Les nuits blanches ; le sous-sol

DOSTOIEVSKI, FEDOR MIKHAILOVITCH

livre les nuits blanches ; le sous-sol
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 02/02/82
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

Une histoire d'amour qui finit mal (les nuits blanches) et, dans le sous-sol, un de ces superbes maniaco-dépressifs comme dostoïevski sut les inventer avant que freud les mît à la mode : " je suis un homme malade... Je suis un homme méchant. je suis un homme déplaisant. je crois que j'ai une maladie de foie. d'ailleurs je ne comprends absolument rien à ma maladie et ne sais même pas au juste
où j'ai mal. je ne me soigne pas et ne me suis jamais soigné. si je ne me soigne pas, c'est pure méchanceté de ma part. je sais très bien que ce ne sont pas les médecins que j'embête en refusant de me faire soigner. je ne fais de tort qu'à moi-même ; je le comprends mieux que quiconque. Et pourtant, c'est bien par méchanceté que je ne me soigne pas. j'ai mal au foie ! tant mieux !!! "
1 personne en parle

Les nuits blanches est un court roman à l’intrigue assez simple : un jeune homme, romantique et qui se définit comme un rêveur, rencontre par hasard dans les rues de Saint-Petersbourg une jeune femme seule. Ils passent la nuit à discuter et se reverront, lors d’autres nuits blanches. Mais alors que le jeune homme est amoureux depuis la première minute, la jeune femme tombe doucement amoureuse de cet inconnu car son amant, qu’elle attend, ne vient pas. Jusqu’à son retour, où elle tombe dans ses bras.Ce petit opus de Doistoievski est un roman d’amour, pour la vie nocturne qui permet aux êtres de se dévoiler, mais aussi entre les deux personnages, qui se découvrent, échangent, se rapprochent pour finalement se séparer. Le jeune homme, qui dans une longue description se présente comme un rêveur, un être qui voit le réel d’une manière particulière, est celui qui attire le plus de pitié pour le lecteur. Seul, abandonné, presque malade, cette relation nocturne avec cette inconnue est pour lui un point d’accroche important. Elle, plus distante, attend désespérément celui qu’elle aime et qui ne vient pas. Elle se berce d’illusions, et entraîne avec elle son interlocuteur, pris dans des fantasmes qu’elle brisera sans aucun scrupule.Les nuits blanches sont donc l’occasion le lecteur de suivre ce couple provisoire, dont la relation ne survivra pas à l’irruption d’un tiers, qui n’a pas à beaucoup agir pour disloquer le duo. Petit roman de jeunesse de Dostoievski, il permet une entrée en douceur dans l’œuvre de l’auteur, avant de se plonger dans les sommes qui ont fait sa renommée.

Yohan59
24/10/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.17 kg
  • Langage original : RUSSE
  • Traducteur : PIERRE PASCAL

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie