Les lunes assassines (inedit)

HALTER-P

EDITEUR : EDITIONS DU MASQUE
DATE DE PARUTION : 20/09/06
LES NOTES :

à partir de
4,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Nous sommes en 1935 en pleine campagne anglaise. Deux soeurs orphelines, Louise et Margaret vivent en recluse dans un manoir sombre et désolé sous l'autorité despotique d'un vieil oncle aigri. Mais une légende habite aussi ce lieu sinistre. Un peintre y vivait autrefois et il y serait
devenu fou. Une toile, son chef-d'oeuvre, aurait disparue avec lui. On raconte qu'elle poussait à commettre les pires crimes quiconque la regardait. Intriguées par cette effroyable histoire, les deux soeurs tenteront de percer le mystère du tableau au péril de leurs vies.
2 personnes en parlent

Ce livre raconte l'histoire de Louis et Margaret qui déménage dans le manoir de leur oncle et vont mener l'enquête à propos de ces drôles de tableaux qui sont partout dans la maison. Cette histoire de tableau est un peu inquiétante, des tableaux peuvent-ils vraiment rendre meurtrier? Je me suis posé franchement la question. L'auteur s'amuse à semer le doute dans notre esprit et j'avoue qu'il fait très bien. Il sème par ci et par là tous pleins d'indices qui vont nous servir pour la suite, on ne s'en rend compte bien sur qu'à la fin et c'est vraiment très bien fait.Par exemple je me suis interrogée sur le fait qu'un tableau fasse pleurer Louise? Ou bien sur l'importance de l'histoire qui était raconté en parallèle. Peu à peu nous sont donnés des indices, et cela donne encore plus de porter pour la fin de l'histoire, une fin très bien pensé et je dirais même un brun vicieuse. J'ai adoré.Ensuite parlons des personnages. Les héroïnes sont parfaitement détestables, entre Margaret, infâme manipulatrice, une vraie tyran, surtout envers sa petite soeur : Louise. On pourrait alors penser que cette deuxième est plus agréable à vivre mais pas du tout. Trop fragile, sans personnalité, elle est agaçante à toujours se laisser faire. J'ai trouvé qu'elle était vraiment trop pleurnicheuse et pourtant elle ne fait rien du tout pour changer les choses.Les deux soeurs ont une relation spéciale, elles m'ont fait pensé à des jumelles (alors qu'elles sont si différentes, autant physiquement que mentalement), entre jalousie et amour. On voit très bien qu'il y a la dominatrice et la dominée, et chacune se complet dans son rôle. Les autres personnages ne m'ont pas forcément plus non plus, Liza est bien mignonne mais pas franchement intéressante, Jerry m'a complètement saoulé, je l'ai trouvé assez naïf, l'oncle est désagréable, ses amis pas très intéressants. J'ai bien aimé l'inspecteur qui n'arrive que tard - car finalement on se demande s'il va y avoir une enquête dans ce livre. Monsieur Hobson était plus ou moins intéressant.Je me suis demandé où l'auteur voulait en venir car la première partie sur les tableaux étaient assez longue, mais on comprends mieux quand on arrive à la fin que l'auteur avait besoin de développer pas mal de choses (pas forcément sur les tableaux d'ailleurs), et donc ce n'est pas dérangeant (d'autant plus que l'écriture est bonne et je ne me suis pas ennuyée).Bref un livre qui se lit très bien, qui est surprenante, des personnages désagréable mais qu'on aime détester et très intéressants finalement. Une bonne enquête et une fin très bien pensée.

lasurvolte
08/01/13
 

J'ai rencontré cet auteur à l'occasion des Mots Doubs à Besançon cette année, et parmi tous les livres présentés, celui là m'a énormément intrigué, alors c'est celui que j'ai choisi de prendre.Je dois avouer, que je n'en ressors pas du tout déçue !On nous présente là une histoire avec un manoir quelque peu sordide, avec des tableaux, qui sans les voir m'ont fait froid dans le dos. Des tableaux à l'allure vivants, des tableaux qui permettent de changer le caractère des gens. Je dois avouer que cela m'a beaucoup intrigué. Et puis, dans ce manoir arriver deux soeurs. Louise et Margaret Malonet. Si l'une est sensible et fragile et un peu niaise, l'autre est jalouse, perfide et vile, mais s'assure toujours de protéger sa soeur malgré ses jalousies. Dans cette histoire, il y a aussi des histoires d'amour, de jalousie et une nouvelle fois d'influence des tableaux. Notamment un, qui semblerait pousser les gens aux suicides et/ou aux meurtres. Les deux soeurs apprennent alors cette histoire et en semblent vraiment intriguées.Il est vrai que cela m'a beaucoup intéressé, que des oeuvres puissent pousser les gens aux meurtres. Et puis, ce qui était intéressant c'est qu'il n'y avait pas que cette histoire de tableau, il y en avait aussi une autre qui rejoignait finalement les tableauxTout le long on se demande qui peut être le coupable (bien qu'il n'y est pas encore eut de meurtre dans le moment où se déroule ce livre), et j'ai eut beaucoup de doutes. L'auteur a su nous emmêler, nous faire douter, et je ne savais même pas comment le criminel a pu s'y prendre quand là, il y eut un crime. Cela m'a surprise, étonnée, et jusqu'à la fin je me trompais - pas tout à fait finalement, car j'avais en hypothèse la vérité -. J'ai trouvé vraiment ce livre intéressant, bien que parfois légèrement longuet et répétitif, j'ai détesté Margaret et Louise, l'une pour sa méchanceté, l'autre pour sa niaiserie, il n'y a que peu de personnages que j'ai pu aimer, et c'était d'ailleurs tous les personnages masculins de ce livre, les personnages féminins ne m'ont fait ni chaud ni froid.Je trouve que la fin laisse un léger goût amer dans la bouche, et j'ai eut un petit sourire en la découvrant. J'ai aussi pensée que le titre et "le tableau principal" allait parfaitement bien à l'histoire et ça m'a plu également. J'ai vraiment trouver cette histoire intéressante, et je n'hésiterais pas à en relire d'autres de l'auteur.

yuukichanbaka
17/11/12
 
  • Auteur : HALTER-P
  • Éditeur : EDITIONS DU MASQUE
  • ISBN : 9782702432846
  • Date de parution : 20/09/06
  • Nombre de pages : 284
  • Rayons : Policier / SF, Policier

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition