Les miserables t.1

HUGO, VICTOR

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 01/03/00
LES NOTES :

à partir de
6,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Victor Hugo, écrivain engagé, entreprend ici un vaste réquisitoire social. Loin de n'être que le récit de la réhabilitation d'un forçat évadé victime de la société, Les Misérables sont avant tout l'histoire du peuple de Paris. Jean Valjean, et le lien qui l'unit à Cosette, en est le fil conducteur et le symbole. Homme du peuple par excellence, damné et accablé par les humiliations successives, Jean Valjean prend sur lui le péché du monde et l'expie. Dans son effort incessant pour
se racheter, il assume un destin tragique qui nous renvoie le reflet de l'humanité en marche. Hugo retrace ici avec force les misères et les heures glorieuses des masses vivantes qui se retrouvent. Les événements se précipitent, les personnages se rencontrent, se heurtent, s'unissent parfois, à l'image de Cosette et de Marius. L'histoire du forçat évadé et de la petite miséreuse symbolisent quelque chose de plus grand : avec Les Misérables, Hugo réalise enfin l'esprit du peuple.
11 personnes en parlent

Ben oui, on peut aussi être fasciné par un classique de la littérature française ! Je dois dire que je suis bien content de n'avoir pas lu celui-ci durant mes études, vu le talent qu'ont nombre de profs de français pour dégoûter les élèves des livres qu'ils étudient" !Les Misérables, pour moi, c'est le cheminement d'une âme depuis l'obscurité la plus ténébreuse jusqu'à la lumière. Une âme touchée par la grâce, à travers un évêque dont le portrait détaillé occupe plus de 100 pages du livre, afin de donner à sa rencontre avec Jean Valjean toute la mesure nécessaire. Une Suvre magnifique.Note : quand se décidera-t-on à faire lire aux lycéens les premiers poèmes des Contemplations, merveilleusement printaniers, pleins de jeunes amours et de romantisme, plutôt que de leur soumettre ceux écrits après le décès de sa fille, empreints de tant de douleurs ?...

Sidharmund
05/12/08

Si je devais partir sur une île désterte, c'est sans aucun doutes Les Misérables que j'emporterais avec moi! J'en suis à ma cinquième lecture de ce livre depuis l'âge de quinze ans et à chaque étape de ma vie j'en découvre une nouvelle dimension tant il est complexe et dense. L'histoire est si prenante qu'on ne peut pas le lâcher, et les personnages sont si vivants qu'ils font presque partie de la famille. HEUREUSEMENT qu'il est si épais!!! Au nom de la rose

rose54
09/06/11
 

Les misérables, l’œuvre originale de Victor Hugo, c’est un gros pavé de plus de 1000 pages. Quand j’ai vu ce manga d’à peine 200 pages, j’avoue m’être demandée comment ils avaient pu faire tenir toute l’histoire en si peu de pages. J’ai même cru qu’il s’agissait d’un premier volume uniquement. Mais non. Il s’agit bien de l’ensemble de l’œuvre. J’en ai donc conclus que ce manga n’avait pas pour mission d’adapter le roman dans son intégralité, mais d’en faire une lecture différente. Du moins, je l’espère, car sinon c’est carrément raté !L’histoire est celle de Jean Valjean, un ancien bagnard qui va tenter de reprendre sa vie en main. Au cours de sa vie, il va faire la rencontre de différents personnages, qui vont plus ou moins façonner son existence.Si l’histoire a subi de grandes ellipses afin de tenir au format 200 pages, la trame est cependant tout à fait respectée. Nous retrouvons les personnages centraux de l’œuvre de Victor Hugo que sont Jean Valjean, Fantine, Cosette ou encore le commissaire Javert. En cela, je pense que pour quelqu’un qui ne connait pas le roman original, cela peut donner une bonne idée de l’histoire ,et pourquoi pas lui donner envie de le lire pour connaître plus en détail tous ces personnages.Oui, mais moi, l’œuvre originale je la connais. Je l’ai lue. Et je l’adore !Et est-ce dû au fait que je voue une admiratio pour le roman de V. Hugo, je ne sais pas, mais quoiqu’il en soit, ce manga ne m’a pas convaincu du tout. Personnellement, j’ai eu du mal à voir plus qu’un résumé illustré, retraçant les moments clés de l’intrigue. Car certes, l’histoire est respectée, ainsi que les personnages, et même si certains m’ont paru trop absents par rapport au roman (je pense notamment à Gavroche), cela ne m’a pas dérangé outre mesure. J’étais en revanche plus sceptique quant au sort réservé à Javert, présenté selon moi un peu trop comme une vulgaire caricature du représentant de la loi bête et méchant. Or Javert, il est bien plus complexe que ça !!J’ai trouvé également que les aspects social et politique n’étaient pas assez développés. Je n’ai pas retrouvé le côté dramatique du roman, et surtout je n’ai pas ressenti le fait que l’histoire s’inscrit dans une époque, qu’elle fait partie de la grande Histoire dans sa globalité. Le manga m’a semblé hors de son temps, et j’ai vraiment trouvé cela très dommage.D’ailleurs, j’ai également ressenti cette absence de temporalité dans le dessin. Si les personnages sont très expressifs et font bien ressentir leurs sentiments, je n’ai absolument pas perçu sous leurs traits des hommes et des femmes du XIXème siècle. Or, Les Misérables est selon moi une œuvre majeure représentative de cette époque. Le manga aurait mérité de mieux ancrer cette particularité.Ouais… en fait je crois que j’attendais trop de ce manga. Beaucoup trop. Et la chute fut dure !…

