Les mensonges de l'esprit

TALLIS, FRANK

livre les mensonges de l'esprit
EDITEUR : 10/18
DATE DE PARUTION : 03/01/08
LES NOTES :

à partir de
8,80 €

SYNOPSIS :

Vienne, 1903. Interrompu au milieu d'une valse, l'inspecteur Oskar Rheinhardt doit se rendre d'urgence à l'école militaire de Saint-Florian pour constater la mort, apparemment naturelle, d'un jeune cadet. D'étranges marques sur le corps du garçon poussent néanmoins l'inspecteur à poursuivre l'enquête et à faire appel à son ami, le psychiatre Max Liebermann, pour le seconder. Interprétations des
rêves et tests de Rorschach, tous les nouveaux outils psychanalytiques leur seront utiles pour sonder les sombres secrets de cette école... Mais en ces temps troubles où l'empire des Habsbourg est menacé par les nationalistes hongrois, Oskar doit se battre pour que l'enquête ne passe pas après les affaires d'État, et la vie amoureuse de Max va frôler dangereusement le monde de l'espionnage...
2 personnes en parlent

Ce fut une bonne lecture, mais j’ai trouvé ce tome en dessous des deux premiers. Pourtant l’histoire est intéressante, ça parle de harcèlement scolaire, limite soutenue par le directeur de l’école militaire. Il y a des passages vraiment durs, la façon dont certains garçons s’amusent à humilier d’autres garçons, simplement parce qu’ils ne sont pas riches, c’est absolument écœurant. J’aurais mieux aimé que l’histoire tourne autour de ça, mais on a le droit à cette histoire d’espionnage à côté et Liebermann qui est une vraie girouette, commence à se taper une femme, par dépit amoureux (il a vu miss Lydgate avec un autre homme). Bref cette histoire de cul était vraiment vraiment pas utile, l’histoire d’espionnage alourdissait aussi le récit, et je m’ennuyais dans ces moments. Par contre toute l’enquête autour de l’école était hyper intéressante, on se retrouvait face à un monde sombre. J’ai bien aimé comment les choses se résolvent, et découvrir le secret de ce mystère. C’était intéressant, et franchement je n’avais rien deviner, car l’auteur nous présentes pleins de fausses pistes. J’ai totalement détesté Wolf, et à mon sens il ne paye pas assez ses actes. Il s’en sort trop bien pour ce qu’il a fait. J’ai bien aimé Drexler par contre, je l’ai pas mal plains. J’ai quand même trouvé l’histoire assez triste pour ce qui se passe, et j’aurais aimé une meilleure réparation que celle là.J’ai quand même apprécié ma lecture, la preuve j’ai dévoré ce troisième tome, mais en même temps je suis un peu déçue, je m’attendais à mieux, et pas mal de petits trucs m’ont embêtés, si bien que ce n’était pas une lecture si agréable que ça.Néanmoins j’ai quand même très envie de lire la suite, en espérant retrouver l’engouement des premiers tomes.

lasurvolte
30/11/15
 

Cette fois, Max Liebermann se retrouve à utiliser des principes de la psychiatrie dans une école militaire, ou Rheinhardt enquête sur un meurtre d'un élève qui semblait être martyriser par les élèves. C'est ainsi qu'une enquête se déclenche autour de ce mystère, bien qu'il semblerait que l'adolescent soit mort naturellement.Je dois dire que je me suis bien fait eut au niveau du coupable, parce qu'on croit trop que c'est quelqu'un d'autre alors que non pas du tout. Vu qu'on voit ce qui ce passe et du côté de Max et d'Oskar et du côté de l'école militaire, enfin surtout du côté de Wolf et Drexler.Au niveau des personnages, j'ai encore plus adoré Liebermann qui nous présente encore des moyens de psychanalyses vraiment intéressants et surprenants, on apprend toujours pleins de choses et ça m'a fait trop plaisir. Y a juste quelques passages qui m'ont légèrement inquiétés, mais tout se répare alors tant mieux.Rheinhardt, quant à lui était super amusant, et j'aime vraiment ce personnage bien qu'il soit assez secondaire des fois par rapport à Max, surtout dans ce livre j'ai trouvé, c'est un peu dommage. Mais on voit aussi son adjoint et je l'ai bien aimé.D'ailleurs on voit vraiment plus von Bulow un méchant inspecteur que je trouve stupide et que j'ai pas aimé du tout.Pour les proches de la victime, je dirais juste que je trouve Wolf assez horrible, et qu'il m'a stressé et m'a même fait peur tiens. Mais Drexler était excellent, je l'ai trouvé trop mignon, et c'est mon personnage secondaire préféré de tout le livre ! Les autres étaient pas très intéressants, enfin ils avaient pas grand chose qui pouvaient retenir mon intérêt, même la violoniste (dont je me méfiais depuis le début).Je reproche juste le fait qu'on voit très peu Amélia LydgateEncore une fois j'ai été ravie de lire un Frank Tallis, et j'ai vraiment envie d'en lire un autre ! Utilisant la psychologie et la psychanalyse pour les enquêtes, c'est vraiment intéressant à lire, et vraiment, comme je l'ai dit, on apprend beaucoup de chose sur ce sujet !

yuukichanbaka
13/10/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.28 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Dans la même catégorie