Les monts de l elephant

CHABAS, JEAN-FRANCOIS

livre les monts de l elephant
EDITEUR : ECOLE DES LOISIRS
DATE DE PARUTION : 26/02/09
LES NOTES :

à partir de
9,70 €

SYNOPSIS :

Henri de lespagne, 47 ans, est issu d'une famille des beaux quartiers, ravagée par l'orgueil et l'argent. Une famille qui s'est coupée du reste du monde et a pourri. après
s'en être détaché, il y a longtemps, il est devenu veilleur de nuit dans une tour oú sok kateka, femme étrange, fait le ménage. en khmer, kateka signifie " promesse ".
3 personnes en parlent

Les Monts de l'Eléphant est un merveilleux roman. Ni plus ni moins. C'est une histoire qui s'adresse à Promesse, contée par Henri de Lespagne, fils de bonne famille qui occupe un appartement cossu de l'avenue Kléber. Avec tendresse et nostalgie, Henri revisite son passé et son enfance, pas si dorée que cela. Son père a été frappé d'une maladie mentale peu courante, diagnostiquée trop tard, et qui fragilisera les rapports déjà peu chaleureux entre les membres de cette fatrie. La mère, Anne de Lespagne, née de Castries, est une femme qui ne supporte pas le désordre. Elle met de côté son sentimentalisme et ses élans d'affection, à la place elle manie le sarcasme avec une dextérité paralysante. Les conséquences sur la famille seront sans appel. Henri, né en 1960, est désormais un homme rompu et déboussolé. Enfermé dans ses souvenirs. Handicapé de son enfance. Promesse est une femme qu'il va rencontrer tardivement, dont l'histoire personnelle est encore plus bouleversante que les 150 pages de la saga de Lespagne, mais les deux histoires se font des appels du pied, discrètement et solennellement. C'est un roman très beau, très touchant et drôle aussi (le type au nougat, hilarant !). C'est un livre qui sait nous surprendre, nous faire attendre aussi, l'arrivée de Promesse est un fil rouge, vécu comme une promesse justement, car son récit arrive dans les toutes dernières pages. J'avais depuis très longtemps envie de lire ce roman et je suis ravie de cette découverte. Il me reste à lire les autres livres de ce Jean-François Chabas, en me souhaitant d'autres émerveillements. Et bien entendu, ce roman ne se destine pas qu'à la jeunesse.

Clarabel
23/07/09
 

Henri de Lespagne est un aristocrate blasé qui ne croit plus en l'amour. A l'aube de la cinquantaine, il décrit sa triste famille : une mère qui présente tous les travers de sa "caste" (racisme, snobisme), un père atteint de dysmorphophobie qui plonge peu à peu dans la folie, un frère cinglé de musique et... si peu mélomane, un grand frère voyou qui alterne séjours en prison et cavales. Seule sa sœur Charlotte lui apporte un semblant de "normalité", surtout d'humanité. Lorsqu'il est en âge de quitter sa famille, Henri se montre incapable de mener une vie stable. Mais voilà qu'il rencontre Kateka, cambodgienne au sourire rayonnant. Son cœur découvre alors l'amour, puis la terrible histoire de celle qui a vécu le pire.Roman original où tout est contrastes et différences. Des mondes aux antipodes d'abord : une "grande famille" à la dérive, la prison, les travailleurs de nuit, le Cambodge des Khmers rouges. Différences aussi de styles, de registres, d'opinions.A travers les deux personnages, Henri et son amie immigrée, on peut constater que le meilleur et le pire peuvent être engendrés au sein d'une même famille. Ils ne sont pas égaux face à l'adversité. Mais Jean-François Chabas veut montrer que tout demeure possible. Promesse... Consultez la critique sur le site Croqu'Livre

croqulivre
01/09/12

Lu pour des raisons professionnelles : le fameux casse-tête du "livre ado" en bibliothèque. Pas mal ce roman en fait. Mais j'ai trouvé plusieurs choses assez étranges : la première phrase est "Il faut que je te raconte l'histoire de Promesse." On ne sait jamais qui est vraiment ce TU. Et de plus, l'histoire de Promesse ne tient qu'une toute petite place dans le roman, Promesse étant une femme de ménage khmer, réfugiée en France après les horreurs vécut au Cambodge. En fait, tout le roman raconte la déchéance de la famille noble et très riche du héros, une famille pourrie par l'orgueil et l'argent, malheureuse et désunie. C'est plutôt bien, raconté d'un ton léger, malgré la gravité de certains épisodes. Mais du coup, on ne sait pas quel était le thème réel du roman : la famille du héros ou sa rencontre avec Promesse...

Pitchoubinou
24/11/09
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.30 cm
  • Poids : 0.18 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie