...

seriephile
24/10/11
 

Bon absolu a tout raconté.J'ai beaucoup aimé le style et l'histoire poignante de cette femme et de de flic. Un beau tableau de misère humaine. Je n'ai pas du tout aimé la fin. Ca sent l'arnaque ! A quoi bon dérouler tous ces mots pour finir comme ça ? Je me sens frustré.

faberis
23/08/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.10 cm
  • Poids : 0.09 kg

Dans la même catégorie