Nelcie
28/04/15
 

Très beau livre tiré des Misérables de Victor Hugo. Un format idéal avec des illustrations pour découvrir rapidement cette oeuvre, ou pour la faire connaitre à des adolescents. J'ai eu beaucoup de plaisir à redécouvrir cette oeuvre et à la faire partager à mon fils.

prune42
20/10/14
 

L'un des meilleurs classiques selon moi, Les Misérables est une œuvre imposante. J'ai eu la chance d'étudier l'œuvre en détail. Cela m'a permis de me faire un nouvel avis sur le livre et son hauteur. Merci à mes professeurs de lettres !

un flyer
02/07/14

Bon... c'est un peu trop vieux pour moi. L'histoire est très belle malgré tout mais ça pouvait être écrit avec une langue récente et facile à comprendre, où tu ne dois pas passer 3 milliards d'années sur chaque pages pour en comprendre le sens!! Moi, exagérer? Jamais ;) Harley Quinn

Kimchi
22/12/13
 

Une belle et touchante illustration de couverture avec la petite Cosette… Adapter un classique de la littérature française en manga, ce ne doit pas être évident…et pourtant ! Le résultat est surprenant et magnifique ! En 200 pages, le manga reprend parfaitement l’histoire originale qui compte pourtant plus de 1500 pages. Certes des détails, des situations et des personnages sont moins approfondis que dans le roman mais l’essentiel de l’œuvre est là. Touchante, prenante, triste, avec une pointe d’espérance, l’essence même des Misérables est respectée et présente. Un mot rapide sur l’histoire : Jean Valjean, ancien forçat repenti, est maire d’une petite commune. Il fait la connaissance de Fantine et profondément ému par la détresse et la mort tragique de la jeune femme, lui fait la promesse de s’occuper de sa fille Cosette. Mais Javert, un policier qui s’est juré de le remettre au bagne, le poursuit sans relâche. Ayant réussi à reprendre Cosette aux affreux Thénardier, Jean disparaît avec elle dans un couvent pendant plusieurs années. Devenue une belle jeune fille, Cosette va s’éprendre de Marius, un révolutionnaire. Emportés dans la tourmente, nos héros devront affronter leur destin… Le graphisme est très beau, sombre, accentué sur les yeux, les personnages ont très expressifs et restent un mélange habile entre le manga traditionnel et le respect des héros européens. Cet ouvrage se lit normalement et pas à l’envers comme c’est habituel pour les mangas, un plus appréciable pour ceux qui découvrent ce genre de livre. Soleil Manga a eu une très bonne idée de sensibiliser un public adolescent aux grandes œuvres françaises (le rouge et le noir est également paru et fera l’objet d’une prochaine chronique) et lui donnera sûrement envie de découvrir la version originelle. Une belle réussite !

