Les mille mots du citoyen morille marmouset

CATHALA-F

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 04/01/06
LES NOTES :

à partir de
14,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

1794 est l'année de la Grande terreur. Paris est aux mains des fanatiques et des sections de sans-culottes en carmagnole et bonnets rouges. Par charrettes entières, on envoie les condamnés à la guillotine. Les cadavres encombrent et empuantissent les rues. La loi Prairial invite le Tribunal révolutionnnaire à exécuter sans jugement et sous vingt-quatre heures tout " ennemi de la patrie ". Perdu dans ce chaos sanglant, un pauvre diable de citoyen, secrétaire de Fouquier de Tinville, Morille Marmouset, un idiot fou d'érudition, s'est juré de réformer et simplifier la langue française, de devenir le Lavoisier ou le Condorcet de la grammaire. Il s'acharne sur son lexique républicain de mille mots, projet chimérique qui mettra fin aux querelles entre partis et à l'incompréhension entre les hommes. A mort les synonymes, métaphores et autres quiproquos. C'est à ce prix que Marmouset imposera, comme celui de
l'être suprême, le culte de la raison. Inconscient de l'horreur ambiante, Marmouset ne voit pas les embûches qui le menacent, lui et son travail insensé. Flanqué de deux crapules de sans-culottes, soiffards et cupides, trahi par un collègue lubrique, compromis par un espion anglais cherchant à assassiner Robespierre, le malheureux commet l'imprudence fatale de tomber amoureux d'une jeune et jolie aristocrate réfugiée sous son toit. Il va en perdre la tête, dans tous les sens du terme. Comme le colonel Roitelet s'évertuant naguère à mettre le charnier de 14-18 en équations, Marmouset poursuit son rêve dans un contexte de pure folie sanguinaire où conduisent les utopies et les idéologies politiques. Son obsession langagière devient le sujet d'une tragi-comédie où la fantaisie romanesque n'est jamais loin de la farce d'un comique effroyable à l'image d'un épisode terrible de notre Histoire.
2 personnes en parlent

Un "grammarien au service de la Nation". 1794, alors que la Terreur règne sur Paris en ces temps où le moindre écart aux nouvelles pratiques révolutionnaires mènent droit à l’échafaud, un homme, le citoyen Morille Marmouset, « grammairien au service de la Nation » essaie de faire adopter par la Convention son « Trésor de la langue française en mille mots ». Employé zélé du Tribunal révolutionnaire, jacobin par défaut et secrétaire de Fouquier-Tinville, ce petit homme plaide sans relâche pour le «triomphe de la Raison» et la fin de «la discorde entre les hommes». Pour ce, «l'ennuyeux Marmouset» prétend régénérer la langue avec son «Trésor» auquel il travaille assidûment: un mystérieux lexique du «néofrançais» qui ne compterait que mille mots. «Mille mots, racines de toutes choses!» Tout à son «grand œuvre», se voyant déjà tel «le Lavoisier de la grammaire, le Condorcet du vocabulaire», Morille Marmouset va hélas se retrouver impliqué malgré lui dans d'obscurs complots qui menacent la Révolution. L'auteur Frédéric Cathala jongle avec les mots, les personnages, les situations, mariant cocasserie et allégorie, entraînant le lecteur dans un récit haletant et merveilleusement bien mené.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Un "grammarien au service de la Nation". 1794, alors que la Terreur règne sur Paris en ces temps où le moindre écart aux nouvelles pratiques révolutionnaires mènent droit à l’échafaud, un homme, le citoyen Morille Marmouset, « grammairien au service de la Nation » essaie de faire adopter par la Convention son « Trésor de la langue française en mille mots ». Employé zélé du Tribunal révolutionnaire, jacobin par défaut et secrétaire de Fouquier-Tinville, ce petit homme plaide sans relâche pour le «triomphe de la Raison» et la fin de «la discorde entre les hommes». Pour ce, «l'ennuyeux Marmouset» prétend régénérer la langue avec son «Trésor» auquel il travaille assidûment: un mystérieux lexique du «néofrançais» qui ne compterait que mille mots. «Mille mots, racines de toutes choses!» Tout à son «grand œuvre», se voyant déjà tel «le Lavoisier de la grammaire, le Condorcet du vocabulaire», Morille Marmouset va hélas se retrouver impliqué malgré lui dans d'obscurs complots qui menacent la Révolution. L'auteur Frédéric Cathala jongle avec les mots, les personnages, les situations, mariant cocasserie et allégorie, entraînant le lecteur dans un récit haletant et merveilleusement bien mené.

Format

  • Poids : 0.51 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition