Les ombres de kervadec

LE NABOUR, ERIC

EDITEUR : PRESSES DE LA CITE
DATE DE PARUTION : 19/03/09
LES NOTES :

à partir de
5,99 €
nos libraires ont adoré les ombres de kervadec
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Avril 1913. Une jeune femme étrange est engagée comme domestique au château de Kervadec, en pays bigouden... Qui est-elle et que cache-t-elle ? Lorsque Elise Jouvet entre au service de la comtesse de Kervadec, elle s'attire aussitôt l'animosité des domestiques. Secrète, ne révélant rien de son passé, dotée d'un don de guérisseuse, elle tisse des liens d'amitié avec sa maîtresse, une femme malade et fragile. Celle-ci
est persuadée qu'une malédiction plane sur sa famille et, insidieusement, jette Elise dans les bras de son mari Lucien. En 1914, celui-ci part à la guerre. La comtesse meurt en faisant d'Elise sa légataire. Dès lors, les haines se conjuguent pour faire de sa vie un enfer... Un roman magistral et envoûtant qui entretient le mystère autour de deux femmes et qui plonge le lecteur dans les croyances profondes de la Bretagne.
Eric Le nabour nous emmène dans le pays d'Audierne où chacun côtoie "l'Ankou", l'ange de la mort . Les hommes sont superstitieux, prisonniers de leur terre et de leurs coutumes.
Une nouvelle venue, Elise Jouvet, va rompre l'équilibre et cristalliser toutes les rancœurs, les jalousies, les désirs et les espoirs.
Un roman sous-tendu par une atmosphère lourde de secrets et de drames.

corinne (valenciennes)
Eric Le nabour nous emmène dans le pays d'Audierne où chacun côtoie "l'Ankou", l'ange de la mort . Les hommes sont superstitieux, prisonniers de leur terre et de leurs coutumes.
Une nouvelle venue, Elise Jouvet, va rompre l'équilibre et cristalliser toutes les rancœurs, les jalousies, les désirs et les espoirs.
Un roman sous-tendu par une atmosphère lourde de secrets et de drames.
Corinne ,
Librairie
(Valenciennes)
1 personne en parle

Je viens enfin de le terminer et il m'est très difficile de donner mon avis sur ce roman tellement mes sentiments ont différé tout au long de ma lecture.La quatrième de couverture est déplorable et m'a gâché une partie de mon plaisir, elle raconte les 3/4 du roman. Pendant toute cette partie du roman, je me suis ennuyée, je trouvais que c'était bien long : 240 pages alors qu'en quelques lignes tout avait été dit ! Et puis les 100 dernières pages sont arrivées et là, l'histoire s'est enfin réveillée et j'ai lu du " nouveau ". Et du coup, mon avis qui était si mitigé, est devenu beaucoup plus positif. Mais malgré ces longueurs, moi qui habituellement ne supporte pas ça, j'ai poursuivi ma lecture et je pense que c'est dû au fait que l'auteur écrit bien.J'ai rencontré un autre souci avec ce roman et un souci de taille. Il est très important pour moi d'aimer les personnages principaux et là, dès le début du roman, je n'ai su que penser d'Élise, l'héroïne. Je l'ai tout d'abord détestée pour ensuite commencer à l'apprécier mais brièvement. Elle était rejetée par beaucoup d'autres personnages, ce qui m'a paru logique. Elle leur paraissait très froide et fière, d'ailleurs ils l'ont surnommée " La fiérote ", mais elle se montrait au lecteur aussi froide et distante qu'elle l'était avec eux. Je n'ai réussi à réellement l'apprécier qu'à la toute fin du roman.Ai-je apprécié ce roman ? Je ne sais pas...

Catoche24
11/04/10
 

Format

  • Hauteur : 22.70 cm
  • Largeur : 14.20 cm
  • Poids : 0.45 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition