Les masques de la nuit

ASPE, PIETER

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 04/03/09
LES NOTES :

à partir de
8,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Une petite fille découvre un squelette dans le jardin d'une ferme rénovée des environs de Bruges. Chargé de l'enquête, Van In et son équipe apprennent vite que la maison abritait autrefois un bordel de luxe, le Love, fréquenté par les notables de la région. L'ancien propriétaire, une grosse fortune flamande, était aussi un pédophile à la tête d'une oeuvre de bienfaisance finançant de façon occulte un parti d'extrême-droite. Ballets roses, réseaux
de prostitution, implication des plus hautes sphères du pouvoir, flics ripous. Aspe continue de démonter les rouages de la vie provinciale flamande avec une belle santé. Bruges reste très présente, la convivialité aussi. Et l'on suit toujours avec plaisir le développement des relations entre les personnages : Hannelore, enceinte, est resplendissante, Van In picole un peu trop, mais a promis de s'arrêter, Versavel retrouve un ancien amant.
3 personnes en parlent

Pieter Aspe livre une intrigue ique, marquée par les affaires de pédophilie qui ont secoué la Belgique en 1996 (le livre a été publié au plat pays en 1997...). Il décrit une société qui commence à ouvrir les yeux sur ces sujets, mais une société parasitée par des es politiques et économiques puissantes et corrompues. Les pressions sont nombreuses, à tous les niveaux, et les intouchables semblent nombreux... Mais c'est sans compter sur la pugnacité de Van Inn qui n'a que faire de devoir user de subterfuges à la limite de la légalité pour faire tomber ces puissants de pacotille.Enquête policière classique, mais parfaitement menée, Les masques de la nuit se lit facilement. S'il ne rentrera pas au panthéon des polars les plus bluffant, il permet de passer un moment sympathique, distrayant, et soyons francs, c'est déjà un grand atout pour un bouquin ! Miss Alfie

MissAlfie
17/06/15
 

L'histoire commence par la découverte d'un os humain dans un jardin d'une maison isolée en rénovation. Une enquête est donc ouverte par le commissaire Van In. A qui peut-il donc appartenir ce squelette ? L'enquête semble mener vers des nobles de Bruges, ira t elle jusqu'à sa fin ?Premier policier belge que je lis de cet auteur, et j'ai eu l'impression de lire du Fred Vergas. Le suspense y est bien conservé jusqu'à la fin.

rpfab
01/02/14
 

En jouant dans le jardin de la fermette que ses parents ont rachetée et rénovée, une petite fille déterre le squelette d'une femme. Une introdution qui fait penser à La femme en vert de l'islandais INDRIDASON. Mais la comparaison s'arrête là. Très éloigné de l'introspectif Erlendur, le commissaire Van In qui sévit à Bruges est un bon vivant, un noceur, une grande gueule.Après la déception de Chaos sur Bruges, je retrouve dans ce troisième volet tout e qui fait le charme de ces polars, à commencer par la personnalité du commissaire. Déterminé et combatif, Van In n'hésite pas à se frotter aux notables, aux riches, aux puissants. Rien ne l'arrête dans sa recherche de la vérité, quitte à déterrer les secrets les plus honteux. Et, il est d'autant plus belliqueux que sa compagne Hannelore, enceinte, lui a mis un marché en main: elle arrête la cigarette à condition qu'il freine sur la boisson et qu'il se mette au régime. De l'humour, de joyeuses réparties, une enquête dans les vilains secrets des philanthropes pas toujours très nets, et la très belle ville de Bruges en supplément! Quoi demander de plus pour passer un bon moment de détente?!

un flyer
20/03/12

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.42 kg
  • Langage original : NEERLANDAIS
  • Traducteur : MARIE BELINA

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition