Les miserables

HUGO, VICTOR

livre les miserables
EDITEUR : ADULT PBS
DATE DE PARUTION : 05/08/99
LES NOTES :

Livre en VO
à partir de
12,05 €

SYNOPSIS :

Jean Valjean, les Thénardier, Cosette sont entrés au panthéon des personnages les plus célèbres de la littérature. Victor Hugo a écrit avec les Misérables,
un roman d´aventures, de passion et de haine, de vengeance et de pardon et une épopée du peuple aux prises avec l'Histoire, pleine de bruits et de fureur.
6 personnes en parlent

Si je devais partir sur une île désterte, c'est sans aucun doutes Les Misérables que j'emporterais avec moi! J'en suis à ma cinquième lecture de ce livre depuis l'âge de quinze ans et à chaque étape de ma vie j'en découvre une nouvelle dimension tant il est complexe et dense. L'histoire est si prenante qu'on ne peut pas le lâcher, et les personnages sont si vivants qu'ils font presque partie de la famille. HEUREUSEMENT qu'il est si épais!!! Au nom de la rose

rose54
09/06/11
 

Très beau livre tiré des Misérables de Victor Hugo. Un format idéal avec des illustrations pour découvrir rapidement cette oeuvre, ou pour la faire connaitre à des adolescents. J'ai eu beaucoup de plaisir à redécouvrir cette oeuvre et à la faire partager à mon fils.

prune42
20/10/14
 

Les misérables porte bien son titre ; Jean Valjean, Marius, Cosette... des misérables au grand coeur, des humanistes condamnés par leur époque, par les conflits politiques historiques qu'aborde distinctement l'auteur. Fidèle au mouvement romantique dont il est le chef de file, Victor Hugo reflète avec brio les caractéristiques du Mal du siècle : moi souffrant, désespoir, tarissement de l'imagination, perte de foi en l'amour-passion et en la religion... Il essaie prestement d'intégrer des réponses à ces questions du mal de vivre, touchant un grand nombre de jeunes, déçus de la Restauration. L'atmosphère politique, empli de réalisme, décrit parfaitement les conditions sociales dans lesquelles évoluent les personnages du roman.L'auteur représente les bas-fonds de la société, symbolisés par la pauvreté ambiante des Thénardiers, ou l'apparition des enfants des rues, en manque de logis. La religion transparaît grâce à l'évêque, responsable du changement d'attitude du protagoniste forçat, prouvant les miracles de la foi chrétienne.

MariePattz
17/05/14
 

Bon... c'est un peu trop vieux pour moi. L'histoire est très belle malgré tout mais ça pouvait être écrit avec une langue récente et facile à comprendre, où tu ne dois pas passer 3 milliards d'années sur chaque pages pour en comprendre le sens!! Moi, exagérer? Jamais ;) Harley Quinn

Kimchi
22/12/13
 

Je n'ai lu que le tome 1 : FantineBon, j'ai lu ce livre y a un an ou deux, alors je m'en souviens vraiment vaguement, mais je viens de me rendre compte que je l'ai lu entièrement. Alors, ce qu'il faut savoir, c'est que je l'ai lu sur ma Nintendo DS. Grâce à mon jeu "100 livres classiques", mais en fait, j'ai même commencé le tome 2, mais entre temps on m'a spoilé un peu la fin, et j'ai été très très triste (en même temps, c'est logique, ce livre est une déchéance complète).Bon, l'histoire commence bizarrement, parce que je m'attendais à ce que ça commence par Jean Valjean ou Gavroche, et pas du tout ! On commence par mon personnage préféré, Monseigneur Bienvenu, un évêque qui était trop adorable, j'ai vraiment adoré ce personnage, sage, calme, et bon. J'ai d'ailleurs retenu l'une de ses citations, bref, tout le long qu'on le voit, j'ai adoré les Misérables, et j'ai eut du mal à décrocher ! Après, on découvre Jean Valjean, que j'ai un peu plains, et puis ensuite, ce qu'il devient, mais là je me souviens plus de son nom d'emprunt, alors je dois juste dire que j'ai adoré ce qu'il faisait. Après, on rencontre Fantine que j'ai vraiment plains, parce que vu ce qu'elle fait, bah j'étais super triste. Surtout qu'elle fait ça pour Cosette. Et si je n'ai pas pu supporter les Thenardier... Je n'ai pas pu supporter Cosette non plus ! Elle est insupportable ! Je me souviens vaguement pourquoi d'ailleurs, ça doit être parce qu'elle se plains tout le temps y me semble....Ensuite, pour l'écriture, je dois avouer que j'ai beaucoup aimé. Ok, y avait des looongs passages ou je me suis demandé pourquoi il trainait comme ça, mais j'ai quand même aimé, parce que y a des passages ou par exemple y a une sorte de suspens, ou alors des moments ou Hugo parlait au lecteur, ou alors, y a des passages comme celui que j'ai retenu à peu près, ou y dit que Fantina a appelé Cosette, Euphrasie, mais que comme tous les enfants, on l'appelle pas par son prénom mais par autre chose.Après, ce livre est une déchance pur, vu qu'on traine dans une France pauvre, et ça fait beaucoup mal au coeur j'ai trouvé.Je me demande si un jour je continuerais le tome 2, Cosette mais peut-être quand je serais plus grande, et quand j'aurais un vrai livre...

yuukichanbaka
02/11/12
 

Grand classique de la littérature français, je recommande ce livre qui à une histoire vraiment prenante et qui vous fera, aux passage, pas mal de cours d'histoire, dont la bataille de Waterloo.

valentin85
02/09/12
 

Format

  • Hauteur : 19.80 cm
  • Largeur : 12.90 cm
  • Poids : 0.83 kg