madoka
27/02/13
 

Je n'ai lu que le tome 1 : FantineBon, j'ai lu ce livre y a un an ou deux, alors je m'en souviens vraiment vaguement, mais je viens de me rendre compte que je l'ai lu entièrement. Alors, ce qu'il faut savoir, c'est que je l'ai lu sur ma Nintendo DS. Grâce à mon jeu "100 livres classiques", mais en fait, j'ai même commencé le tome 2, mais entre temps on m'a spoilé un peu la fin, et j'ai été très très triste (en même temps, c'est logique, ce livre est une déchéance complète).Bon, l'histoire commence bizarrement, parce que je m'attendais à ce que ça commence par Jean Valjean ou Gavroche, et pas du tout ! On commence par mon personnage préféré, Monseigneur Bienvenu, un évêque qui était trop adorable, j'ai vraiment adoré ce personnage, sage, calme, et bon. J'ai d'ailleurs retenu l'une de ses citations, bref, tout le long qu'on le voit, j'ai adoré les Misérables, et j'ai eut du mal à décrocher ! Après, on découvre Jean Valjean, que j'ai un peu plains, et puis ensuite, ce qu'il devient, mais là je me souviens plus de son nom d'emprunt, alors je dois juste dire que j'ai adoré ce qu'il faisait. Après, on rencontre Fantine que j'ai vraiment plains, parce que vu ce qu'elle fait, bah j'étais super triste. Surtout qu'elle fait ça pour Cosette. Et si je n'ai pas pu supporter les Thenardier... Je n'ai pas pu supporter Cosette non plus ! Elle est insupportable ! Je me souviens vaguement pourquoi d'ailleurs, ça doit être parce qu'elle se plains tout le temps y me semble....Ensuite, pour l'écriture, je dois avouer que j'ai beaucoup aimé. Ok, y avait des looongs passages ou je me suis demandé pourquoi il trainait comme ça, mais j'ai quand même aimé, parce que y a des passages ou par exemple y a une sorte de suspens, ou alors des moments ou Hugo parlait au lecteur, ou alors, y a des passages comme celui que j'ai retenu à peu près, ou y dit que Fantina a appelé Cosette, Euphrasie, mais que comme tous les enfants, on l'appelle pas par son prénom mais par autre chose.Après, ce livre est une déchance pur, vu qu'on traine dans une France pauvre, et ça fait beaucoup mal au coeur j'ai trouvé.Je me demande si un jour je continuerais le tome 2, Cosette mais peut-être quand je serais plus grande, et quand j'aurais un vrai livre...

yuukichanbaka
02/11/12
 

C'est un tel classiques qu' on a l' impression de déjà connaître les personnages et leurs aventures et pourtant cela ne vient aucunement gâcher le plaisir que l' on éprouve à lire ce roman. Il ne faut pas non plus avoir peur des plus de 1500 pages que compte le texte final, la lecture est particulièrement prenante et l' on ne s' ennuie guère mis à part sur certains chapitres de descriptions. Une très agréable surprise.

Lacazavent
21/10/12
 

Grand classique de la littérature français, je recommande ce livre qui à une histoire vraiment prenante et qui vous fera, aux passage, pas mal de cours d'histoire, dont la bataille de Waterloo.

valentin85
02/09/12
 

Jean Valjean retrouve sa liberté après 19 ans passés au bagne pour avoir volé un pain. Il trouve le moyen de se racheter grâce à un homme de Dieu qui prêche la bonne parole et l'honnêteté. Valjean devient M.Madeleine, maire respecté de Montreuil-sur-Mer. Mais l'inspecteur Javert rôde : il ne cesse de traquer l'ex-détenu...Je n'ai jamais lu le roman original, j'ai simplement vu certaines adaptations télévisées. Cela me semble être une bonne adaptation du roman de Victor Hugo qui permet d'appréhender les grandes lignes de l'histoire. Ce qui est d'ailleurs le but de cette nouvelle collection Classiques aux éditions Soleil. Elle permettra sûrement d'allier 2 lectorats : ceux qui ont l'habitude du manga et veulent connaître l'histoire d'un classique, et ceux qui n'ont jamais lu de manga et peuvent y accéder plus facilement grâce à une histoire déjà connue et un sens de lecture occidental.

Bibeli
28/07/11
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 9.50 cm
  • Poids : 0.48 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie